Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 06:00

pâte à tartiner pralinoise (3) modifié-1

Le célèbre jeu interblog, jeu mondialement connu et que les plus grands nous envient, si si, il faut dire ce qui est !

Donc, disais-je, le jeu interblog fête ce moi ci son premier anniversaire et souffle sa première bougie !

Je ne pouvais que faire honneur à ces organisatrices Melle Banane et Sorcilili et au site Plaisirs Gourmands cette fois encore en participant comme il se doit.

Le tirage au sort m’a donc attribué ce mois ci pour partenaire Petite gentiane du blog « tout le monde à table », c’est elle qui doit tester une recette de la Famille Praline, et moi je dois aller chez Delph745.

J’ai trouvé beaucoup de choses très alléchantes bien sûr chez Delph, mais il faut faire un choix et je  fan de la pralinoise, je ne pouvais pas ne pas tenter.

pâte à tartiner pralinoise (4) modifié-1

Et entre nous des choses à tartiner, chez Delph, il y en a plein qui sont plus alléchantes les unes que les autres !! Et sa confiture de potimarron me fait de l’œil aussi depuis un moment !!

D’ailleurs cette pâte à tartiner fait ce Noël partie de mes cadeaux gourmands et pour le moment je n’ai eu aucune plainte !!

Bizarre, non ?

Quoi ?

-1 tablette de pralinoise

-15cl de lait concentré

-5cl de crème fleurette

pâte à tartiner pralinoise (1) modifié-1

Comment ?

Faire fondre au bain marie la pralinoise en mettant un bol au dessus d’une casserole d’eau sans que la paroi du bol touche l’eau chaude.

Ajouter le lait concentré et la crème et bien mélanger pour obtenir un appareil homogène en laissant le bol au dessus de l’eau chaude.

Une fois le mélange bien lisse, verser en pot et laisser refroidir.

Conserver au frais.

Et maintenant allons donc voir ce que Petite Gentiane a choisi chez les Pralines

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 05:13

  fudge chocolat pécan (5) modifié-1

Ah ! Ça ! Je vous préviens, vous n’avez pas fini de la voir cette recette !!

Elle vient direct de chez Loukoum du blog Beau à la bouche et elle si topissime que je n’ai rien changé !! Je vous la redonne telle que vous pourrez la voir chez Loukoum.

 

Quoi ?

-100g de noix de Pécan

-250g de chocolat noir

-200g de lait concentré sucré

-1Cs de vanille liquide

fudge chocolat pécan (7) modifié-1

Comment ?

Commencer par faire griller les noix 15’ dans un four à 170°.

Les surveiller quand même, ne pas les faire cramer.

Faire fondre le chocolat doucement au micro onde, en y allant par pallier de 30 secondes, remuer et remettre 30 secondes et ainsi de suite jusqu’à ce que ce soit bien lisse.

Ajouter alors le lait concentré sucré et bien mélanger avant de passer à l’ingrédient suivant.

Loukoum précise bien qu’il faut mettre les ingrédients dans l’ordre annoncé et ne pas changer, si elle prend la peine de le préciser ce n’est sans doute pas pour nous enquiquiner, donc…

Ajouter ensuite la vanille liquide.

Mélanger et terminer avec les noix que vous aurez grossièrement hachées avec un grand couteau.

Etaler le mélange obtenu sur une feuille de papier sulfurisé sur une hauteur de 2cm environ.

Couvrir s’une autre feuille de papier sulfurisé et mettre au réfrigérateur pour 10h.

Couper alors des cubes, mettre dans un joli pot et sortir avec le café …ou pas !

C’est super bon !

fudge chocolat pécan (18) modifié-1

Les noix de pécan apporte vraiment LE truc en plus mais cela ne va pas m’empêcher de tenter avec d’autres choses je pense ….à bientôt donc avec d’autres versions sans doute !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 05:14

  pralin spéculoos (2) modifié-1

Je ne vous parlerais pas de ma passion pour les spéculoos, je l’ai déjà fait.

En revanche je vais vous parler d’une trouvaille fantastique faite chez Mamouzette : le pralin de spéculoos !!!

Quoi ???? On peut faire du pralin avec des biscuits ?

Et bien j’ai vu ça chez Mamou et croyez moi je me suis jetée sur cette idée lumineuse !!

