Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 04:41

brioche feuilletée (3) modifié-1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

En ce moment j’ai de grosses envies de boulange et j’en profite donc pour tenter des recettes que j’ai repérées et gardées de côté depuis bien longtemps.

Par exemple la brioche feuilletée, je l’avais repéré il y a très longtemps, au tout début que je me suis lancée dans la boulange, donc au moins 5 ans.

Je l’avais vu sur un forum, Supertoinette, pour ne pas le citer et elle me semblait super pas à ma portée en fait à cette époque !

Et puis le temps est passé et si je me suis bien améliorée en boulange, je veux tellement tester tout le temps des recettes que je n’ai finalement jamais fait cette fameuse brioche.

Je profite donc de cette envie intensive en ce moment pour rattraper cet « oubli ».

J’ai trouvé plusieurs recettes différentes, pour au final faire un mixage de tout ça.

Disons que la recette chez Soso est superbe, mais il y a trop d’œuf pour moi.

Je m’en suis donc inspirée tout en modifiant ce qui m’ennuyait pour obtenir une brioche, non pas plus légère, autant vous dire que si on veut du light, on ne fait pas une brioche, qui plus est feuilletée, avec du beurre donc, mais moins gourmande en œufs, tout simplement.

  brioche feuilletée (1) modifié-1

Quoi ?

-550g de farine

-70g de sucre

-10g de sel

-1,5 cc de levure de boulanger

-3 œufs + lait = 280g (à peser donc pour savoir la quantité de lait)

-2x200g de beurre

brioche feuilletée (9) modifié-1 

Comment ?

Mettre dans la MAP tous les ingrédients sauf le beurre et lancer le programme pâte seule.

A la fin du pétrissage et avant le début de la levée, remettre le programme pâte seule pour avoir un second pétrissage et à ce moment ajouter 200g de beurre mou coupé en petits morceaux.

Laisser le programme se dérouler jusqu’au bout du temps de levée, puis mettre la pâte dans un saladier assez grand, couvrir de film et laisser au frigo jusqu’au lendemain.

Mettre les 200g de beurre restant entre deux feuilles de papier cuisson ou de film étirable.

Pour ce faire couper des tranches de beurre de la même épaisseur et les poser les unes à côtés des autres entre les deux feuilles pour former un rectangle régulier.

Taper ensuite dessus avec le rouleau à pâtisserie pour égaliser et placer aussi au frigo jusqu’au lendemain.

Le lendemain, sortir le beurre 15/20 minutes avant la brioche pour qu’il ne soit pas trop dur.

Dans l’idéal le beurre et la pâte doivent avoir la même consistance.

Sortir la pâte du saladier et l’étaler sur le plan de travail fariné en un grand rectangle, deux fois plus grand que le beurre.

Poser le beurre, sans le papier bien sûr, sur la pâte et enfermer le en repliant la pâte dessus et en soudant bien les bords.

Etaler la pâte en un rectangle et faire un pliage en 3 comme pour une pâte feuilletée.

Enfoncer votre index dans la pâte pour faire une marque en bas à droite et placer 30 minutes au froid.

Reprendre la pâte et placer la marque en bas à gauche (soit faire un quart de tour !), étaler en rectangle et refaire un pliage en 3 en rabattant d’abord le côté droit puis le côté gauche.

Enfoncer deux doigts en bas à droite pour faire une marque (cela permet de faire un quart de tour sans se tromper de sens et aussi de savoir le nombre de tour déjà fait, donc là 2) et placer 30 minutes au frigo.

Refaire la même opération au moins 4 fois, 6 fois c’est parfait !

A la fin du dernier tour laisser la pâte 1h au froid, puis l’étaler en un long rectangle une dernière fois, et la rouler en un long boudin.

Couper alors le boudin en 6 parts égales et mettre 3 boudins dans un moule à cake, et trois autres dans un autre moule.

Laisser doubler de volume dans le four éteint et fermé par exemple, mais attention pas dans un endroit trop chaud ou le beurre va fondre !

Le temps de pousse peut varier selon la t°, il faut compter entre 3 et 6h selon Soso.

Chez moi c’était quand même plutôt 3h.

