Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 16:18

 

pâtes aux petits légumes du jardinier (3)

Alors ce matin j’ai reçu un très beau panier de légumes frais, cueillis hier et livrés directement chez moi par le Jardinier lui-même !!

Et ça, franchement, c’est juste le bonheur ! Des légumes poussés sans pesticide, avec juste ce qu’il faut d’amour et de bons soins et pour un prix plus que très avantageux !

Si vous habitez la région parisienne et que vous voulez en savoir plus, contactez moi et/ou laisser un message dans les commentaires.

P-O-T: Potager-Originalité-Tradition que ça s’appelle et le principe est très simple, on reçoit un message en début de semaine tous les 15 jours avec la composition et le prix du ou des paniers, on choisi et on accepte …ou pas d’en prendre un (ou plusieurs d’ailleurs) et ce joli panier vous arrive le samedi suivant chez vous (donc un samedi sur deux) avec en prime le sourire du jardinier !

Voyez mon panier de ce matin, il est splendide et tout ça pour la modique somme de 20 euros !

panier G 20 euros (4)

 

Bon alors donc ce joli panier de légumes frais m’a inspiré pour le déjeuner ce joli plat de pâtes plein de couleurs et de saveurs.


Quoi

-3cs huile d’olive

-1 oignons blanc (ou deux s’ils sont petits comme ce matin)pâtes aux petits légumes du jardinier (5)

-2 petites gousses d’ail

-2 carottes

-1 courgette (2 si ce sont des bébés comme ce matin !! Dieu que c’est top les bébés courgettes !)

-1/2 poivron rouge

-1cc de graines de cumin

-sel, poivre

-100-150g de penne

-quelques copeaux de parmesan

 

Comment

Faire chauffer l’huile dans une poêle, peler et émincer l’oignon et le mettre dans l’huile chaude.

Pendant ce temps couper le demi poivron en cubes et les ajouter aux oignons, faire de même avec les carottes puis enfin la courgette.

Remuer et ajouter l’ail râpé finement, le cumin et assaisonner au goût.

Cuire quelques minutes puis jeter les pâtes dans les légumes.

Mélanger le tout et ajouter deux verres d'eau de manière à être juste à hauteur.

Laisser cuire environ 10 minutes en remuant de temps en temps et en vérifiant la cuisson des pâtes al dente.

Dès que c’est prêt ôter le tout avec une écumoire et mettre dans le plat de service.

Surtout ne jetez pas le bon jus qui reste !! Au besoin congelez-le et sortez le la prochaine fois que vous ferez un risotto par exemple !

Avec un économe découper des copeaux de parmesan et les déposer sur le dessus du plat.

C’était vraiment délicieux !

Je sais que cette façon de cuire les pâtes n’est pas très orthodoxe, mais croyez moi, je suis un tyran de la pâte cuite correctement et je pense que c’est une des rares choses qui peut me faire oublier toute politesse des pâtes en purée, et là je vous assure qu’elles sont trop trop bonnes !

Repost 0
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 14:13

 

vous vous souvenez tous qu' il y a à peine quelques jours j'avais lancé un défi à Maryjo qui me demandait une recette sucrée et légère avec des feuilles de brick ()

Vous avez été plusieurs à donner des idées et comme vos idées m'ont toutes beaucoup plu, je les ai publiées au fur et à mesure (toujours ) et je vous assure que toutes seront testées par la famille Praline.

En attendant, notre challenger a bien travaillé et voici le message, la recette et la photo que j'ai reçus.

Je peux vous dire que ce défi est relevé haut la main et que bien sûr j'ai hâte de goûter!

Je fais donc un copié/collé du message et de la recette de Maryjo, sous vos applaudissements :


défi mary brick

 

Défi numéro 1

 

  Car j’imagine que tu vas réitérer et  faire d’autres victimes… largement consentantes.

 

Un défi ça vous titille, mais  lancé par une amie ça gratouille   « ah tu  me cherches…. Tu vas me trouver !! »

Côté dessert tu en connais bien plus que moi, alors inutile de vouloir rivaliser,  faire honneur à tes bons conseils serait déjà bien 

 

La base imposée parait simple,  en théorie car dans la pratique c’est autre chose.

Les feuilles de brick enfin trouvées, il faut les mettre en forme sans les cramer, sans les casser, et si possible  qu’elles aient une belle allure.

J’ai souffert, j’ai râlé,  la seule consolation était que je t’imaginais en train de souffrir pareil, pas possible de faire ce truc d’un coup de baguette magique !!! Mais si ! Tu en es bien capable toi !

 J’ai cogité toute la soirée pour trouver quoi y mettre.

