Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 04:30

gateau-basque-a-la-gelee-de-cassis--4-.JPG

Oui, je sais bien que le gâteau basque est à la confiture de cerises noires ou à la crème et que cette version est très personnelle !

Mais suite à mes aventures macaronesque pyramidales (oui, je sais bien que ça n’existe pas, mais je fais ce que je veux sur mon blog, quand même !!) j’avais deux pots de gelée de cassis, trop gélifiée et impossible à étaler sur les tartines du matin !

Comme je n’aime pas jeter, il m’a fallut lui trouver un emploi à cette gelée, et vite en plus car elle a quand même connue quelques mésaventures la pauvre !

J’ai donc eu l’idée d’en faire un gâteau basque, parce que j’aime ça et que je n’en ai jamais fait, si bien que le reste de la famille Praline ne connaît pas le gâteau basque.

Bon, vous me direz qu’ils ne connaissent maintenant qu’une version hybride, mais en tout cas on a tous adoré.

Et comme en plus il était en forme de cœur, les Pralines ont adoré le gâteau cœur !

Cette recette vient de chez Sucrissime, et le torchon du pays basque, offert par mes gentils employeurs au retour de leurs vacances là bas.

gâteau basque à la gelée de cassis (20)

Quoi ?

-300g de farine

-200g de sucre

-200g de beurre à t° ambiante

-2 jaunes + 1 œuf

-1 pincée de sel

-jus d’1/2 citron

Comment ?

Crémer le beurre avec le sucre (avec la feuille du robot pour moi mais pour les moins bien équipée, avec une cuillère en bois ou avec un batteur à main).

Ajouter les œufs un par un sans cesser de battre.

Ajouter le jus de citron, puis la farine et la pincée de sel (j’utilise toujours du beurre salé, dons une petite pincée de sel pour moi, mais si votre beurre est doux, mettre une belle pincée)

Battre pour obtenir une boule de pâte (ça colle, c’est normal, pas de panique et ne rajoutez pas de farine).

J’ai choisi un moule cœur en silicone, mais si votre moule n’est pas en silicone, beurrer et fariner le.

Étaler la moitié de la pâte au fond.

Le truc pour que ce soit facile c’est de le faire avec les mains mouillées !

Verser dessus le pot de confiture/gelée de cassis pour moi, mais de confiture de cerises noires traditionnellement, en laissant un cm de libre sur le bord.

Mettre l’autre moitié de la pâte par-dessus, délicatement, toujours avec les mains mouillées pour le faire facilement.

Faire un quadrillage avec une fourchette.

Passer au congélateur 30 minutes pour que cela durcisse un peu et enfourner 25/30 minutes à four préchauffé à 210°.

gâteau basque à la gelée de cassis (18)Ne pas démouler à la sortie du four, sinon la confiture est encore trop liquide et c’est dangereux pour la bonne tenue de votre gâteau !

Laisser refroidir.

Je vous conseille de faire ce gâteau le matin pour le soir ou la veille, avec un petit passage au frigo.

Cependant sortir du froid au moins 1h avant de déguster, c’est meilleur à t° ambiante.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by nanie - dans gâteaux
commenter cet article
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 05:00

  pyramide macarons zina (5)

Je ne sais pas qui est la plus folle, la mariée qui m’a demandé de lui faire deux pyramides de macarons et qui a pris un énorme risque de se retrouver sans pièce montée pour son mariage, ou moi d’avoir accepté ce défi  franchement dingue !

Quoi qu’il en soit je l’ai fait !!

Je ne suis pas absolument satisfaite de moi, les macarons au cassis n’était pas des plus solides et pour peux que les pyramides soient un peu restées au chaud…je ne sais pas ce que cela aura donné, mais les vanilles eux ont dû être à la hauteur.

Au final j’ai fait plus de 500 macarons, soit 1kg de blancs d’œufs, 3kg de tant pour tant, 1,5kg de sucre et plusieurs heures debout dans ma cuisine qui est beaucoup trop petite pour ce genre d’exercice !!

pyramide macarons zina (4)Je sais que les photos sont très très moches, mais j’étais très en retard pour le montage, et même avec l’aide de Monsieur Pralin en catastrophe, cela nous bien pris 2h pour tout installer !

