Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 04:31

poulet rôti dominical selon Anne Papilles Oliver (10)  

L’autre jour Anne du blog Papilles et Pupilles, que l’on ne présente plus proposait une recette de poulet rôti d’après Jamie Oliver.

Et je me suis souvenue que j’avais vu cette recette il y a peu dans une des émissions (qui tournent en boucle !) de Jamie sur cuisine tv et que son poulet m’avait à moi aussi bien fait de l’œil.

Comme j’avais commandé un bon poulet fermier à mon jardinier qui a des fournisseurs exceptionnel par chez lui avec des poulets qui courent la campagne, j’ai eu envie de faire comme Anne et de tenter la recette de Jamie.

Nous avons mangé un super poulet avec ses légumes rôtis et chacun a rongé ses os pour ne rien laissé dessus !

Les filles n’ont même pas pensé à râlé parce qu’il n’y avait pas de frites !!

poulet rôti dominical selon Anne Papilles Oliver (14)

Quoi ?

-1 poulet (le mien était gros, mais tant mieux, nous avons pu ainsi nous régaler avec ça le lendemain !)

-1/2 potimarron

-6/7 carottes (jaunes, orange et rouges pour moi !)

-1 oignon

-7/8 gousses d’ail

-2 citrons

-huile d’olive

-sel, poivre

 Comment ?

Préchauffer le four à 210°

Laver et couper les légumes, les carottes en 2 dans le sens de la longueur, les citrons en quatre, le potimarron en gros cubes (pas la peine de le peler, on le lave et on enlève les graines, ça suffit. Jamie utilisait des petites butternut et il laissait même les graines il me semble !)), l’oignon en lamelles mais laisser les gousses d’ail entières dans leur peau.

Mettre le tout dans un plat, les saler, poivrer et verser 2 Cs d’huile d’olive.

poulet rôti dominical selon Anne Papilles Oliver (2)

Saler et poivrer l’intérieur du poulet, y glisser 2 ou 3 quartiers citron, des oignons et 2 ou 3 gousses d’ail.

Enduire le poulet  d’huile d’olive en le massant gentiment avec vos mimines.

Le poser dans le plat sur les légumes et verser un verre d’eau dans le fond du plat avant d’enfourner.

Le temps de cuisson va dépendre de la taille de votre bête.

Retourner le d’1/4 de tour environ toutes les 15 minutes pour qu’il dore bien partout et si besoin rajouter un peu d’eau dans le plat en cours de cuisson.

Nous nous sommes vraiment régalé et je ne sais pas vous, mais le poulet dominical, c’est vraiment encré dans les souvenirs d’enfance, non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by nanie - dans viandes
commenter cet article
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 04:20

  tarte au sucre (4)

Je n’ai fait cette tarte qu’une seule fois avant ce dimanche là.

Je l’avais réalisée un week-end d’hiver que nous recevions mes parents si mes souvenirs sont bons.

Et ma mère a adoré ! Elle m’a demandé la recette, mais j’ai oublié et elle est partie sans.

Ce n’est qu’il y a quelques semaines que je me suis souvenue de ma promesse et j’ai remis la main sur ces notes pour les lui envoyer par mail.

Mais tant qu’à faire je me suis dit que je pourrais la refaire, et vous en faire profiter parce que c’est vrai que quand même c’est vachement bon !

Cette fois j’ai ajouté en plus du jus de citron le zeste, et franchement c’est parfait !

 

tarte au sucre (12)

Quoi ?

 

La pâte:

 

-100g de farine

-100g de beurre
-30g de sucre cassonade

-50g de poudre d'amandes
-Sel

Pour la garniture :

-2 pommes

-1/2 citron + zestes
-2 œufs

-100 g cassonade

-100g de vergeoise brune
-100 ml crème fouettée
-75 g de beurre fondu

 

Comment ?

Chemiser le moule avec un peu de beurre et de farine.

Mélanger tous les ingrédients de la pâte et foncer un moule à tarte avec la pâte.