C’est d’une facilité enfantine, enfin sauf que non parce que comme on fait un caramel, on éloigne les enfants.

Vous avez besoin de deux ingrédients : les spéculoos (ou autres biscuits de votre choix) et du sucre !!!

pralin spéculoos (3) modifié-1

Quoi ?

200g de sucre

140g de spéculoos

Comment ?

Hacher grossièrement les biscuits en les mettant dans un torchon et en tapant dessus avec un rouleau à pâtisserie par exemple, ça défoule !

Dans une poêle faire un caramel à sec.

Mettre la moitié environ du sucre à chauffer à feu moyen et ne pas remuer, laisser doucement le caramel se faire.

Peu à peu au fur et à mesure que le caramel fond, ajouter l’autre moitié du sucre dessus, sans jamais remuer.

Cela permet que le caramel ne brûle dessous avant que le sucre dessus ne fonde.

Une fois que les trois quart du sucre est fondu, vous pouvez doucement remuer et laisser le tout prendre une jolie couleur brun clair

Ajouter alors les biscuits dans le caramel, remuer doucement pour bien les enrober de caramel.

Verser sur un papier sulfurisé sur une plaque.

Laisser refroidir.

pralin spéculoos (6) modifié-1

Quand c’est parfaitement froid, casser des morceaux avant de les passer au blender pour avoir une poudre plus ou moins fine selon l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Moi j’en ai fait un crumble…recette demain !

Allez donc voir chez Mamouzette sa recette ici et son utilisation ici !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 05:32

  macaron vanille ou praliné (8) modifié-1

Je vous avoue que je n’avais pas spécialement l’intention de mettre ici la recette des macarons pour la simple et bonne raison que les recettes fleurissent sur les blogs et qu’il est si facile de choisir …ou de s’y perdre que je ne songeais pas vraiment à en ajouter une de plus.

Et puis une personne, puis deux, puis trois m’ont demandé si un jour elles pourraient enfin trouver la recette  que j’affectionne le plus sur le blog.

Alors j’ai promis que pendant les vacances d’octobre je me collerais à la rédaction.

Et aujourd’hui, nous sommes le dernier jour des vacances (oui, je sais elles sont finies depuis un moment à l’heure où vous lisez ces lignes, mais entre le moment de l’écriture et la publication, il peut y avoir un laps de temps indéfini !), et je m’oblige donc à tenir ma promesse.

Je sais que c’est trèèèèèèèès long. J’ai détaillé au maximum, mais ne vous découragez pas, c’est plus long à lire que ça n’est compliqué.

 

La recette que j’utilise est celle de Mercotte.

Celle précisément à la meringue italienne du livrede Mercotte, qui est ma bible en matière de macaronnade.

Je vous invite d’ailleurs vivement à vous offrir ce livre si vous souhaitez vraiment vous lancer dans l’usine à macarons ! lol

Pour la recette à la meringue française (plus simple, mais ce n'est pas celle que je préfère, c'est tout!) allez voir la vidéo ici, et allez-y de toute façon, c'est super instructif et ça vous aidera pour le macaronnage !

Je vais simplement ajouter quelques trucs glanés de ci de là qui fonctionnent parfaitement en ce qui me concerne, mais vous savez que le macaron est fort capricieux et que le taux d’humidité, la t° extérieure, la lune ou la couleur de la queue de la vache peuvent les contrarier.

Ceci dit avec cette recette et cette méthode je crois bien avoir eu moins de 1% de macarons ratés (je ne parle bien sûr en aucune façon de la forme ou de la taille des macarons qui là ne sont qu’une question d’habileté et d’entrainement !).

Mais je vous rassure, comme tout le monde mes premiers macarons ont été un ratage en bonne et due forme …mais ça ne change rien au goût s’ils sont moches !! Ne vous découragez pas, même si au début on ne peut pas les offrir à tata Jeanine pour sa fête, on peut quand même les manger tout seul dans sa cuisine !

macaron vanille ou praliné (5) modifié-1

 

Avant toute chose, il vous faudra être relativement bien équipé. Inutile de vous dire que vous aurez besoin d’un peu plus d’une casserole et d’une cuillère en bois !

Au besoin, empruntez quelques ustensiles si vous n’avez pas tout et que vous voulez faire un test.