Je voulais que ce soit

1/ Frais

2/avec ce que j'avais dans mes placards

3/pas trop long

4/pas trop lourd

5/un clin d'oeil à ma région. Sans être chauvine j'aime bien ma Vendée

6/Pas déjà sur tous les bolgs de cuisisne

 

 

Je n’ai pas répondu à tous les critères mais pas loin.

 

 Comme je suis une « gemelle » qui  n’arrive pas à prendre une décision sans regretter d’avoir choisi l’autre, je te livre deux versions…

J’ai une passion pour le caramel au beurre salé et je le rate depuis des années c’est l’occasion de tenter une dernière fois.

J’avais un reste de faisselle, de la crème liquide bien froide, des pommes des vergers vendéens, de la liqueur caramel beurre salé, des biscuits aux pommes …

 

Je te propose donc une garniture qui sent bon l’air salin des vacances vendéennes

Sur un fond croustillant de biscuits, une couche de sauce caramel,  une mousse de faisselle/pommes /crème caramel  surmontée d’une chantilly zébrée de caramel au beurre, poudre  de caramel dur. Pour la déco.


 

Ingrédients pour 4 Corolles

1 paquet feuilles de brick

 Un peu de beurre et de miel

Tu as déjà expliqué la technique

 

Pour la mousse

1 pot faisselle 40% ou allégée (bien la faire égoutter avant)

2 ou 3  c à soupe de sucre selon les goûts (édulcorant pour moi)

 1 grosse pomme (jonagold pour moi)

Une cuil à soupe (ou 2,  miam) de crème caramel

Chantilly voir plus bas

 

Pour la crème caramel

 

 80g de sucre cristal

40 g de beurre salé

10 cl de crème liquide

1 pincée de fleurs de sel (je vais le chercher direct dans  les marais d’Olonne)

1 cuil de jus  de rhubarbe facultatif, j’en avais du frais ... ça apporte un petit coup de peps comme tu aimes.

 

Chantilly

25 cl de crème liquide entière froide

1 sachet sucre vanillé

Une ou 2 c de sucre poudre ou édulcorant (pour moi)

 Autre

 

 1 paquet de fins sablées aux pommes et beurre salé ou sablé breton (saveur U pour moi)

 qq bonbon caramel durs à la crème

 

 

Préparation

Crème caramel au beurre salé à préparer qq heures avant, j’ai fais la veille.

À partir d’un caramel à sec (ça y est j’ai compris) le mieux est peut être de mettre le lien d’une vidéo que j’ai trouvé je n’ai rien changé sauf une cuil de jus de rhubarbe en fin de cuisson, .le résultat est impec…c’est sur TEVA.fr : ici

 Mettre le caramel en pot laisser refroidir pour raffermir je vais en faire un pot pour fifille, c’est fini je n’en achète plus.

 

Pommes

 Faire fondre 1 ou 2 cui à soupe de crème caramel dans la poêle (j’ai fait la veille direct dans la poêle du caramel non lavée)

Jeter dans la poêle chaude les dés de pommes, bien les enrober  de caramel et faire bouillonner une minute ou deux,

 Éteindre, arroser d’un trait de liqueur caramel ou un calva ou cognac (mais si enfant ne rien mettre)

Couvrir la poêle et laisser refroidir, les pommes vont finir de cuire juste ce qu’il faut  « al dente »

La chantilly

 Comme une chantilly classique, sans siphon, (tu verras pourquoi)  avec un sachet de sucre vanillée + 1 c à soupe (édulcorant pour moi)

 

 

 La mousse

Verser la faisselle égouttée dans un saladier

 Ajouter les pommes refroidies

Ajouter une c de sucre

Ajouter la moitié de la chantilly, réserver l’autre

Mélanger très délicatement

Ajouter et mélanger mais pas trop, 1 voir 2 cuil à soupe de crème caramel il doit faire des rubans.

Réserver

Montage

Emietter les sablés fins.

 Mettre la valeur de 2 sablés par corolle

 Napper de sauce caramel ramollie au micro onde (juste pour ne pas faire paquet)

Recouvrir de mousse faisselle pommes

 

Dans une seringue ou une poche à douille, mettre une grosse  cuil de chantilly et 1 cc de caramel (froid) sans les mélanger faire des couches (impossible au siphon)

Couvrir la corolle de cette chantilly bicolore, tu devrais obtenir un joli veinage, le mien était trop discret.

Parsemer de miettes de caramel dur concassé au mixer ou au marteau.

 

 Mettre au frigo au moins 1 heure...Le temps de rafraîchir

Le résultat est vraiment excellent…

Le sablé reste croquant, les pommes fermes et fondantes

 Le contraste mousse et chantilly caramel est très agréable.

 Nous avons beaucoup aimé.

 

Ça semble long mais pas tant que ça, on peut tout faire la veille et le montage le jour J.