Je l’ai fait directement avec les mains dans le plat en poussant sur la pâte pour qu’elle remonte bien sur les bords.

Réserver au frais.

Préchauffer le four à 180°.

Peler et détailler les pommes en cubes, les cuire doucement avec un peu de beurre, le jus d'un demi-citron et le zeste. Les pommes doivent être juste fondantes, pas trop cuites.

L’acidité du citron balance avantageusement la douceur du sucre de la garniture.

 Réserver et laisser refroidir

Mélanger le beurre fondu, les œufs et les sucres au fouet.

Monter légèrement la crème fleurette et l’ajouter à la spatule au mélange précédent.

Placer les pommes cuites (sans jus) dans le fond de tarte et verser dessus l’appareil.

 Cuire durant 40 minutes à 180°.

Laisser refroidir et si vous êtes très gourmands, servir avec une petite cuillère de crème épaisse.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by nanie - dans tartes sucrées
commenter cet article
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 04:06

variations autour de la beterave chiogga (2)

Et si je vous dis que cette merveille est née à Venise…enfin pas les miennes, elles viennent du nord ce qui est certes moins sexy de premier abord….mais c’est parce que vous ne connaissez pas mon jardinier ! lol

Donc samedi dans mon panier G le jardinier avait mis tout spécialement à mon attention de très jolies petites betteraves Chioggia.

Elles sont si jolies avec leurs anneaux blancs et rouges, et comme je n’aime la betterave que crue (enfin surtout crue !) elles étaient parfaites pour un joli carpaccio.

Je venais de lire chez Pascale que les feuilles de betterave aussi peuvent se manger et elle en avait fait un dip que je trouvais fort sympathique.

Je suis donc partie de son idée et j’ai adaptée avec mon envie du moment et mon frigo.

Nous avons au final mangé avec beaucoup de plaisir aussi bien pour les yeux que les papilles cette entrée extra light (d’autant plus que ce fut notre repas avec une belle tranche de pain maison pour finir de saucer !).

variations autour de la beterave chiogga (15)

Quoi ?

Pour 2 personnes

-3 toutes petites betteraves Chioggia (à défaut des betteraves classiques, ça marche aussi !!)

-une dizaine de noisettes entières

-50g de ricotta

-7/10 jolies feuilles de betterave sans la côte rouge

-sel, poivre

-1Cs d’huile de noisettes (facultatif, je n’en avais plus, mais j’en aurais mis sinon donc je vous le note)

Comment ?

Si vous avez une mandoline c’est le moment de la sortir pour avoir de jolies tranches bien fines de betterave.

Sinon faites comme moi et allez-y au couteau qui coupe très très bien !

Et oui, je n’ai pas de mandoline, je sais c’est inadmissible !! Mais j’ai un couteau en céramique !

Torréfier quelques minutes les noisettes dans une poêle sèche à feu doux.

Mixer ensemble les feuilles de betterave, la ricotta, les noisettes, le sel, poivre et huile de noisettes si vous voulez.

Procéder au dressage comme bon il vous semble.

Moi j’ai fait un petit mille feuilles en alternant les tranches de betterave et la sauce.

Et à côté j’ai alterné une betterave blanche et une à spirale avec un peu de sauce sur le côté afin que chacun fasse comme il lui plaisait soit tremper la betterave dans le dip soir tartiner sa tranche de pain.

variations autour de la beterave chiogga (17)

C’est beau quand même, non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 05:02

mousse fraise, cerise et citron (9)

Le blog de Florent, vous ne connaissez pas encore ???

NOOONNNN, mais quelle erreur !!

Florent fait des douceurs qui chaque fois me laissent la langue pendue et la bave qui coule sur le clavier !

Il dit qu’il est étudiant en commerce, ben moi, même pas que je le crois ! Je suis sûre que c’est un pâtisser MOF sous couverture du FBI !!

Alors quand il me faut un super gâteau qui en jette un peu je passe forcément à un moment ou à un autre par chez Florent !