Quand elles ont bien doublé de volume, préchauffer le four à 180° (sans les brioches dedans bien sûr !) et les enfourner pour environ 30 minutes.

Les laisser refroidir un peu  avant de les démouler.

Deux brioches, ça fait beaucoup, mais elles se sont très bien conservées, emballées dans du papier d’alu,  et les filles en ont mangé au petit déjeuner pendant près d’une semaine sans soucis.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 05:00

bagels (21) modifié-1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

L’autre soir j’ai eu envie de faire une surprise à monsieur Pralin qui était parti au badminton avec ses copains, et de l’emmener à New York quand il rentrerait.

Quoi de mieux pour voyager à moindre coût qu’un bon repas ?

Je me suis donc lancée dans la fabrication de bagels.

Bon, au final, il est rentré avec 1h de retard et j’avais fini par dîner seule avec mon bagels au saumon, et il a dévoré les siens tout seul en rentrant, comme quoi même comme ça le voyage en amoureux n’est pas garanti sans surprise …il n’empêche que c’était très bon !

J’en avais déjà fait en suivant la recette de Sandra, mais cette fois j’ai sorti mon petit Marabout « Bagels comme à New York » et j’ai opté pour la version au lait, légèrement briochée, pour avoir du moelleux.

En réalité ce n’est pas très compliqué à faire si vous avez l’habitude de boulanger, mais c’est un peu long c’est vrai car il y a quand même des étapes à respecter.

Mais ça vaut le coup, car ça prend toujours bien moins de temps qu’un avion pour New-York…et je ne parle pas budget bien sûr !

Avec cette recette vous obtenez 10 bagels.

Ceux qui n’ont pas été mangé de suite, je les ai coupés en deux dans l’épaisseur et congelés comme préconisé dans le livre.

Ainsi il suffit de les sortir du congèl et de les passer directement au grille pain avant de les garnir.

Allez, zou, on est parti !

bagels (20) modifié-1

Quoi ?

-750g de farine T55

-2Cs de gluten de blé (facultatif)

-4cc de sel

-1.5cc de levure instantanée

-3 jaunes d’œuf

-375ml de lait + eau (détail dans la recette)

-2,5 Cs de mélasse (ou miel)

-30g de beurre

-un peu de farine de maïs (ou pas !)

-1 blanc d’œuf

-graines au choix : sésame, pavot, autres…

Pour le pochage :

-3l d’eau

-1 Cs de fécule de pomme de terre

-1 Cs de sirop de malt (ou mélasse ou cassonade)

-2 Cs de sel

  bagels (16) modifié-1

Comment ?

Dans un verre mesureur mettre les jaunes d’œufs et remplir jusqu’à 375ml de liquide avec du lait et de l’eau à part égale.

Mettre alors dans la MAP (ou le robot pétrin) tous les ingrédients sauf le blanc d’œuf qui est réservé au badigeonnage avant cuisson.

Mettre la MAP en route et laisser pétrir.

La pâte est assez compacte et ne colle pas du tout.

Récupérer le pâton à la fin du pétrissage et couper en 10 parts égales.

Former 10 boules bien lisses sur un plan de travail fariné.

Etirer les boules en boudins de 25 cm de long et les fermer autour de votre main en serrant les deux extrémités entre elles pour former les bagels (ou faire un trou au centre de la boule et étirer le trou avec le doigt en faisant tourner le cylindre obtenu autour de votre doigt sur le plan de travail).

Couvrir d’un torchon et laisser lever 1 à 2h selon la t° de la pièce, les bagels doivent quasi doubler de volume.

Au bout de ce temps préparer le liquide de pochage.

Délayer la fécule dans 250ml d’eau froide.

Mettre le reste de l’eau et les autres ingrédients dans une sauteuse et verser l’au et la fécule, mélanger et porter à ébullition.

Quand le mélange boue, baisser le feu pour garder juste un frémissement, et plonger les bagels par deux ou trois, pas trop pour qu’ils ne se touchent pas et puisse remonter sans se gêner.

Au bout d’une minute, les retourner et les laisser encore 30 secondes.

Les sortir avec une écumoire et les poser sur une plaque de cuisson recouverte d’un papier cuisson et saupoudré de farine de maïs (ou de farine de blé à défaut !).