Il vous faudra :

-un robot avec un couteau ou un tamis

-un robot avec un fouet ou un fouet électrique (le KitchenAid étant l’idéal bien sûr !)

-une balance ménagère très précise

-une poche à douille (ou un sac congélation !) et une douille lisse de 6 ou 8 mm (Mercotte dit 8 ou 10, mais je trouve plus facile avec 6 mm moi !)

-un thermo-sonde, un thermomètre quoi ! Le mien vient de chez IKEA.

-du papier sulfurisé

-un gabarit (ici)

-des plaques à pâtisserie (là aussi celles de IKEA sont tops car grandes et sans rebord, mais n’importe quelle plaque à pâtisserie fera l’affaire. 2 ou 3 c’est mieux, on gagne du temps !

 macarons pour pyramide mariage (1) modifié-1

C’est bon, vous avez tout sous la main ?

Pour une meilleure organisation, Mercotte donne une organisation sur deux jours et c’est comme ça que je fais car ça évite de s’emmêler les pinceaux et en plus c’est plus simple !

On y va ?

Ah ! Non !! Une chose encore TRES importante !

Garder des blancs d’œuf au fur et à mesure au frigo ou au congélateur, mais sortez les à température ambiante la veille au soir et surtout surtout, ne prenez pas des blancs tout juste séparés du jaune.

Il faut que vos blancs soient vieillis, c'est-à-dire séparés des jaunes depuis plusieurs jours, ils seront ainsi plus liquides en quelque sorte et monteront mieux.

C’est très important pour la réussite de vos macarons.

Allez, la recette pour environ 40 macarons, enfin ça c’est pour Mercotte qui sait les faire très réguliers, vous ça fera entre 30 et 55 macarons plutôt au début !! lol

 macaron vanille ou praliné (3) modifié-1

Quoi ?

-le sirop :

-150g de sucre

-50g d’eau

-le tant pour tant :

-150g de poudre d’amandes

-150g de sucre glace

-L’appareil à macarons

-2 fois 50g de blanc d’œuf

-15g de sucre

-quelques gouttes de jus de citron (facultatif)

-une pincée de sel

-et pour les mieux équipées 1g de poudre de blanc d’œuf  (soit quasi personne, je sais ! Mais ça n’est pas très grave, on s’en passe très bien, ou si vous êtes mon ami, demandez moi …)

Comment ?

La veille :

-sortir donc les blancs du frigo ou du congel et les ramener à température ambiante.

-Torréfier la poudre d’amandes, c'est-à-dire l’étaler sur une plaque et la passer 10 minutes au four à 150°.

Cela permet de la sécher un peu et de développer son goût.

Laisser refroidir complètement.

-Une fois la poudre d’amandes bien froide, la mettre dans le mixer avec le sucre glace et mixer quelques instants par à-coups pour avoir un mélange bien lisse. Voilà votre tant pour tant (autant de sucre que d’amandes)

-Préparer vos gabarits.

Si vous êtes à l’aise avec la poche à douille, imprimer un ou plusieurs gabarit que vous poserez sous le papier sulfurisé et vous verrez en transparence les petits ronds.

Il vous suffira de retirer doucement le gabarit une fois les macarons posés sur le papier sulfurisé.

Si vous êtes moins à l’aise avec le papier qui bouge, le gabarit qui se fout l’camp et tout et tout, je vous conseille au début de dessiner le gabarit sur le papier sulfurisé au feutre noir et vous déposerez la pâte sur le côté non dessiné bien sûr, mais qui se verra en transparence.

C’est sûr c’est plus de boulot, mais au début, c’est quand même plus simple ainsi et si vous avez des enfants assez grands, ils peuvent vous aider !

Le jour même :

-mélanger éventuellement les 15g de sucre et la poudre de blancs d’œufs. (Je rappelle que ce n’est pas grave si vous n’en avez pas !! j’ai longtemps fait sans et franchement je n’ai vu aucune différence avec !!)

-mettre les 150g de sucre et les 50g d’eau dans une casserole. Mélanger un peu si vous voulez et n’y touchez plus !!

-pesez vos 2 fois 50g de blancs d’œufs et mettez en un dans la cuve du robot pour les monter en neige (ou un saladier si vous les montez au batteur électrique) et l’autre dans un ramequin.