Bien sûr comme il est sous couverture du FBI, Florent n’est pas très bavard et si vous êtes super débutant en pâtisserie, ben faut pas vous voiler la face, mieux vaut choisir votre gâteau de rêve et demander à quelqu’un d’un peu plus expérimenté de vous aider (ou de vous le faire !!).

J’ai craqué sur ce dessert là cet été, mais je n’ai malheureusement pu le réaliser qu’en fin de saison des fraises et leur qualité gustative était fort décevante.

Si vous souhaitez le faire avant la saison prochaine je vous invite à changer les fraises par des brisures de framboises surgelées de chez notre ami qui commence par un Pi et termine par un Card !

Mais le biscuit…je ne connaissais pas et même si j’ai un peu galéré avec le temps de cuisson car je trouvais que ça restait très pâle, au final, je suis tombée en amour à la dégustation de ce croustillant !!

Je pensais vraiment l’avoir raté (ben oui, je vous le confirme, avec Florent pas de mots superflus, pas comme moi quoi qui jacasse sans fin avant de vous expliquer un peu ma façon de procéder !) et au final c’est une recette qui va aussi revenir très souvent ici, elle est super croustillante !!

Le crémeux au citron était juste parfait et c’est ce que tout le monde a préféré !

Je n’ai rien changé à la recette de Florent mais je vous la remets là afin de tenter de vous donner quelques explications supplémentaires.

Une dernière chose, tout peut être fait à l’avance et congelé au fur et à mesure.

Pensez toutefois à le sortir la veille au soir pour le midi ou le matin pour le soir et le garder au frigo.

Un thermomètre de cuisson vous sera fort utile pour le crémeux au citron.

Le crémeux citron

Quoi ?

-2 œufs

-4 jaunes

-100g de jus de citron soit le jus de 1,5 citron

-zeste de 1 citron

-90g de sucre

-80g de beurre

Comment ?

Mélanger les œufs et le sucre dans une casserole, ajouter le jus et le zeste de citron et cuire doucement jusqu’à 80/85°.

Laisser doucement refroidir jusqu’ à 45° et ajouter le beurre coupé en morceaux.

Mélanger et passer au mixer pour avoir un résultat bien lisse.

Couler dans un cercle de 16cm chemiser avec  du film alimentaire ou du rhodoïd et mettre au congélateur en recouvrant du film.

 

Le coulis de cerise

Quoi ?

-150g de cerises au sirop

-20g de sucre

-2 feuilles de gélatine

(En ce qui me concerne j’ai pris environ 200g de coulis de cerises que j’ai en réserve, fait cet été avec les cerises de mon jardin et j’ai ajouté une feuille de gélatine supplémentaire)

Comment ?

Faire tremper la gélatine dans de l’eau froide.

Réduire les cerises en purée, en faire chauffer une partie avec le sucre, y fondre la gélatine et mélanger le tout ensemble.

Couler dans un cercle chemisé de rhodoïd ou de papier film et congeler.

 

Le croustillant

Quoi ?

-50g de beurre

-50g de cassonade

-100g d’amandes en poudre

Comment ?

Mélanger le tout ensemble (j’ai fait dans le KitchenAid avec la feuille), étaler dans un cercle de 18cm (étaler à la main, du bout des doigts légèrement farinés ou mouillés).

Cuire au four non ventilé à 150° pendant 20 minutes.

C’est là que moi j’ai eu quelques interrogations !

J’ai laissé cuire plutôt 30 minutes je pense, le biscuit reste assez pâle, mais maintenant je sais que ce n’est pas grave !!

Laisser refroidir avant de placer le croustillant directement sur le plat qui servira à la présentation et au montage final.

Le biscuit est assez fragile et assez difficile à manipuler, d’ailleurs j’ai cassé le mien, mais bon ça ne se voit pas après !!

La mousse de fraise

Quoi ?

-500g  de fraises

-10 feuilles de gélatine

-3 blancs d’œuf

-150g de sucre

-50g d’eau

-375g de crème entière liquide très froide

Comment ?