Nous avons eu beaucoup d’inquiétudes avec le cassis et d’ailleurs nous déplorons quelques pertes que les petites Pralines se sont empressées d’engouffrer afin que je ne sois pas trop triste de voir des macarons cassés , mais nous y sommes arrivés…avec 1h de retard, mais finalement le marié est venu lui-même les chercher avec 1h30 de retard… et tant mieux, même si on commençait à flipper de ne pas pouvoir les remettre au frais, mais ouf, il est arrivé et les a remis en chambre froide !

Le mariage était hier soir, je ne peux donc pas vous en dire plus, mais je promets à ceux qui me l’ont réclamé que je vous mettrais en ligne les recettes …mais sans doute pas avant les vacances de la Toussaint, c’est long à écrire et comme d’habitude je veux détailler au mieux et vous donner mes petits trucs qui marchent…chez moi ! Vous savez que le macaron est très capricieux !

Bon dimanche à tous.

Et maintenant, si je pensais au gâteau des 5 ans de Praline-noisette qui est vendredi ??

Ah ! Ben ça ne s’arrête donc jamais !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by nanie - dans bla bla bla
commenter cet article
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 05:00

velouté rave potimarron parmesan aux fruits secs (20)

Vous connaissez sans doute le blog de Cléa : “Cléa cuisine”.

Un blog indispensable si vous êtes branché bio, et un blog super instructif si comme moi vous n’êtes pas spécialement bio à tous prix mais que vous vous intéressiez un tant soit peu au contenu de votre assiette.

Je ne dirais pas que je suis une inconditionnelle, mais j’admets que j’ai quand même testé beaucoup de choses que sans Cléa je ne connaitrais pas ou n’oserais pas acheter. Grace à elle vous pourriez trouver dans mes placards des choses assez surprenantes comme de la mélasse, de la stévia, des purées d’oléagineux ou bien d’autres bizarreries…en tout cas pour ma mère !

Donc quand j’ai vu que Cléa venait de publier un livre consacré au potimarron, vu ma propre passion pour ce cucurbitacée, je n’ai pas trop hésité.

Je ne dirais pas que j’y ai trouvé le bonheur inconditionnel, mais il y a quand même pas mal de recettes que j’ai bien envie de tenter et quelques idées à lui chiper.

Ce velouté est la toute première recette du livre, elle m’a plu immédiatement et comme j’avais un céleri-rave dans mon panier la semaine dernière, il avait trouvé chausson à son pied sans avoir à se battre avec un monsieur Pralin ou deux Pralinettes pour leur faire manger de ce légume mal aimé.

Bien planqué dans ce potage, il apporte un petit goût bien sympathique sans que personne ne me dise que beurk, c’est pas bon, et tous le monde a fini son assiette !

Les fruits secs sont un plus que les adultes ont beaucoup aimé.

velouté rave potimarron parmesan aux fruits secs (2)

Quoi ?

-1 petit potimarron

-1 céleri-rave

-un peu de crème liquide pour ajuster la consistance

-quelques noisettes

-quelques amandes

-1 CS de raisins secs

-40g de parmesan  (j’ai remplacé par du pecorino)

Comment ?

Peler le céleri et laver le potimarron puis en évider les graines.

Couper en morceaux les deux, les mettre dans une casserole, ajouter 2 verres d’eau, couvrir et cuire 25 minutes à feu doux.

Mixer le tout et ajouter la crème en fonction de votre goût.

Torréfier quelques minutes dans une poêle sèche les noisettes et les amandes.

Les hacher grossièrement au couteau, les mélanger avec les raisins et le parmesan fraîchement râpé.

Servir le velouté et parsemer de parmesan aux fruits secs.

velouté rave potimarron parmesan aux fruits secs (7)

Que tout le monde se rassure, les Pralinettes ont récupéré leur dînette depuis ces photos, pas la peine de prévenir l'association "au voleur de dînette", tout est rentré dans l'ordre, enfin je veux dire que tout est retourné en vrac au beau milieu de la chambre d'une des Pralines, que pour des raisons évidentes de protection de l'intimité je ne nommerais pas !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 04:23

crêpes chocolat maison du chocolat (26)

Alors là, je vous le dit tout de suite, c’est à tomber à la renverse !!