 

 Il me reste de la mousse et chantilly, je referais mais en verrine,

 

Repost 0
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 06:44

petits flans brousse légumes (4)

En pleine saison de la courgette, vous avez été nombreux (enfin tout est relatif hein, en même temps je n’ai pas 500 lecteurs par jour…mais qui sait ça viendra peut être !), je reformule donc : plusieurs d’entre vous m’ont demandé d’autres recettes vite fait bien fait avec des courgettes.

Voici donc une autre version de la courgette facile (oui oui Armelle tu peux le faire !), avec cette fois une courgette un peu planquée pour les réfractaires du vert.

J’ai utilisé de la brousse car j’en avais dans mon frigo et parce que j’aime ça, mais vous pouvez toujours remplacer par de la ricotta .Ce sera moins parfumé, mais niveau texture ça devrait être assez proche.

petits flans brousse légumes (2)

 

Quoi

-1 brousse 250g

-2 bébés courgettes ou ½ grosse courgette

-1 belle carotte

-2 œufs

-sel, poivre, Espelette

-1cc graines de cumin


Comment

Râper les légumes avec la grosse grille (franchement je l’ai fait avec la grille à la main),  mélanger le reste des ingrédients et mettre dans des moules en  silicone (sinon beurrez et farinez vos moules)

Cuire 25 minutes à 180°

Se mange aussi bien chaud que froid ….mais moi je préfère froid.

Facile, non ?

Repost 0
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 07:57

apero 3253

Aujourd’hui pas de recette mais plutôt un synopsis de recette et un défi !

En effet lors de la publication de la recette de la tarte aux épinards, voici le commentaire laissé par Mary :

« Aurais-tu une version sucrée légère ??
J’achète les feuilles et une fois sur deux elles finissent à la poubelle périmées, comme on n'est que 2 il faut que je trouve à les utiliser toutes le même jour, et en cuisson au four sans huile...
je préfère les feuille de filo plus souples et plus faciles à manier... mais plus rare par ici. »

 

J’ai donc cogité pour lui trouver une idée sympa.

Et je lui propose donc mon idée, mais ça va être à elle de la réaliser, de prendre des photos et de m’envoyer SA recette et la photo et moi je la publierai ici.

Et parce que plus on est de fous…je vous invite bien sûr à faire de même et à m’envoyer tout ça.

Je publierai au fur et à mesure …

 

Alors une idée simple et « légère » à cuire au four sans friture donc.

Je vous propose de beurrer légèrement 2 feuilles de brick, de les glisser dans un grand ramequin pour leur donner la forme d’un contenant et de les faire dorer au four (attention, on les veut dorées, pas carbonisées !), je dirais 5/7 minutes à 180° environ.

Les sortir et laisser refroidir et démouler !

Nous voici avec de jolis bols en pâte croustillante !

Maintenant à vous de trouver quoi mettre dedans, mais juste une ou deux idées pour que même les plus dénués d’imagination puissent jouer :

-Des fruits frais accompagnés d’une chantilly (parfumée ou pas…) ou d’une sauce au chocolat …

-Une mousse légère ….

Allez, à vous de trouver des idées !

 

 

la première idée de Sophie :

hier soir, j'ai fait une crème au mascarpone au cacao, ça pourrait bien aller dedans... Au robot, j'ai concassé une douzaine de morceaux de sucre roux, ai rajouté 500 g de mascarpone, 2 oeufs entiers, 3 bonnes cuillères à soupe de cacao, du lait (au pif) et j'ai mixé tout ça... J'ai rajouté un peu de sucre glace, remixé et hop, en ramequin (ou là, en feuilles debriques moulées) et au frigo le temps d'attendre la dégustation ! Ma crème a eu un succès fou ! Bien douce, bien onctueuse et juste ce qu'il faut de sucre... bref, y en a plus !

 

G le jardinier très inspiré nous propose plusieurs idées:

 

Alors moi je propose d'y mettre une compote de rhubarbe surmontée de yaourt parfumé(j'ai testé avec des crèpes mais le côté croustillant serai vraiment un plus). J'explique :
compote de rhubarbe : dans une casserole je mets 500 gr de rhubarbe, 100 gr de sucre et le jus d'1/2 orange.Je couvre, je porte à ébullition 2 mn, je retire le couvercle et je laisse mijoter jusqu'à obtenir la consistance d'une compote épaisse.
Le yaourt : je mélange 50 cl de yaourt nature avec le zeste rapé d'1 orange bio et 1 c à s de miel liquide.
Une couche de rhubarbe froide et une belle cuillère de yaourt et hop ...
.