Faire tremper la gélatine dans l’eau froide.

Réduire les fraises en purée, en chauffer 5-6 Cs pour dissoudre la gélatine et mélanger au reste de la purée de fraises.

Réaliser une meringue italienne :

Monter les blancs en neige et simultanément faire un sirop avec l’eau et les 150g de sucre.

Cuire le sirop jusqu’à 110°et stopper immédiatement le feu, verser le sirop sur les blancs en laissant le batteur tourner doucement au début pour éviter les projections.

Battre jusqu’ à refroidissement de la meringue

Pendant ce temps monter la crème en chantilly.

Mélanger la purée de fraise avec la meringue italienne puis avec la crème montée.

Vous devez faire la totalité de ces étapes avant que la gélatine commence de prendre.

Le montage :

mousse fraise, cerise et citron (11)

Dans un cercle (ou comme moi un moule à charnière !) de 24cm, placer une bande de rhodoïd tout autour du cercle, cela facilitera grandement le démoulage.

Poser sur le plat de service ou sur un carton de présentation.

Poser le biscuit au fond.

Couvrir d’une fine couche de mousse de fraise. Poser le crémeux citron. Une fine couche de mousse de fraise, l’insert cerise puis la totalité de la mousse de fraise.

Réserver au froid plusieurs heures, 24h étant l’idéal !

Au moment de servir procéder au décor avec de la pâte d’amande mais ne pas remettre le gâteau avec le décor en pâte d’amande au froid.

Ici les décors est très simple, avec des emportes pièce j’ai coupé la pâte d’amande en forme de papillons et de ronds pour le pourtour et quelques coques de macarons ont fait le reste.

Je n’avais pas le temps de me lancer dans une décoration plus élaborée et forcément plus chronophage !

Mais avec peu de choses en fait l’effet était plutôt joli.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 04:31

tartelette cantal, pomme, abricot, tonka (4)

Bon, je crois qu’on arrive à la fin du salé.

Je ne vous dirais pas que j’ai gardé le meilleur pour la fin mais quand même ces tartelettes n’ont pas fait long feu et je pense que j’aurais pu en faire le double !

C’était le seul plat chaud du buffet, mais pour avoir mangé la moitié de la mienne chaude et l’autre froide, je peux vous dire qu’en fait c’était aussi très bon en version froide.

Ces tartelettes viennent de chez Eryn, du blog Eryn et sa folle cuisine dont je suis fan.

Je vous redonne la recette ici mais, pour une fois, je n’ai rien changé, c’est celle d’Eryn que vous pouvez voir ici, en ce qui me concerne j’avais simplement doublé les proportions pour avoir 10/12 tartelettes et rajouté de la fève tonka car j'adore le mélange avec les abricots.

tartelette cantal, pomme, abricot, tonka (6) 

Quoi ?

La pâte

-60g de farine

-50g de cantal râpé

-30g d’eau

-15g de beurre mou

-1/2 cc de levure chimique

-une pointe de sel (attention le cantal est salé)

La garniture

-1 pomme

-40g d’abricots secs

-40g de cantal

-1/2 fève tonka

-sel, poivre

Comment ?

Préparer la pâte :

Mélanger tous les ingrédients et réserver au frais 1h.

Étaler la pâte et découper à la taille de vos moules et foncer les moules.

Garder au frais le temps de préparer la garniture.

Préchauffer le four à 180°.

Peler et épépiner la pomme.

La couper en petits dès ainsi que les abricots secs.

Mettre le tout dans un saladier et assaisonner avec le sel, poivre et la fève tonka râpée.

Mélanger et répartir dans les tartelettes.

Couper le cantal en fines lamelles et les déposer sur les tartelettes.

(A ce stade j’ai mis le tout au congélateur car j’avais préparé à l’avance et je n’ai fait cuire qu’au moment de servir.)