Les choses sérieuses commencent.

Monter vos blancs en neige, à vitesse lente pour commencer.

Quand ils commencent à mousser, ajouter un tiers des 15g de sucre.

Augmenter un peu la vitesse puis ajouter un autre tiers du sucre et finir à vitesse rapide avec le dernier tiers pour serrer les blancs.

Au moment où vous ajoutez le second tiers du sucre, allumez le feu sous la casserole sucre+eau et faites un sirop, c'est-à-dire que vous devez chauffer jusqu’ à ce que la t° atteigne 110°.

C’est là qu’il est plus qu’utile d’avoir un thermomètre.

Une fois atteint 110° (euh….108 ou 112 ça le fait aussi, hein !!) couper le feu.

Alors pas de panique !

Si les blancs sont prêts en premier, on baisse le fouet à vitesse minimum et on laisse tourner en attendant le sirop !

Si le sirop est prêt en premier, on coupe le feu et peu importe, il peut attendre quelques instant que les blancs soient prêts.

-Verser doucement le sirop dans les blancs en neige en laissant le fouet tourner à vitesse lente pour ne pas éclabousser avec le sirop brulant.

Vous avez votre meringue italienne.

Laisser tourner le fouet pour refroidir la préparation.

Il faut que la meringue descende à 40°.

-Ajouter alors les blancs d’œufs non montés ( les 50g du ramequin) et si vous le souhaitez le colorant alimentaire (plutôt en pâte ou en poudre) et laisser tourner le fouet à peine 15 secondes.

-Ôter le fouet.

-verser en une seule fois le tant pour tant (sucre glace + poudre d’amendes)

Soit vous avez un robot style KitchenAid comme moi et vous remplacer le fouet par la feuille et mélangez à vitesse faible pour obtenir le ruban.

Soit vous êtes moins chanceux et vous macaronnez à la maryse en partant du centre de l’appareil et en faisant un mouvement de bas en haut en faisant tourner le bol.

Il faut que le mélange fasse le ruban.

En clair il faut que quand le ruban retombe sur le reste de l’appareil, la surface redevienne lisse en quelques secondes.

Le danger est que si c’est trop macaronné, vos macarons seront plats car l’appareil va s’étaler.

Si pas assez macaronné, ils ne seront pas lisses et beaux, mais garderont la pointe dessus.

La difficulté principale réside ici !

Mais malheureusement (ou pas ! cela donne de bonnes raisons de faire des macarons pour s’entrainer !), seuls les exercices pratiques résoudront ce soucis là et rien ne vaut l’expérience !

Je dirais que j’ai dû faire 3 fois des macarons pour bien comprendre le truc et le maîtriser à peu près aujourd’hui…

Mettre immédiatement l’appareil dans la poche à douille munie de sa douille.

Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, je ferme la poche à douille au dessus de la douille avec une pince IKEA (oui une pince à linge !) et je pose ma poche à douille ouverte sur un vase, c’est plus facile à remplir quand on n’a pas l’habitude.

macarons 3221 modifié-1

Mettre l’appareil et tourner de suite la poche afin de la fermer et de ne pas laisser sécher l’appareil.

Dresser vos macarons en quinconce sur un papier posé sur une plaque.

C’est quand même plus simple de pouvoir dresser au moins deux plaques en même temps.

macarons 2235 modifié-1 

Fermer bien la poche avec l’appareil qui reste pour qu’il ne sèche pas en attendant la prochaine tournée.

Un petit truc personnel qui marche super bien :

Allumez le four à 35°. Oui, je dis bien 35°.

Glisser 2 ou 3 plaques sur les grilles et laisser croûter les macarons pendant 10/12 minutes.

Sortir les plaques et les laisser attendre posées en sécurité bien à plat et loin des enfants.

Monter la t° du four à 165°.

Moi, dans mon four je ne peux mettre que deux plaques en cuisson en même temps, sinon il n’y a pas assez d’air entre les plaques et ça ne marche pas.

Quand le four est à 165°, enfourner les plaques sur les grilles et baisser immédiatement la t° à 150°.

Laisser cuire 15 ou 16 minutes pour deux plaques.

macarons 2231 modifié-1

Là aussi il s’agit de chaleur tournante en ce qui me concerne et en fonction de la taille de vos macarons et de votre four ça peut être 14 ou 17 minutes !!