 

 

une petite crème pâtissière à la fraise avec pour accompagner ma confiture express de fraises:
la crème : on verse 150g de pulpe de fraise (genre écrasées donc) dans une casserole et fait chauffer sur feu moyen pour en remuant pasque ça peut attacher.
Dans un grand bol on mélange au batteur 75gr de lait, 35gr de sucre, 25gr de maïzena de façon homogène et on balance tout dans la casserole de pulpe de fraise et on mélange avec un fouet sans cesser de remuer en baissant le feu sur doux....Dans un autre bol, on bat 25 g de beurre en pommade et dès que la crème épaissit on incorpore(j'adore ce mot) d'un seul coup d'un seul le beurre en mélangeant comme un dingue avec le fouet. On la verse dans un plat, on film et hop au frais...
Ensuite la confiture :
Dans une casserole je fais chauffer 150gr de fraises préalablement surgelées avec 40 gr de sucre pendant 5mn. Je verse les fraises dans une passoire, je récupère le jus et je mets les, fruits de côté. Je fais réduire le jus de moitié sur feu vif, j'ajoute les fraises et je laisse compoter 20 mn en mélangeant de temps en temps mais sans laisser caraméliser.
On laisse refroidir le tout.
On remplit les coupes de filo d'une bonne cuillère à soupe (ou deux ça dépend) de crème pâtissière à la fraise et on surmonte d’une cuillère à café de confiture et d'un fraise fraiche....
J'pense que ça peut bien marcher toujours avec le croustillant....P'têt une feuille de menthe...Faut voir...

Repost 0
Published by nanie - dans bla bla bla
commenter cet article
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 06:44

 

sorbet chocolat au lait tonka (6)

Au vu de la chaleur de la semaine passée (oui, je sais que ce matin la pluie tombe drue) je ne me suis pas demandé bien longtemps quel dessert je pourrais bien proposer aux enfants lors de notre apéro barbecue dimanche avec nos voisins !

Avec  5 enfants âgés de 2 à 10 ans, la glace au chocolat c’est imposée d’elle-même.

Cette recette a de plus était largement testée sur les petites Praline et à chaque fois approuvée …voire réclamée !

En réalité ce n’est pas vraiment une glace, techniquement parlant c’est un sorbet à la base.

Un sorbet au chocolat noir que j’ai transformé.

D’ abord en remplaçant le chocolat noir par du chocolat au lait en allégeant en sucre.

En parfumant à la fève tonka parce que qu’est ce que j’aime ça !

Si vous ne connaissez pas encore, il faut de ce pas vous en procurer, c’est vraiment une épice fabuleuse.

Et enfin en jouant sur la texture en ajoutant  du mascarpone, parce que pour les enfants il vaut quand même mieux que ce soit un peu moelleux et plus facile à manger …et parce que c’est franchement top.

Et au final j’ai obtenu LA recette de ma glace au chocolat.

Non, parce que j’vous ai pas dit, mais moi la glace au chocolat je n’aime plus ça depuis plusieurs années, et là depuis ….avec Monsieur Praline, on planque les pots au fond du congélateur pour se les déguster en douce quand les Pralines sont couchées …mais chut…ne le leur dite pas, on en a justement deux pour ce soir derrière les épinards !

 

Quoi

-230g chocolat au lait (meilleur il sera ...)

-200 ml d’eau

-100g sucre

-1,5 fève Tonkasorbet chocolat au lait tonka (3)

-1cc extrait de vanille liquide

-1 pincée de sel

-125g mascarpone (environ un demi-pot)

 

Comment

Avant tout assurez-vous que votre sorbetière est opérationnelle avec le bol ou l’accumulateur de froid au congélateur depuis au moins 24h.

Hacher le chocolat et le mettre dans un saladier. Râper dessus les fèves tonka, ajouter la pincée de sel.

Mettre le sucre et l’eau dans une casserole et porter à ébullition sans mélanger et couper le feu dès l’ébullition.

Verser immédiatement  le sirop sur le chocolat, attendre 1 ou 2 minutes et mélanger intimement.

Ajouter la vanille, puis le mascarpone et mélanger pour obtenir un joli mélange bien lisse.

Passer au mixer plongeant pour être sûre d’avoir une belle émulsion bien lisse.

Réserver au frais, dans l’idéal une nuit afin de faciliter le travail de la sorbetière.

Le lendemain sortir la sorbetière, la mettre à tourner avant de verser le mélanger et laisser turbiner environ 30 minutes.

Et là je vous entends déjà : « et si on n’a pas de sorbetière ?? »

Et bien vous pouvez toujours tenter la méthode à l’ancienne.

Mettre dans un grand contenant, placer au congélateur et aller donner un coup de fouet toutes les 30 minutes pour éviter les cristaux. Ce sera sans doute moins lisse mais toujours aussi bon !