Je me suis offert ce livre après avoir vu chez Sandra un bel éloge et surtout de jolies recettes dont ces fameuses crêpes. C’est un très beau livre que j’aime vraiment beaucoup.

Comme je vous l’ai déjà dit, le dimanche chez les Pralines on s’occupe de terminer nos week end en douceurs.

Mais parfois, le dessert du dimanche soir peut se transformer en goûter en famille du dimanche après midi.

En effet le dessert du dimanche soir est surtout un dessert à partager en amoureux.

Non pas que les Pralinettes ne puissent pas en profiter, mais disons que le choix est fait par les adultes en fonction des envies des adultes, car les filles si on leur demande, on ne verrait pas beaucoup de fruits dans nos desserts et nous on aime ça !

Donc si elles en veulent, elles en ont sans soucis, mais ça n’est pas fait à leur attention spécifique.

Tandis que le goûter, c’est plus quelque chose qui va forcément satisfaire tout le monde et faire plaisir à tous les palais.

Parfois même à ceux d'invités surprise, mais ça c’est une autre histoire…

crêpes chocolat maison du chocolat (4)

Donc quand ce matin là je proposais de faire des crêpes pour le goûter, je n’ai eu aucune protestation, loin de là et monsieur Pralin a tout de suite été volontaire pour aller acheter les oeufs au marché.

Mais j’ai eu envie de tester ces crêpes là…et personne ne s’est plaint, bien au contraire !

Monsieur Pralin et Praline-noisette en ont mangé deux chacun et pourtant c’est quand même bien nourrissant et ce sont les deux personnes les moins gourmandes de cette famille !

Ce soir là, nous n’avons pas vraiment dîner, mais quel goûter, une pure merveille !!

Quoi ?

La pâte

-500ml de lait

-100g de beurre

-3 œufs

-20g de sucre

-1 pincée de sel

-200g de farine

-le zeste d’une orange

-5cl de cointreau

-5cl de rhum brun

La ganache :

-300g de chocolat noir (Weiss au lait pour moi)

-20cl de crème fleurette

-1cc vanille liquide

crêpes chocolat maison du chocolat (8)

Comment ?

Faire chauffer doucement le lait avec le beurre et sortir du feu dès que le beurre est fondu.

Dans le blender casser les œufs, ajouter le sucre, le sel et la moitié du lait.

Mixer un coup puis ajouter la farine, le reste du lait, les alcools et le zeste d’orange.

Mixer quelques instants. Je fais presque toujours ma pâte à crêpe dans le blender, c’est quand même super pratique et il n’y a plus aucun souci de grumeau.

J’ai mis 10cl d’alcool même pour les enfants car je vous rappelle que l’alcool s’évapore à la cuisson et qu’il n’en reste plus à la dégustation, en revanche ces crêpes sont très parfumées et vraiment exquises !

Laisser reposer 1h.

Au bout de ce temps, préparer la ganache.

Hacher le chocolat au couteau, le mettre dans un saladier.

Chauffer la crème liquide avec la vanille et porter à ébullition et couper le feu.

Verser doucement sur le chocolat. Attendre 30 secondes et mélanger doucement pour obtenir un mélange lisse et homogène.

Réserver le temps de faire les crêpes.

Beurrer très légèrement la poêle et cuire les crêpes.

Verser 2cs de ganache au centre de chaque crêpe et la plier en quatre pour enfermer le chocolat à l’intérieur.

Servir immédiatement.

crêpes chocolat maison du chocolat (32)

Compter une crêpe par personne. J’ai obtenu une dizaine de crêpes (le livre parle de 18 petites crêpes mais ma crêpière est plus grande et elles étaient sans doute un peu plus épaisses que celle de Robert Lynxe) mais s’il vous reste de la pâte, conservez là au congélateur.

Il vous restera sans doute de la ganache.

En ce qui me concerne, j’ai ajouté de la purée de noisette (en magasin bio) et passer un coup de mixer plongeant et j’ai obtenu une divine pâte à tartiner au chocolat et à la noisette qui a ravi mes Pralinettes au petit déjeuner !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 04:40

risotto à la sauge (10)

Quoi ? Encore de la sauge ??