Enfourner et cuire 20 minutes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 05:04

brochettes melon pastéque olive mozza (2)

Aujourd’hui juste quelques photos de la Garden party avec quelques idées.

Quelques jolies brochettes colorées, avec des tomates cerise rouges et jaunes, un œuf de caille dur ou une boule de mozzarella.

Et aussi des billes de melon et pastèques faites avec une cuillère parisienne, piquées sur une demi-brochette avec des billes de mozzarella et des olives.

Un résultat très coloré, très frais.

Mais je vous laisse voir par vous-même !

Demain nous terminerons la partie salée et mardi ou mercredi nous passons au sucré.

Bon dimanche !!

 

buffet garden party 2010 (2)brochette melon pastèque olive mozza (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

brochettes enfant tomates oeufs de caille ou mozza 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by nanie - dans apéro
commenter cet article
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 05:00

pancakes à la ricotta (8)

Je vous propose une petite pause dans les recettes de la Garden party, toute petite, ne vous inquiétez pas le sucré va bientôt arriver encore une ou deux recettes de salé et on s’attaque au gâteau et à la pyramide de macarons aperçus à la fin d’un billet.

Je voulais juste partager avec vous cette recette ultra simple, plutôt légère et fabuleusement bonne !

Cette version là est une libre adaptation d’une recette vue sur cuisine tv chez Nigella Lawson.

J’ai gardé le principe mais n’ayant pas de cottage-cheese (la bonne blague !!) dans mon frigo j’ai adapté.

Et il se trouve que dans mon frigo il y a un énorme pot de 1kg de ricotta !!

Oui, je sais que c’est énorme, mais lorsque j’ai fait les courses pour la Garden j’étais sûre que j’en avais besoin et comme pas de pot de taille standard ce jour là, j’en ai pris un gros en me disant que je trouverais bien.

Ceci vous annonce sans doute aussi une semaine de recettes à la ricotta après le feuilleton Garden party !!

On obtient de très très beaux pancakes, bien épais, bien moelleux, très peu sucrés et sans aucune matière grasse pour peu qu’on utilise une poêle antiadhésive !

Vous voulez des preuves ? Cliquez dessus pour agrandir....et baver !

pancakes à la ricotta (11)

Pour 6/8 pancakes en fonction de leur taille !

Quoi ?

-3 œufs

-50g de sucre

-1 pincée de sel

-1cc de vanille liquide

-250g de ricotta

-50g de farine

-1cc de bicarbonate de soude (ou de levure chimique)

Comment ?

Séparer les blancs des jaunes des œufs.

Ajouter aux jaunes tous les autres ingrédients dans l’ordre énnoncé en mélangeant rapidement entre chaque ajout.

Faire chauffer la poêle.

Battre à la main les blancs, pas besoin qu’ils soient fermes, juste mousseux et légèrement montés.

Ajouter un peu délicatement les blancs au reste des ingrédients avec une spatule en silicone (ou une maryse)

Déposer une louche de pâte dans la poêle chaude et faire cuire à feu doux, voir très doux.

Lorsque le dessus est recouvert de petites bulles, retourner délicatement et laisser cuire 1 minute.

Pour la version light, déguster avec un nuage de sucre glace, pour la version gourmande…je vous laisse trouver, je vous fais confiance !

Une recette que je m’empresse de partager avec vous dans le but évident de la garder et de la refaire souvent ici !!

Elle est parfaite et super rapide !

Et si on n’a pas de ricotta, et bien je tenterais bien avec un yaourt grec aussi moi, pas vous ??

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 07:28

Mousse de chèvre sur biscuit aux noisettes (1)

J’étais en pleine préparation de mon buffet quand j’ai vu chez Puce bleue une recette qui m’a immédiatement tapée dans l’œil !

(Et je vous invite très vivement à aller faire un tour sur son blog, je l’adore !)

Je n’ai pas pu résister une seule seconde (d’ailleurs je n’ai même pas essayé en fait !!) à l’intégrer à mon menu.