Verser dans des pots individuels…ou pas, un grand contenant fera aussi bien l’affaire et mettre au congélateur jusqu’ à la dégustation.

Passez une annonce au porte-voix pour trouver des volontaires pour lécher les pâles de la sorbetière…ou fermez la porte de la cuisine et occupez vous en tout seul !

Même les enfants les plus difficiles ont récuré leur pot et j’ai bien vu un ou deux papa lorgner les pots des enfants, mais nous nous avions une tarte aux groseilles …mais nous en reparlerons bientôt !

 

Repost 0
Published by nanie - dans glaces
commenter cet article
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 09:57

 courgette buchette chevre (4)

Pas vraiment une recette, une idée à adaptée plutôt.

Et comme les courgettes elle ne sont jamais meilleure que maintenant, il ne faut pas hésiter !

Ceci dit je pense que la courgette est sans doute le légume que j’achète le plus. Il y en a toujours dans mon frigo. Les enfants en mangent très souvent dans les purées, en ratatouille, avec des pâtes …enfin on en mange beaucoup j’vous dis.

Mais, comme toujours, si elles ne sont pas cachées dans une purée avec du kiri ou mélangées avec d’autres légumes…mieux vaut les rendre un peu sexy pour monsieur Pralin.

Ceci dit, z’avez déjà essayé, vous, de rendre un plat de courgette sexy pour la photo d’un blog ?

Non !! C’est bien ce que je me disais aussi !!!!!


Quoi

-2 ou 3 courgettes découpées en cubes

-1/2  oignon

-huile d’olive

-sel, piment d’Espelette

-2cs mascarpone ou crème fraîche (moi je devais finir un pot de mascarpone en urgence)

-1/2 buche de chèvre frais  (Soignon )

-thym


Comment

Faire revenir l’oignon ciselé  dans huile olive, ajouter les cubes de courgettes et cuire doucement  jusqu’ à ce qu’elles soient cuites mais encore un peu croquante.

Saler, Espeletter(ou poivrer), ajouter la crème et couper la buche en tranches que l’on pose sur le dessus.

Couvrir et éteindre le feu. Laisser fondre le fromage

Parsemer de thym au moment de servir.

Repost 0
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 17:43

tarte aux épinards (6)

Qui a dit qu’il n’aimait pas les épinards ?

Et bien c’est qu’il n’a pas goûté cette tarte ! Je vous assure que même Monsieur Pralin l’aime celle-ci !(recette inspirée par Pascale)

D’ailleurs avez-vous déjà remarqué qu’en réalité les légumes c’est facile avec les enfants, enfin en tout cas jusqu’à 5 ans (après, je ne sais pas encore !) mais c’est avec les papas que ça se gâte !

Chez moi c’est un challenge chaque jour de lui faire dire que c’est BON ! Oui je sais je mets la barre haut, je ne me contente pas d’un « ouais, ça se mange !! »

Donc revenons à nos épinards.

Je me suis donc posée comme challenge dans cette maison de faire aimer pour de vrais les légumes qui ne le sont pas de premier abord à Monsieur Pralin.

Ceci dit je m’applique la même règle et je vous signale que je mange ENFIN des betteraves et ma mère aussi (et ça c’est fort car c’est la SEULE chose que ma maman ne mangeait pas la betterave ! je suis très fière de moi !), mais en version crue.

Oui oui, nos épinards !

Donc les épinards en bouillie verdâtre ….ben franchement même moi …pas trop quoi !

En revanche quand ils sont frais, bien verts, la tête haute, ils font envie quand même !

Ils sont très bons dans une salade verte seuls ou accompagnés.

Première victoire chez les Pralines.

Mais on doit pouvoir en faire autre chose.

Et oui !! Une très bonne tarte ! Et avec des feuilles de brick pour le croustillant et le dépaysement.

Testez-la, ne dîtes pas que ce sont des épinards et revenez me dire !

tarte aux épinards (3)

 

Quoi ?

-4 feuilles de brick

-500g épinard

-beurre fondu

-1 œuf

-250g ricotta

-1 grosse cs mascarpone

-1 poignet raisins secs

-1 poignet pignon de pin

-Sel, poivre, ½ cc de graines de cumin (à défaut en poudre)

-50g pecorino ou parmesan râpé.

Comment

Allumer le four à 200°.

Beurrer chaque feuille de brick et les poser en rosace au fond du plat afin d’avoir des bords assez haut.

Une fois les épinards lavés, les ciseler assez grossièrement au couteau (pas au hachoir, le faire à la main, on veut absolument éviter d’avoir de la bouillie !)

Dans un saladier verser la ricotta, le mascarpone, l’œuf, mélanger puis ajouter les épinards, les raisins secs, le sel, le poivre, le cumin, la moitié des pignons de pain.