Oui, bon, OK, c’est vrai, ça tourne à l’obsession, mais c’est vraiment un risotto fabuleux !

Je ne pouvais pas ne pas le partager avec vous quand même !!

Je sais que le risotto peut être effrayant.

Ce n’est pas aussi compliqué que ça en a l’air, en réalité il n’y a qu’une seule règle à respecter : rester dans la cuisine et ne pas faire autre chose en même temps pendant  une vingtaine de minutes !

Un peu comme le caramel quoi !!

Mais si vous surveillez bien, le reste est facile à faire !

Je dédie cette recette à Tomé et à Martial, parce que c’était trop bon et que c'est quand ils veulent ...

Crémeux ? vous avez dit crémeux ?

risotto à la sauge (5)

Quoi ?

-1 oignon

-1 belle noix de beurre

-1cs d’huile d’olive

-1 verre de riz à risotto (arborio pour moi ce jour là)

-1 verre de vin blanc sec

-1,5l de bouillon de poule reconstitué et chaud (moi j’avais du vrai fait maison, c’est sûr ça change tout !)

-2 cc de sauge ciselée

-50g de beurre

-du parmesan fraîchement râpé (autant que vous aimez !! non mais !!)

-du sel, du poivre

Comment ?

Ciseler l’oignon (après l’avoir épluché, bien sûr !!!!!!!) et mettre à chauffer dans une casserole l’huile d’olive et la noix de beurre. Y faire revenir l’oignon quelques minutes à feu doux. On reste toujours sur feu doux, tout le long de la cuisson.

Ajouter alors le riz et le remuer avec une cuillère en bois pour bien l’imprégner de matière grasse.

Il doit être bien brillant et joliment nacré.

Ajouter alors la sauge ciselée, faire un tour ou deux avec la cuillère en bois et verser le vin blanc.

Remuer doucement et laisser le riz absorber le vin blanc puis ajouter une louche de bouillon chaud (pas bouillant, juste frémissant, ça suffit !).

Continuer de remuer doucement, et là encore laisser le bouillon être absorber avant de rajouter la louche suivante.

Ceci dit, cela ne veut pas dire qu’on attend que tout accroche au fond de la casserole pour rajouter du bouillon, quand on voit qu’il ne reste presque plus de liquide, on peut y aller.

On continue ainsi jusqu’ à ce que le riz soit translucide.

Oui, je sais on voit toujours ça, mais ça ne veut pas dire grand-chose, je vous comprends !!

Alors on goûte !!

Quand ça fait environ 15 minutes qu’on rajoute et qu’on touille et qu’on rajoute et qu’on touille, on commence à goûter avant de rajouter le bouillon, il ne faut pas en mettre trop !

Le riz doit être ferme, mais pas dur. Un peu comme des pâtes al dente mais al dente un peu ferme car il va encore un tout petit peu s’attendrir après la cuisson.

Quand on est à ce stade, on ne rajoute plus de liquide, on coupe le feu et on incorpore le beurre, on mélange bien, on couvre et on laisse reposer 5 minutes.

Le temps de râper le parmesan et de faire quelques jolis copeaux pour décorer dessus !

Alors on ajoute le parmesan, on mélange et on sert de suite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 05:07

crumble prunes cerises (1)

Le dimanche soir, pour bien terminer le week end, éviter le spleen du dimanche et commencer sur les chapeaux de roues une nouvelle semaine nous avons l’habitude avec monsieur Pralin de nous octroyer une douceur sucrée.

Et croyez bien que si je manque à cette tradition parfois, ce n’est jamais bien longtemps car je suis vite rappelée à l’ordre !

Le crumble est une douceur qui sévit souvent dans ces cas là car il est rapide et simple à préparer et peut cuire sans encombre pendant que Monsieur Pralin douche les filles et les prépare pour la nuit et que moi je termine de ranger/laver la maison pour qu’elle soit respectable le lundi matin.

Et on peut y mettre ce qu’on a sous la main que ce soit des fruits frais, surgelés, ou même secs…il y a toujours moyen de faire un crumble !