Rien ne vaut l’expérience et vous voyez l’importance de faire des macarons le plus réguliers possible, ce qui au début est juste …impossible !! En tout cas, moi je n’arrive toujours pas à en avoir QUE des parfaits !!

N’est pas Mercotte qui veut, ça c’est sûr !!

A la sortie du four, laisser une ou deux minutes avant de poser les macarons sur une grille, s’ils sont bien cuits, ils se détachent facilement.

En ce qui me concerne, j’enfonce doucement mon pouce dans le dos d’une coque sur deux afin de créer un petit creux et pour pouvoir mettre plus de garniture. Oui, je sais, on ne se refait pas !

Si vous devez faire cuire d’autres plaques et que celles-ci ont déjà croûté à 35° avec les deux premières, remonter le four à 165° et reprendre la cuisson.

Normalement avec cette recette vous devez avoir 3 plaques à cuire, pas plus.

Une fois toutes les coques prêtes et refroidies, les garnir de la recette de votre choix.

macarons 2233 modifié-1

Les poser sur une plaque, les passer au frais pour les faire sécher une nuit.

Le lendemain les ranger sur la tranche dans une boite en fer et les conserver au frais.

Un macaron n’est pas bon avant 24h au minimum et 48h au mieux.

Ils se gardent très bien au frais plusieurs jours, s’ils tiennent jusque là, et se congèlent fort bien.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 04:39

gaufres coco chocolat conticini (12) 

Je dédie ces gaufres à ma Pralinette d’amour qui a 5 ans aujourd’hui.

5 ans que cette princesse d’amour a fait de moi une maman, sa maman et j’espère qu’elle sait comme j’en suis fière et remplie d’amour.

Elle a mangé ces gaufres mercredi pour le goûter avec sa petite sœur et toutes deux les  ont adorées.

Moi …un peu moins, mais je pense qu’il faut me rendre à l’évidence, les gaufres ça n’est pas mon truc !

Quelles que soient les recettes testées, je suis toujours déçue ! Aucune gaufre ne tient jamais les promesses que j’en attends.

Alors cela vient sans doute de moi, il faut bien finir par regarder les choses en face.

Je vous donne donc quand même cette recette simplement parce que les filles en ont mangé deux chacune sans sourciller et que ma grande, si elle en a mangé deux, c’est qu’elle a vraiment beaucoup aimé.

gaufres coco chocolat conticini (10)

Quoi ?

-75g de farine T55

-30g de farine de riz

-15 g de fécule de pomme de terre

-2cc de sucre blanc

-2cc cassonade

-1cc de sel

-1 paquet de levure

-40g de noix de coco

-1 jaune d’œuf

-60g de chocolat au lait fondu

-4 blancs d’œuf battus en neige

Comment ?

Mettre ensemble toutes les poudres et mélanger.

Ajouter le jaune d’œuf, mélanger, puis le chocolat fondu.

Bien mélanger.

Bon, là je ne vous cache pas que je me suis demandé si Philippe, il n’avait pas écrit cette recette après avoir un peu forcé sur le baba au rhum, parce que ça donne un truc très pâteux et franchement bizarre.

Je suis même aller vérifier 3 fois dans le livre que je n’avais pas oublié de noter un ingrédient , genre du lait ou un truc un peu liquide quoi, mais non.

J’ai donc continué et fais confiance à Philou, me disant que quand même il a l’air d’un type bien (si par le plus grand des hasard Monsieur Conticini ou quelqu’un de sa famille passait par ici , sachez que je fais juste des effets de style pour tenir en haleine mon lectorat mais que je vénère Monsieur Conticini et que je lui voue le plus grand des respects et que je suis prête à me sacrifier et à être sauvagement torturer à coup d’éclair ou de Paris-brests pour me faire pardonner ses propos qui n’ont pour but que de faire mon intéressante pour gagner 3 abonnements, au moins !, à ma newsletters !).

Ajouter la moitié des œufs battus en neige, mélanger délicatement (enfin si vous y arrivez, moi j’y suis allée sauvagement afin de liquéfier un peu cet appareil qui n’en avait même pas egaufres coco chocolat conticini (14)ncore l’air !

Puis ajouter la seconde moitié, toujours délicatement (là j’y suis arrivée).