Sauf que des questions pratiques m’ont tout de même amenée à faire quelques adaptations.

Pourtant son association avec la carotte me faisait vraiment très envie.

Mais il faut parfois capituler devant l’évidence, je n’avais plus de carotte et pas du tout le temps d’aller acheter quoi que ce soit !

Tant pis, ce sera pour une autre fois dans la version originale, mais si c’est une libre interprétation de sa recette, cela reste plus que très très inspiré par son billet.

J’ai donc gardé le biscuit aux noisettes et cumin, mais en graines le cumin pour moi.

La mousse de fromage frais, j’ai choisi un fromage frais de chèvre puisque c’est ce que j’avais en stock ! (j’ai toujours du fromage frais de chèvre dans mon frigo, cela permet d’améliorer bien des recettes !)

Et pour la garniture j’ai opté pour mes souvenirs de vacances dans le sud !

J’avais rapporté d’une huilerie de la tapenade et de la confinade de tomates, qui n’est autre qu’une purée de tomates à base de tomate séchées et d’épices.

Et voilà je la tiens mon idée !!

Quoi ?

Le biscuit, la recette d’Isabelle, mes modifs entre parenthèses

-120g de beurre mou

-15g de sucre glace

-1cc de sel

-1Cc de cumin en poudre (graines)

-50g de noisettes en poudre

-1 œuf (2 jaunes)

-160g de farine

La mousse :

-3 feuilles de gélatine

-200g fromage frais de chèvre

-25cl de crème liquide très froide

-sel, piment d’Espelette

La garniture :

- un petit pot de tapenade

-3/4 Cs de confinade

Comment ?

Réaliser le gâteau

Battre le beurre mou avec le sucre glace.

Ajouter les noisettes, le sel, le cumin puis l’œuf battu.

Mélangé avant de finir avec la farine.

Étaler la pâte dans un papier sulfurisé dans un cadre.

Placer 30minutes au congélateur, préchauffer le four à 180° et cuire environ 20 minutes.

Sortir et laisser refroidir.

La mousse de fromage de chèvre :

Faire tremper la gélatine dans un grand volume d’eau froide.

Écraser le fromage à la fourchette et détendre au besoin avec un peu de lait.

Faire chauffer doucement 5 cl de crème et y faire fondre la gélatine.

Mélanger avec le fromage et ajouter le piment d’Espelette, saler si besoin.

Monter la crème fleurette en chantilly ferme.

Mélanger délicatement le fromage et la crème.

Montage :

Tartiner le gâteau d’une fine couche de tapenade, verser la mousse de chèvre, égaliser et laisser prendre au frais.

Une fois la mousse assez ferme, tartiner délicatement avec la confinade de tomate.

Avant de servir découper en petits carrés et piquer d’une pique à cocktail.

Si je vous dis que c’est une des invités qui a découpé ces bouchées avant de servir et qu’elle a refusé que je rince son couteau sous le robinet afin qu’elle puisse continuer à couper proprement sous le prétexte que pas question d’en jeter une miette ?

Elle a couru après son mari pour qu’il l’aide à lécher la bête !!!

Bon, je vous rassure ensuite elle a lavé le couteau avant de continuer la découpe…(enfin je crois!) mais cette anecdote vous donne une idée du succès de cette mousse !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by nanie - dans apéro
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 07:41

Vous vous souvenez de ça ?

Ce qui m’a permis de vous faire découvrir ça !

Alors comme ça m’a bien plu, on recommence !

Je vous rappelle les règles :

Le jeu est organisé par le site plaisirs gourmands

578-90

Chaque blogueuse est désignée par tirage au sort pour aller choisir une recette dans un autre blog, la réaliser et bien sûr  la dévorer !

Tout le monde devra publier la recette le dimanche 27 septembre à 7h !

J’ai été désigné pour aller piochez chez Daphné du blog Ready, steady…cook ! et c’est Une dieteticienne aux fourneaux qui doit venir choisir sa recette ici, ce qui est d’autant plus amusant que c’est moi qui ai pioché chez elle la dernière fois!