La grisaille arrivant, le crumble est de retour chez les Pralines.

crumble prunes cerises (12)

Quoi ?

-des prunes de ma voisine tout droit sorties du congélateur

-3 grosses poignées de cerises du jardin tout droit sorties du congélateur

-2Cs de sucre

-2 Cs de farine

-2 gousses de vanille

-200g de farine

-120g de sucre

-80g de poudre d’amandes ou noisettes

-150g de beurre

-2 Cs de flocons d’avoine

Comment ?

Préchauffer le four à 180°

Mettre les fruits dans un saladier.

Comme ce sont des fruits qui font beaucoup de jus j’ai préféré leur ajouter un peu de sucre et un peu de farine.

Ajouter les 2 CS de sucre et farine, les graines de vanilles et mélanger le tout.

Préparer la pâte.

Mettre tous les ingrédients dans un saladier ou le bol du robot et travailler du bout des doigts ou avec la feuille pour sabler la pâte en gardant toutefois quelques beaux  « cailloux ».

Verser les fruits au fond d’un plat, verser dessus la pâte et enfourner pour 45 minutes pour un plat familial ou 30 minutes pour des plats individuels.

Sortir du four, laisser tiédir et si vous êtes très gourmands, déguster avec une lichette de crème épaisse.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by nanie - dans fruits
commenter cet article
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 05:08

soupe de tomate à la sauge (8)

Oui, je sais nous sommes en pleine période sauge sur ce blog, mais j’en ai eu une très jolie botte et je n’ai pas du tout envie de la laisser sécher, j’ai envie d’en profiter un maximum tant qu’elle est fraîche.

Qui sait peut être que je pourrais en avoir un autre bouquet que je pourrais tenter de le faire durer…qui sait !!

J’ai fait cette soupe afin d’écouler les dernières tomates car je dois bien avouer que comme nous ne mangeons des tomates qu’en saison, nous en consommons vraiment beaucoup l’été, mais quand vient la fin de l’été, nous n’en pouvons plus des tomates !

C’est une soupe vraiment pleine de saveurs et qui est très réconfortante un soir de grisaille, elle apporte un peu de chaleur et un peu de soleil.

Elle est inspirée par un petit livre Marabout « tomato cuisine ».

soupe de tomate à la sauge (11)

Quoi ?

-1 oignon

-3 gousses d’ail

-5/6 tomates

-6/7 pomme de terre moyenne

-10 feuilles de sauge

-1 brin de marjolaine

-2cs d’huile d’olive

-sel, poivre

-un peu de crème fraîche

Comment ?

Faire chauffer l’huile d’olive dans une casserole.

Peler et émincer l’oignon et l’ail et les mettre dans l’huile chaude.

Peler les pommes de terre et les couper en cubes.

Si vous avez le courage monder les tomates, mais je ne l’ai pas fait, j’ai passé ma soupe au presse purée à l’ancienne, cela a donc enlevé la peau désagréable.

Couper les tomates en deux pour enlever un peu les pépins en les pressant dans vos mains, les couper en morceaux.

Ajouter dans la casserole avec l’oignon la tomate puis les pommes de terre.

Ciseler la sauge et la marjolaine et les ajouter dans la casserole.

Cuire 5 minutes puis couvrir à hauteur d’eau, saler, poivrer, cuire 30 minutes.

Passer au mixer ou au presse purée.

Ajuster l’assaisonnement et ajouter un peu de crème fraîche au goût de chacun.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 05:00

  sels et sucres aromatisés (4)

Je trouve que 5 recettes par semaine en ce moment, je vous gâte drôlement quand même !

Je doute de tenir ce rythme non stop, mais pour le moment j’arrive bon an mal an entre le dimanche et le mercredi à rédiger les billets et donc je vais essayer de garder ce mode de fonctionnement.

En revanche, le dimanche, j’aimerai bien garder une publication, mais vous avez sans doute déjà noté qu’il n’y a pas de recette à proprement parlé le dimanche.

Cette idée me plaît bien et je vous propose donc le dimanche de faire quelque chose de différent.