Bien mélanger le tout et verser dans le plat sur les bricks.

Râper dessus le pecorino (ou parmesan) et verser l’autre moitié des pignons.

Enfourner pour 30/40 minutes.

Se mange chaud, tiède ou froid le lendemain.

La prochaine fois je tente en remplaçant la ricotta par de la brousse.

D'ailleurs j'ai quelques recettes à venir à base de brousse....

Repost 0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 18:10

 

fraise-rhubarbe--3-.JPG

Lors de notre expédition à la cueillette, (rappelez-vous), nous avions ramassé 7kg de fraises et rapporté pas mal de rhubarbe.

J’avais pour ambition cette année de faire un fraisier, malheureusement un fraisier il faut du monde pour le manger et certes j’avais du monde ce week end mais les fraises, elles, ne pouvaient pas attendre si longtemps !

Il me fallait donc une autre idée ! Mais moi je voulais quelque chose avec des fraises j’vous dis !!!!

Me voilà donc partie à la recherche d’une idée.

Ou plutôt de plusieurs idées que j’avais envie de marier entre elles.

Et puis au final j’ai pris une feuille, un stylo et j’ai fait un schéma du gâteau qui me plairait, avec les textures et les goûts. Et j'en connais un qui a bien rit en tombant sur mon schéma ...no comment !

Mais une fois dans l'assiette, personne n'a moufté ceci dit, c'que j' en dis .....

Puis j’ai cherché comment faire chaque couche.

Ce qui nous a donné un biscuit avec des fraises séchées comme base (recette adaptée de chez Mercotte), un coulis de fraises fraîches gélifié, une meringue, une mousse à la rhubarbe et un miroir à la fraise.

Ne restait plus qu’à s’y mettre !

Ce gâteau peut avoir l’air compliqué avec toutes ces couches, mais en réalité tout est très simple avec un minimum d’organisation.

Il peut se faire en plusieurs jours et surtout se congèle très bien ! Je l’ai commencé le lundi, terminé le mercredi et congelé pour le manger vendredi soir.

Je n’ai pas eu le temps de faire une jolie déco, alors j’ai fait le minimum avec quelques fraises et framboises apportées par ma maman en provenance direct de son jardin Périgourdin.

Au final cela a donné un gâteau très léger, très frais et il a eu un très gros succès !

Il était encore très bon le lendemain à ce qu’ il paraît et la meringue avait bien tenu …mais c’est pas moi qui l’ai mangé, c’est ma mère qui le dit !

 

Pour le biscuit cake adapté de chez Mercotte

Quoi ?

-2 œufs

-130g sucre

-65g crème épaisse

-100g farine

-1/2 paquet de levure chimique

-40g beurre fondu

-5/6 fraises séchées et râpées (pas facile, ça colle !)

Comment

Chauffer le four à 160°.

Mettre les œufs, le sucre et la crème dans un robot avec le couteau et bien mixer.

Ajouter la farine et la levure, mélanger et enfin incorporer le beurre et les fraises.

Mettre dans un moule un peu plus grand que la taille du cercle de montage sur 1/2cm de hauteur et enfourner pour 15 minutes.

 

L’insert gélifié à la fraise ( peut se faire longtemps avant et se congeler)

Quoi

-300g fraises équeutées

-50g sucre

-3 ou 4 feuilles de gélatine selon la consistance souhaitée

Comment

Faire tremper la gélatine dans de l’eau froide.

Mixer les fraises avec le sucre.

En chauffer 3 ou 4 cs de coulis pour faire fondre la gélatine essorée.

Mélanger le tout et verser dans un cercle plus petit que le cercle de montage (pour un cercle final de 24cm, l’insert sera de 18 ou 20cmpar exemple).

Laisser prendre et si vous avez préparé votre insert plusieurs jours avant le montage final, conservez le au congélateur.

 

La meringue (peut se faire 1 ou 2 jours avant le montage …ou plus si vous la congelez en attendant)

Quoi

-4 blancs d’œuf

-250g sucre

-1pincée de sel

-2cc maïzena

-1cc vinaigre blanc

-1/2 cc vanille liquide

-chocolat blanc

Comment

Préchauffer le four à 180°

Monter les blancs en neige avec  la pincée de sel et ajouter le sucre peu à peu dès que les blancs commencent à mousser.

Une fois monter, ajouter le vinaigre et la maïzena et mélanger très délicatement à la maryse pour ne pas casser les blancs.

Poser une feuille de papier cuisson sur une plaque et poser la meringue en cercle de la taille de l’insert environ et enfourner mais baisser immédiatement le four à 120° et cuire 1h15.