Faire chauffer le gaufrier et cuire les gaufres quelques minutes.

Elles étaient un peu molles à la sortie du gaufrier mais elles deviennent croustillantes en refroidissant.

Mais je dois bien avouer que je suis trèèèèèèès loin de la belle photo du livre !

Cette recette reste un mystère pour moi, mais manifestement pas pour l’estomac de mes filles.

Et franchement, je n’ai pas recraché non plus ! J’ai trouvé ça pas assez sucré, mais je l’ai mangé avec du sucre glace la mienne et …j’en ai pas laissé non plus !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 04:50

  pyramide macarons test (4)

Pas de recette aujourd’hui, juste une ou deux photos de celle que vous avez pu apercevoir à la toute fin d’un article : la Pyramide de macarons.

C’était un test en fait que j’ai réalisé lors de la Garden party.

En effet en octobre des amis se marient et m’ont demandé si j’étais cap de leur faire deux pyramides de macarons.

Est-ce que je suis folle ou est ce que j’aime les défis ?

Sans doute les deux mon capitaine !

Il me fallait tout de même tester la chose !

Non pas tant les macarons, que je fais depuis environ 1 an maintenant et avec lesquels je pense me débrouiller plutôt pas trop mal (merci Mercotte et son livre !), mais avec la pyramide tout d’abord !

En effet comment faire tenir les macarons, combien de macarons par face et donc par pyramide (je peux vous dire il me faut au moins 400 macarons !) et comment ça résiste avec le temps ?

Et d’autre part, quels parfume et quelles couleurs ?

Nos mariés voulaient du blanc et du bordeaux, mais il peut y avoir des nuances etc.…

Donc blanc, on savait déjà ce serait vanille.

Mais l’autre parfum/couleur ?

Je leur ai donc fait 3 sortes différentes pour les laisser choisir.

Il y avait donc framboise, cassis et cerise.

Ce sera dons cassis et pour la couleur qui est vraiment très belle et pour le goût, une tuerie !!

Je ne vais pas avoir le temps (pour le moment) de rédiger les recettes des macarons, mais il y en a tant et tant de par les blogs que ça ne me paraît pas si grave.

Mais je vous promets un jour de vous faire un article avec la recette et surtout les quelques trucs et astuces que j’ai glané de ci de là et qui font que sur  les 170 macarons réalisés pour la Garden party, je n’ai eu aucun raté !!

Le plus dur encore pour moi c’est de les faire parfaitement de la même taille !!

Même avec un gabarit, il faut bien admettre qu’ils ne sont quand même pas exactement de la même circonférence.

Mais mes amis savent bien que je ne suis qu’un amateur qui ne travaille pas chez Ladurée ou chez Pierre Hermé, n’est ce pas ?

et c'était bon alors ??

Réponse en image:

pyramide macarons test (1)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 08:29

so crunchy (5)

Hier en me promenant sur les nombreux blogs de cuisine parmi mes favoris je suis tombée sur une recette qui de suite a fait tilt !

Justement ce matin là je râlais (qui à dit comme toujours ??) contre ce paquet de céréales acheté pour Mademoiselle Praline-Noisette et qui reste là, énorme et ventru, et toujours fermé puisque personne n’en mange !

 Il trône au milieu de ma cuisine, trop gros pour les placards, trop haut pour les étagères et il m’énerve…

Et là tout à coup, de quoi lui faire sa fête : hauts les cœurs et j’y vais de ce pas !

Et comme nous sommes mercredi, je partage avec les habitués de la devinette du mercredi !

Bon, j’ai quand même un peu modifié la recette de Manue, je vous donne ma recette, mais vous invite à aller découvrir son blog et sa recette ici

 

Quoi?

-110 corn flakes

-150g de chocolat au lait

- une grosse poignée de noix de pécan.

Comment ?

Hacher au couteau les noix de pécan.

Faire fondre le chocolat au micro-onde mais attention, on y va par pallier de 20/30 secondes à chaque fois et on remue bien entre chaque, il est délicat le chocolat, il ne faut pas trop le chauffer sinon il s’énerve.

Sinon on fait au bain marie, c’est plus doux. so crunchy (1)

Dans un saladier écraser un peu avec ses mimines les corn flakes.