Naannn, toujours en rapport à la cuisine, on n’est pas sur un blog de maquillage, de mode ou de littérature !

Je vous propose plutôt de parler trucs et astuces, livres de cuisine, moules, ustensiles ou robots enfin vous voyez quoi, tribune libre !

Ou même de publier vos photos des recettes du blog que vous avez testées, ou de partager VOS trucs et astuces et vos bonnes idées.

Vous pouvez me laisser un commentaire pour donner vos astuces et je les publierais, ou alors vous avez un bouton « contact » à droite du blog sous l’item présentation et vous pouvez m’envoyer un mail.

Je commence cette semaine avec une idée toute bête, que vous connaissez déjà sans aucun doute pour la partie sucre parfumé, mais à laquelle on ne pense pas toujours en version salée !

Je vous présente donc mes sucres du moment : vanille et orange.

sels et sucres aromatisés (5)

C’est très simple, il suffit de mélanger des zestes d’orange avec du sucre pour avoir un sucre parfumé.

Bien sûr ça marche pareil avec du citron ou de la clémentine ou autre.

Le sucre vanillé, tout le monde ajoute les gousses une fois débarrassée de leurs graines dans le pot de sucre.

Mais pour avoir un sucre plus fort en arôme, je mixe une gousse entière, donc avec les graines, avec du sucre.

Je rajoute ensuite du sucre et je conserve dans un pot hermétique. Cela donne un sucre très vanillé.

sels et sucres aromatisés (7)

Pour la partie salée, et bien il y a aussi beaucoup de possibilités !

Une amie Toulousaine m’a offert un tandem piment Espelette et sel au piment d’Espelette

J’ai beaucoup aimé cette idée et quand j’ai vu sur cuisine tv cette idée avec de la sauge, bingo j’ai sorti mon mortier !

J’ai donc simplement mis de gros sel dans mon mortier, ajouter des feuilles de sauge et hop, au pilon !

Il faut que cela reste sec, dans si ça devient pâteux, il faut rajouter du sel.

Mes herbes commencent à être sèches, donc je n’ai pas eu ce problème, mais si vous utilisez des herbes sèches, attention à bien doser le sel pour que ça reste de la consistance du sel et non de la pâte à modeler.

sels et sucres aromatisés (6)

Cette fois ci j’ai donc fait sel de sauge et sel de marjolaine.

Et j’ai parfumé mon pain avec le sel à la marjolaine et une très bonne huile d’olive : un régal !

J’ai très envie aussi de tester le sel aux zestes de clémentine, j’ai vu cette idée dans une émission et ça m’a bien tenté, avec un poisson ça doit être top !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 05:04

pide turc (2)

Je suis allée en Turquie il y a quelques années maintenant, au moins 8 ans je dirais.

J’y suis allée une année pendant les vacances de pâques avec ma cousine.

Nous avons adoré ce voyage, rien ne nous a déçu, ni les paysage, ni les gens d’une gentillesse hors du commun, ni les repas !!

Je pense que ce pays reste, de tous mes voyages à aujourd’hui, celui que j’ai préféré.

Et il vous suffira de prononcer le mot pide pour que le pain fabuleux que nous mangions là bas revienne à ma mémoire et que je bave d’envie.

Alors quand j’ai trouvé chez Sandra (encore elle !!)Une recette de pain turc, j’y suis allée les yeux fermés !

J’en avais déjà testée d’autres, toujours bonnes, mais un peu décevantes par rapport à mes souvenirs. Cette recette est vraiment la plus proche de ce dont je me souviens, je pense qu’en réalité il ne lui manque que le fait d’être sur place ….et un iskender Kebab ….voilà une chose que je n’ai jamais remangé et qui pourrait me faire pleurer de bonheur ….Malatane, tu te souviens ??

J’ai fait plusieurs fois déjà cette recette de pide turc, mais je ne l’avais encore jamais faite pour ma cousine, et samedi donc, nous étions invités chez elle, je lui en ai donc fait deux.

Et j’ai gardé la moitié de la pâte au frigo pour nous le dimanche midi.

Pour 4 pains (vous pouvez diviser par deux !)

pide turc (5)

Quoi ?