Attention, il faut surveiller, si la meringue commence à dorer, la couvrir d’une feuille de papier sulfuriser et terminer la cuisson.

La laisser refroidir dans le four complètement.

Quand elle est bien froide, faire fondre le chocolat blanc et en couvrir la meringue avec un pinceau.

Cela permet de l’isoler de l’humidité et d’en prolonger le craquant une fois le montage effectué.

 

La mousse de rhubarbe (à faire juste avant le montage)

Quoi

-700g compote de rhubarbe

-40 cl crème fleurette

-6 feuilles de gélatine

Comment

Faire tremper la gélatine dans l’eau froide.

Monter le crème en chantilly (attention que la crème et le bol soient bien froids).

Si votre compote est trop peu sucrée à votre goût, ajouter un peu de sucre pour rectifier dans la chantilly.

Faire chauffer 3 ou 4 cs de compote pour dissoudre la gélatine et mélanger au reste de compote

Mélanger délicatement la compote et la crème

Le miroir ( ne se prépare qu’ une fois le gâteau monté et pris)

Quoi

-200g fraises équeutées

-1 feuille gélatine

-3cs sucre

Comment

Faire tremper la gélatine dans l’eau froide.

Faire compoter  3 ou 4 minutes les fraises avec le sucre.

Les mixer, ajouter la gélatine et la faire fondre.

Laisser refroidir

 

Le montage final

Dans un cercle à entremet (ou un moule à charnière de 24cm pour moi), mettre du rhodoïd tout autour

Si vous n’en avez pas, vous pouvez chemiser avec du papier cuisson par exemple, mais il faudra mettre plusieurs couches car il faut que ce soit assez solide pour maintenir les couches car le gâteau va monter assez haut et très probablement au dessus du niveau du cercle

Mais pas de panique, on y va par étape, ça ne va pas couler dans tous les sens, avec  ou  2 ou 3 épaisseurs de papier ça va aller.

Allez, une photo pas très jolie mais qui aide pour bien voir le montage.

La photo a été prise le lendemain (pour la lumière du jour!) et le biscuit est peu coloré par l'insert de fraise, mais le soir même il était bien beau.

fraise rhubarbe (5)

 

Au fond du cercle placer le biscuit.

Par-dessus couler une mince couche de mousse à la rhubarbe. Juste pour faire adhérer les deux étages.

Placer l’insert à la fraise congelé, la meringue et couvrir de la mousse de rhubarbe.

Soit vous laisser prendre plusieurs heures (au moins une nuit) au réfrigérateur, soit vous placer au congélateur et il peut attendre plusieurs jours.

Quand la mousse est prise, préparer le miroir et le verser dessus quand il est froid, replacer  au froid.

Sortir du congélateur et placer au frigo le matin si la dégustation est prévue le soir ou la veille au soir pour le lendemain midi.

Ôter le cercle et le rhodoïd (avant décongélation c’est plus facile) et décorer.

Je n’avais pas du tout le temps ce jour là (surtout que je n’ai plus grand-chose et que faire des courses était juste pas possible), alors j’ai fait avec les moyens du bord, mais laissez votre créativité s’exprimer !!

Bon j' aurais sans doute fait un peu plus et un peu mieux avec du temps, mais il est beau aussi comme ça, non ?

fraise rhubarbe (4)

Repost 0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 13:16

 

tarte mangue coco (6)

Il se trouve que j’ai  4 énormes mangues en provenance direct du Mali par avion …puisque c’est ma copine hôtesse de l’air qui me les a rapportées !

Oui je sais, mais amis sont formidables et si on a les amis qu’on mérite, en ce qui me concerne je suis miss Univers tellement je suis gâtée !

Revenons à nos mangues !

J’ai donc 4 belles mangues bien mûres et qu’il faut manger vite avant qu’elles ne se gâtent.

J’en ai préparée une pour faire un sorbet, mais il attend sagement que je branche la sorbetière !

Sur le lot il y avait un fruit pas encore vraiment mûr mais qui malheureusement avec la chaleur était  en train de pourrir. Il fallait lui trouver un emploi adéquat et rapide en plus car moi le dimanche soir …..

Il se trouve que j’ai un truc pour gagner du temps, quand je fais une pâte à tarte, je prépare en double et la moitié « en trop », je la mets dans un moule et je la congèle ! Une fois prise, je récupère mon moule et laisse la pâte dans un sac congélation au congélateur.

Résultat j’ai 5 ou 6 pâtes à tarte (des sucrées, des salées, des avec des graines, des brisées, sablées…) prêtes à l’emploi pour les jours moins fastes en temps.

J’avais donc dans mon congélateur une pâte sucrée selon Philippe Conticini pré-étalée juste à poser dans son moule au bon parfum de citron.