Ajouter les noix, mélanger un peu et verser le chocolat pour enrober le tout.

Poser une feuille de papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie et à l’aide d’ un cercle former des jolis biscuits pas trop épais, retirer délicatement le cercle et recommencer pour le suivant et ainsi de suite.

Si vous n’avez pas de cercle, il suffit de faire des petits tas plats, ce sera juste moins régulier, mais tout aussi bon.

On laisse prendre 1h au frais et on déguste !

S’il en reste (ce qui m’étonnerait beaucoup…) placer les gâteaux dans une boite en fer hermétique et  garder dans un endroit frais (au frigo quoi vu la chaleur !), si la boite est bien fermée ils ne prendront pas l’humidité et de toute façon il n’y en aura plus dès le petit déjeuner !!

 

Un petit rappel pour ne rien rater c'est

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 06:22

cannelés

Les cannelés, sans doute vous connaissez tous !

Baillardran …déjà là, vous êtes moins nombreux ou alors vous êtes tous bordelais…ou SDF à la gare Montpanasse !

Nan ! J’rigole !

Bon Baillardran c’est LA maison Bordelaise qui a pignon sur rue en matière de cannelés et il y a une boutique à la gare sus-citée.

Bon donc, comme toute Bordelaise(ou presque, on ne va pas chipoter pour quelques km !!), pour moi le cannelé est Baillardran ou n’est pas ! C’est dit !

J’avais bien testé quelques recettes qui fleurissent de ci de là sur les blogs, mais franchement…oui mais…non en fait !

Sauf qu’un jour, invitée que j’étais à un baptême avec beaucoup d’autres invités Bordelais, je repérais un plateau rempli de ce joli petit gâteau !

Bon, ce plateau, pas de bol il était devant la porte de la pièce où ma petite Praline dormait !

Donc un passage pour aller voir mon bébé, un cannelé. Mummmm, des Baillardran !

Elle pleure là, non ? Non bouge pas chéri j’y vais et hop, miam miam trop bon !

Et là j’apprends que non, ce ne sont pas des rescapés de chez Baillarmachin (oui, ça suffit la pub gratuite quoi !!)Mais qu’ils sont faits maison !

Wouah ….la révélation ! Mais qui cuisine aussi bien ?? Parce que là je le vois bien, j’ai tout à apprendre !

Euh…ben c’est B, la grand-mère des deux petits baptisés !!

Stupeur !! B ???? Vous voulez bien dire B ??? Celle qu’on m’a tant vantée pour ses plats cramés, ses ratages mémorables ?

Petit apparté : je sais que B vient ici, B, pardon pardon pardon, je vous adore et je n’y suis pour rien si vos enfants vantent si bien vos talents culinaires ! Pour toutes réclamations voir auprès de A, N, B, I…j’me comprends….

Fin de l’aparté.

Donc B fait des cannelés comme chez Trucmuche (je prends 1% sur chaque vente et je cite le nom à tout-va ! tout à un prix cher drandran !!), il me faut cette recette !!

Et cette recette, elle me l’a donné ! B, je l’ ai dit que je vous adore ?

Et pompon sur la cerise, cette recette m’a été donnée de concert par B et sa fille A (rmelle pour garder son anonymat) qui est un cordon bleu notoire, c’est bien connu (hum hum hum)

Et depuis chez moi les cannelés sont au top du top !

Une dernière chose, si vous voulez de bons résultats il est impératif d’avoir des petits moules, la cuisson à la maison est difficile et avec les grands, on obtient difficilement  une cuisson uniforme.

Achetez deux plaques, ce sera plus pratique.

Par exemple avec cette quantité je fais presque 3 plaques, donc une fournée avec deux et une deuxième fournée avec une seule.

Si vous êtes riche, vous pouvez acheter les fameux moules en cuivre, mais moi pas, alors ils sont en silicone, mais il faut de la bonne qualité, fuyez ceux à 5 euros ! Ils doivent supporter une très forte chaleur (270° !!! et oui !)

cannelés (11)

Quoi ?

-500ml de lait

-2 ou 3 gousses de vanille

-50g de beurre

-2 œufs+ 2 jaunes

-100g de farine

-250g de sucre

-3 cs rhum

Comment ?

Gratter les gousses de vanilles et mettre les graines et les gousses dans le lait et porter à ébullition. Couvrir et laisser infuser.