-pour le levain :

-135g de T65

-5cc de levure sèche

-1cc de sucre

-240g d’eau

-Pour les pains :

-900g de T65

-15g de sel

-65g d’huile d’olive

-30g de yaourt

-1Cs de mélasse (ou miel)

-350g de lait

-100g d’eau

Pour la dorure :

-1 jaune d’œuf

-1 pincée de sel

-1 pincée de sucre

-1cc de lait

- des graines (sésame, cumin, carvi, nigelle …)

Comment ?

Mélanger dans un bol tous les éléments du levain levure, couvrir de film étirable et laisser lever 30 minutes à 1h. Il doit y avoir plein de petites bulles à la surface.

Au bout de ce temps mettre dans la MAP ou le bol du robot pétrin la farine, le sel, le levain, l’huile d’olive, le yaourt, le lait et l’eau et mettre en marche sur programme pâte seule la MAP (ou le pétrin !)

La pâte doit devenir bien lisse, bien souple et facile à travailler en fait.

Quand elle est bien lisse, la transvaser dans un saladier huilé légèrement.

Si comme moi vous souhaitez faire les pains sur deux jours, diviser en deux et mettre chaque moitié dans un saladier différent.

Laisser doubler de volume (environ 1h en fonction de la t° de la pièce !)

(Au bout de ce temps, faire un rabat sur la pâte que vous souhaitez conserver jusqu’ au lendemain, la couvrir à nouveau et placer en bas du réfrigérateur.

Il vous suffira le moment venu de reprendre les étapes qui suivent, en laissant toutefois des temps de levée un peu plus long car la pâte est froide.)

Donc  dégazer doucement la pâte et la verser délicatement sur le plan de travail légèrement fariné.

Faire deux boules de poids identiques et laisser détendre 30 minutes sur la plaque qui servira à la cuisson couverte de papier sulfurisé.

Préchauffer le four à 210°.

Avec la paume de la main aplatir les boules de pâte pour former des disques d’environ 25 cm de diamètre.

Avec le manche d’une cuillère en bois former des sillons qui se croisent en appuyant doucement mais fermement sur la pâte.

Préparer la dorure en mélangeant tous les ingrédients et à l’aide d’un pinceau dorer les disques.

Parsemer de graines choisies et laisser lever 30 minutes.

Enfourner pour 15/20 minutes environ.

Laisser refroidir sur une grille.

pide turc (7)

J’adore ce pain !!!

Il est tendre et moelleux et très parfumé !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 04:47

brioches suisses (23)

Une recette de Christophe Felder tirée de son livre «leçons de pâtisserie n°7 : les brioches et viennoiseries de Christophe ».

J’ai presque suivi la recette à la lettre mis à part les temps de pause de la pâte à brioche, et j’ai rajouté de la fleur d’oranger dans la pâte, ce qui m’a aussi obligée à rajouter de la farine.

Ah ! Et j’ai mis du chocolat au lait et de la pralinoise dedans à la place du chocolat noir !

Sinon je n’ai rien changé, hein !!

Pour la pâte, il préconise un temps de pause au froid de 40 minutes au réfrigérateur puis 20 minutes au congélateur ou 2h au réfrigérateur.

Moi je l’ai préparée la veille et l’ai laissée la nuit au frigo, comme je fais souvent pour les brioches en fait.

C'est une super recette et franchement, je bavais devant avant même qu’elles soient passées au four ces jolies petites brioches !

Et quand j’ai annoncé à ma petite Praline que ce serait son goûter après la sieste, une brioche avec de la crème et du chocolat, elle est allée dormir sans faire d’histoire !! Et à son réveil il y avait ça qui l'attendait :

brioches suisses (34)

Quoi ?

-la brioche :

-250g de farine T45 (je dirais plutôt 300g pour moi !)

-30g de sucre

-1cc de sel

-1,5 cc de levure déshydratée

-3 œufs

-2cs de lait

-1cs de fleur d’oranger

-165g de beurre mou

La crème pâtissière :

-25cl de lait

-1cc de beurre

-2 jaunes d’œufs

-50g de sucre

-20g de maïzena (ou de poudre à flan)

-1cs rase de farine

Pour la garniture et la finition :

-110g de chocolat (au lait pour moi) en pépites (haché au couteau pour moi)

-40g de pralinoise hachée en pépites

-50g de sucre +50g d’eau +1cs fleur d’oranger pour le sirop de nappage final

-1 jaune d’œuf + 1 pincée sel+1 pincée sucre+1cc lait pour la dorure

  brioches suisses (3)

Comment ?