Une mangue pas trop mûre et de la noix de coco parce que tant qu’à voyager …

Voici donc une recette express si vous avez de la pâte toute faite (sinon je vous conseille de faire de la pâte en plus et hop pour la prochaine fois ! surtout que cette recette est vraiment très parfumée en citron et que vous lui trouverez bien des utilisations) et qui est vraiment très bonne !

 tarte mangue coco (3)

Quoi ?

Pour la pâte sucrée de Philippe Conticini :

-230g de farine

-140g beurre pommade

-1 œuf +1jaune

-90g sucre glace

-40g poudre amande

-4 pincées sel fin

-zeste d’un citron

-1/2 gousse de vanille

Pour la garniture :

-1 grosse mangue coupée en cubes

- petit pot de lait concentré sucré de 397g (ben ils sont où les 3g qui manque ??? mystère)

-2 œufs

-3cs noix de coco râpée

 

Comment

Préparer la pâte sucrée (à l’ avance c’est mieux)

Crémer le beurre pommade avec le sucre glace.

Ajouter les zestes, la poudre d’amande et mélanger.

Ajouter alors l’œuf puis le jaune un à un, bien incorporer avant d’ajouter enfin la farine et le sel

Filmer et réserver au frais (idéalement 3 ou 4 h).

Avec cette quantité vous pouvez faire 2 petites tartes (et hop, on en congèle une pour le prochain jour de flemme ou pour des invités surprise !)

Etaler au rouleau et foncer un moule à tarte …mais la pâte est assez fragile et on peut tout aussi bien la mettre en forme à la main dans le plat.

La garder au froid, voir au congélateur le temps de préchauffer le four et la cuire à blanc avec du papier sulfurisé et des haricots secs par-dessus pendant 15 minutes à 200°.

Pendant ce temps, préparer la garniture.

Couper la mangue en cubes d’environ 2cm et réserver.

Dans un bol mélanger le lait concentré sucré avec les œufs et la noix de coco.

Quand la pâte est précuite, retirer les haricots et déposer les cubes de mangue, recouvrir du mélange au lait et enfourner pour 35 minutes.

Laisser refroidir et à taaaable !

Repost 0
Published by nanie - dans tartes sucrées
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 08:10

 

pâte à tartiner Thierry Marx

Alors là, moi je dis si c’est Thierry qui le fait, on y a droit !!

On oublie donc cette vilaine polémique qui court autour du Nutella, non parce qu’il faut vraiment croire qu’ils n’ont que ça à foutre les parlementaire que de nous faire remarquer que le Nutella c’est trop gras et trop sucré !! Sans blague !!!

Non parce que c’est vrai on est un peu blonde et on ne savait pas qu’il ne fallait pas donner le Nutella à nos enfants comme des haricots verts !!

En revanche fi du saumon aux pesticides ou du bœuf aux antibiotiques ….moi j’dis, ils ont besoin de vacances nos parlementaires !

Enfin bref, plus de soucis avec le Nutella, on va faire soi même une bonne pâte à tartiner au caramel au chocolat et au parfum de citron, et même qu’ on pourra dire que c’ est comme des fruits, ben oui, il y a du citron dedans, NON ?

Bon en tout cas, j’en ai offert à la maîtresse pour la fin d’année et je vous donnerais son verdict ce soir !

En attendant le verdict de ce matin au petit déjeuner : personne n’a laissé sa tartine !

 pâte à tartiner Thierry Marx (2)

 

Quoi

-200g chocolat au lait

-zestes d’un citron

-40g beurre

-15 cl lait de soja (du lait pour moi)

-10cl crème fleurette

-200g sucre

 

Comment

Faire bouillir le lait de soja et faire infuser les zestes de citron

Préparer un caramel à sec en ajoutant peu à peu le sucre de façon à ne pas faire cramer le caramel

Tamiser le lait de soja afin d’enlever les zestes.

 

Eteindre le caramel avec la crème et  le lait et faire chauffer un peu pour bien tout mélanger.

Ajouter le chocolat et le beurre hors du feu et filtrer pour enlever les éventuels morceaux de sucre cristallisés.

Mettre en pot et au frais quand c’est froid.

Déguster et oublier la stupidité de certains …..

Recette vu sur cuisine tv dans l’émission Côté Sud.

Repost 0

Présentation

  • : les douceurs de la famille Praline
  • les douceurs de la famille Praline
  • : surtout des choses sucrées , mais aussi du pain et des brioches mais pas que
  • Contact

le blog se construit petit à petit grâce à vos visites et à vos commentaires, merci à vous et surtout n'hésitez pas !Et pour ne rien rater, la marche à suivre est

Recherche

ici aussi !

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez nanieb sur Hellocoton

Archives