Passer au tamis pour enlever les gousses et les impuretés.

Porter à nouveau à ébullition en ajoutant le beurre.

Pendant ce temps mélanger ensemble les œufs, le sucre et la farine. cannelés (18)

Ajouter le lait chaud.

Quand le mélange est froid, ajouter le rhum, couvrir et réserver au frais au moins 24h.

Le lendemain, mélanger car une croûte s’est formée sur le dessus, ce n’est pas grave et c’est même normal !

Préchauffer le four à 270° (oui oui)

Beurrer les moules, oui même si c’est du silicone et ne pas lésiner en plus, ça colle sinon, c’est l’enfer !

Remplir les mini-moules au 2/3 (j’dis ça j’dis rien mais n’oubliez pas de poser les moules sur une plaque à pâtisserie …sinon il faut prévoir un nettoyage intensif de la cuisine …et de la cuisinière et des chaussures de la cuisinière) et enfourner pour 5 minutes à 270° puis baisser à 180° pour 55 minutes si comme moi vous les aimez bien noirs et bien croquants. Un peu moins sinon !

 

Alors si par hasard il vous en reste le lendemain, ils seront un peu mous du genou, mais vous les passez 5/10 minutes à four bien chaud, vous les laisser refroidir et hop, des cannelés tout neufs et bien croquants !

Une astuce : s’il vous reste un fond de pâte mais pas assez pour faire une fournée, ne jetez pas la pâte, sortez votre poêle est faites en de petites crêpes !

Attention, ça colle beaucoup, alors un peu de beurre dans la poêle et pas trop grandes les crêpes, Praline-Amande adore et il paraît que c’est la dernière mode à Bordeaux.

Une dernière ? 

cannelés (7) 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 08:10

 

pâte à tartiner Thierry Marx

Alors là, moi je dis si c’est Thierry qui le fait, on y a droit !!

On oublie donc cette vilaine polémique qui court autour du Nutella, non parce qu’il faut vraiment croire qu’ils n’ont que ça à foutre les parlementaire que de nous faire remarquer que le Nutella c’est trop gras et trop sucré !! Sans blague !!!

Non parce que c’est vrai on est un peu blonde et on ne savait pas qu’il ne fallait pas donner le Nutella à nos enfants comme des haricots verts !!

En revanche fi du saumon aux pesticides ou du bœuf aux antibiotiques ….moi j’dis, ils ont besoin de vacances nos parlementaires !

Enfin bref, plus de soucis avec le Nutella, on va faire soi même une bonne pâte à tartiner au caramel au chocolat et au parfum de citron, et même qu’ on pourra dire que c’ est comme des fruits, ben oui, il y a du citron dedans, NON ?

Bon en tout cas, j’en ai offert à la maîtresse pour la fin d’année et je vous donnerais son verdict ce soir !

En attendant le verdict de ce matin au petit déjeuner : personne n’a laissé sa tartine !

 pâte à tartiner Thierry Marx (2)

 

Quoi

-200g chocolat au lait

-zestes d’un citron

-40g beurre

-15 cl lait de soja (du lait pour moi)

-10cl crème fleurette

-200g sucre

 

Comment

Faire bouillir le lait de soja et faire infuser les zestes de citron

Préparer un caramel à sec en ajoutant peu à peu le sucre de façon à ne pas faire cramer le caramel

Tamiser le lait de soja afin d’enlever les zestes.

 

Eteindre le caramel avec la crème et  le lait et faire chauffer un peu pour bien tout mélanger.

Ajouter le chocolat et le beurre hors du feu et filtrer pour enlever les éventuels morceaux de sucre cristallisés.

Mettre en pot et au frais quand c’est froid.

Déguster et oublier la stupidité de certains …..

Recette vu sur cuisine tv dans l’émission Côté Sud.

Repost 0

Présentation

  • : les douceurs de la famille Praline
  • les douceurs de la famille Praline
  • : surtout des choses sucrées , mais aussi du pain et des brioches mais pas que
  • Contact

le blog se construit petit à petit grâce à vos visites et à vos commentaires, merci à vous et surtout n'hésitez pas !Et pour ne rien rater, la marche à suivre est

Recherche

ici aussi !

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez nanieb sur Hellocoton

Archives