Commencer par faire la brioche.

Si vous la préparez la veille, votre temps sera plus facile à gérer.

Mélanger tous les ingrédients, sauf le beurre et pétrir (robot crochet, MAP ou à la main !) pour obtenir une pâte assez épaisse.

Ajouter alors le beurre et pétrir pour obtenir une pâte bien homogène.

A la MAP je lance toujours une seconde fois le programme pâte à la fin du premier pétrissage, puis je laisse le second se dérouler jusqu’au bout du temps de la levée.

Sinon laisser lever 1h à t° ambiante à couvert.

Au bout de ce temps, je transvase mon pâton dans un saladier, je couvre de papier étirable et je place au frigo jusqu’au lendemain matin.

Préparer la crème pâtissière.

Faire chauffer le lait avec la cuillère à café de beurre.

Pendant ce temps fouetter les jaunes d’œufs avec le sucre. Ajouter la maïzena (ou poudre à flan) et la cuillère de farine sans cesser de fouetter.

Quand le lait arrive à ébullition, le verser sur le mélange en remuant puis remettre le tout dans la casserole sur le feu  et cuire jusqu’ à épaississement.

Filmer au contact et refroidir au réfrigérateur. (Cette étape peut très bien aussi se faire à l’avance ! et le jour J il suffira de monter les brioches et de laisser le temps de pousse et la cuisson).

 

Sortir le pâton du frigo et fariner légèrement le plan de travail.

Le déposer dessus et étaler la pâte en un rectangle de 3-4 mm d’épaisseur.

Étaler dessus la crème pâtissière bien froide, mais seulement sur la moitié inférieure.

Déposer les pépites de chocolat (et pralinoise pour moi qui ne suis pas gourmande ) sur la crème, passer le rouleau à pâtisserie dessus pour bien enfoncer les pépites dans la crème et rabattre la partie sans crème par-dessus pour faire comme une calzone !

Passer à nouveau le rouleau à pâtisserie dessus pour avoir quelque chose de lisse.

Découper avec un couteau bien affûté des rectangles de 3-4 cm de large et les déposer au fur et à mesure sur la plaque de cuisson recouverte de papier cuisson.

Couvrir et laisser lever 2h30.

Pendant ce temps préparer un sirop avec le sucre et l’eau, porter à ébullition, laisser cuire 2 minutes et sortir du feu.

Ajouter la cuillère de fleur d’oranger et laisser refroidir à T° ambiante.

Bien sûr on peut se passer du sirop, mais je vous assure que ça mérite mille fois le peu de travail que ça demande et que ce serait vraiment très très dommage de s’en passer !!

 20 minutes avant la fin de la levée, préchauffer le four à 180° et préparer la dorure.

Dorer les brioches et enfourner pour 10 à 12 minutes en surveillant la coloration.

A la sortie du four passer immédiatement un pinceau avec le sirop à la fleur d’oranger et laisser refroidir sur une grille.

Mettre sous clé et donner la clé à vos enfants les moins habiles pour ouvrir un verrou …si vous souhaitez attendre l’heure du goûter pour les dévorer manger !

Voilà une recette qui va être un grand classique dans la famille Praline !!

D’ailleurs ma grande Praline a demandé s’il y en aurait tous les jours et si son père en mange une ce soir, y en aurait-il quand même assez pour elle ?

Je crois que c’était bon !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0

Présentation

  • : les douceurs de la famille Praline
  • les douceurs de la famille Praline
  • : surtout des choses sucrées , mais aussi du pain et des brioches mais pas que
  • Contact

le blog se construit petit à petit grâce à vos visites et à vos commentaires, merci à vous et surtout n'hésitez pas !Et pour ne rien rater, la marche à suivre est

Recherche

ici aussi !

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez nanieb sur Hellocoton

Archives