Bon, moi je vous laisse, je vais chez Daphné baver !

Il faut dire qu’elle est un peu perverse et continue de mettre des recettes carrément slurp alors que j’ai déjà choisi !!

Si si elle est perverse ! et en plus elle est sur une île au soleil ….nooonnnnnnn c’est honteux moi j’dis !!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by nanie - dans bla bla bla
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 07:24

panna cotta gorgonzola chutney de poires (2)

Bon alors la panna cotta je vous ai déjà dit que chez nous c’est une histoire d’amour.

Et j’en connais même quelques un(e)s qui,  depuis que je leur en ai fait, sont devenus critiques es panna cotta au restaurant.

Donc je savais que c’était une valeur sûre pour le buffet de ce dimanche, mais j’avais quand même envie de décliner cette recette en version salée.

D’une part car côté sucré j’avais déjà tout ce qu’il me fallait et d’autre part car j’avais une idée en tête.

Je voulais un mariage poire et gorgonzola et je me suis dit que la panna cotta serait le support idéal à cette union.

J’ai donc ramassé toutes les poires encore dans le jardin et j’ai réalisé un chutney.

Et le fromage a été fondu dans la panna cotta.

  panna cotta gorgonzola chutney de poires (4)

Quoi ? (pour 12 petites verrines)

Pour la panna cotta :

-50cl de crème fleurette entière

-10cl de lait

-150g de gorgonzola

-3 feuilles de gélatine

-1 poivre long

 

Pour le chutney de poires (d'après une recette ici du blog Miamourdises )

-1 gros oignon

-50g de raisins secs

-100g de sucre

-10cl de vinaigre

-500g de poires

-1cs de miel

-poivre, sel

-1 Cs d’amandes grossièrement hachées.

Comment ?

La panna cotta :

Faire tremper la gélatine dans un grand volume d’eau froide.

Faire fondre le gorgonzola avec un peu de crème sur feu doux.

Ajouter le reste de la crème et le poivre râpé et faire chauffer jusqu’ à ébullition.

Sortir immédiatement du feu et passer un coup de mixer plongeant.

Laisser infuser quelques minutes encore et passer au chinois avant d’ajouter la gélatine ramollie.

Verser dans les verrines et réserver au frais quand c’est froid.

Le chutney de poires :

Faire revenir l’oignon finement ciselé dans un peu d’huile et ajouter les raisins secs, puis le sucre.

Laisser fondre doucement et en attendant peler les poires et les couper en petits dès.

Ajouter les poires, le miel et le vinaigre.

Saler et poivrer légèrement.

Laisser cuire pour que les poires sont bien fondantes et que ce soit très sirupeux.

En fin de cuisson ajouter les amandes hachées.

Laisser refroidir

Quand c’est bien froid, déposer un peu de chutney sur chaque verrine et réserver au froid.

Non seulement on peut tout à fait réaliser le tout à l’avance, mais je vous conseille même vivement de les faire 2 jours avant.

Je les ai préparées le samedi et comme il en restait une, nous y avons goûtée avec Monsieur Pralin le lundi soir et franchement c’est là que c’était au top !

 

clin d'oeil : je sais que certaines attendent avec plus ou moins de patience les recettes du sucré, mais il faudra attendre la fin du salé car c'est ce qui demande le moins de travail d'écriture ....et parce que j'aime le suspens !

mais une petite photo pour faire patienter ça vous tente ?

alors voilà ce qui vous attend :

gateaux 4466

  gateaux 4468

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0

Présentation

  • : les douceurs de la famille Praline
  • les douceurs de la famille Praline
  • : surtout des choses sucrées , mais aussi du pain et des brioches mais pas que
  • Contact

le blog se construit petit à petit grâce à vos visites et à vos commentaires, merci à vous et surtout n'hésitez pas !Et pour ne rien rater, la marche à suivre est

Recherche

ici aussi !

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez nanieb sur Hellocoton

Archives