Continuer le pochage des autres bagels.

Ne pas trop serré les bagels entre eux sur la plaque, mieux vaut faire deux plaques de cuisson.

Badigeonner avec un pinceau du blanc d’œuf.

Parsemer des graines de votre choix(ou pas !) sésame et pavot pour moi.

Enfourner à four préchauffé à 225° et cuire 20/25 minutes, en surveillant la coloration.

Les bagels se mangent de suite ou se congèle car ils ne se conservent pas bien du tout.

Je les ai servi comme là bas dit avec du saumon fumé, un mélange kiri/crème épaisse pour replacer le Philadelphia, une rondelle de tomate et une rondelle d’oignon.

Vive les voyages !

Bientôt je m’envole pour Florence…mais pour de vrai cette fois, dans un vrai navion….j’ai hâte !  

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 06:00

  brioche à la cannelle (59) modifié-1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

  

Ça fait très longtemps que j’ai envie de tester ces brioches au bon goût de sucre à la cannelle.

En voyant la recette de Niko du blog  « Truc de Food », l’envie est revenue encore plus vivace.

En cherchant un peu j’ai trouvé bien sûr plusieurs recettes et versions, mais deux catégories, la recette de Niko, les Kanelbullars,  qui est suédoise et la recette un peu plus connue qu’est le Cinnamon, américain pour sa part.

En ce moment je suis dans ma période New-York, après le cheese-cake, les bagels (recette à venir), le Cinnamon me semblait plus correspondre à mon envie du moment.

J’ai donc plutôt suivi la recette d’Hervé que vous pouvez voir en vidéo ici.

 

Au final j’ai quand même un peu diminué la cannelle car j’avais peur que ce soit un peu trop fort pour les enfants, et croyez moi cette brioche a eu un grand succès ici de 1 an à plus de 40 ans !! Tout le monde a adoré.

brioche à la cannelle (58) modifié-1

Quoi ?

La pâte à brioche

-600g de farine

-2 œufs

-230ml de lait tiède

-75g de beurre fondu

-1,5 cc de levure de boulanger déshydratée

Le sucre à la cannelle :

-220g de cassonade

-75g de beurre mou

-2cc de cannelle

Le glaçage :

-du sucre glace

-un peu d’eau

brioche à la cannelle (63) modifié-1

Comment ?

Mettre dans la machine à pain tous les ingrédients de la brioche et lancer le programme pâte seule.

Pour ma part, j’ai fait comme je fais toujours, à la fin du premier pétrissage, j’ai à nouveau relancé le programme depuis le début afin d’avoir un pétrissage très long, puis j’ai laissé le programme de dérouler jusqu’au bout du temps de levée.

A la fin de la levée, j’ai versé la pâte dans un saladier et laisser couvert d’un film au frigo pour la nuit.

Vous n’êtes pas obligée de mettre au frais pour la nuit et vous pouvez comme dans la recette initiale passer après la levée à l’étape suivante, pour des raisons d’organisation je préfère opérer sur deux jours, d’autant que une poussée lente au froid a quand même tendance à très bien convenir à la brioche.

Le lendemain donc, sortir la pâte du frigo et la verser sur le plan de travail légèrement fariné.

A l’aide du rouleau à pâtisserie étaler la pâte en un grand rectangle.

Etaler le beurre mou sur la totalité de la surface, à la main c’est encore le plus pratique je dois dire !

Dans un bol mélanger le sucre cassonade et la cannelle et parsemer sur l’ensemble du beurre, sur la totalité de la pâte donc.

Rouler la pâte en un long boudin.

Couper alors des tronçons de 4cm d’épaisseur et les disposer dans un plat rectangulaire (plus grand que le mien, ce serait mieux !lol) au fond duquel aura été mis du papier sulfurisé (ce que je n’ai pas fait et croyez moi, c’est mieux de le faire car le beurre et le sucre vont caraméliser au fond et si vous attendez trop pour démouler …ça colle, la bonne blague !!)

Couvrir et laisser lever (dans le four éteint, c’est pas mal !) 1 à 2h selon la t°.

Préchauffer le four à 200° (euh…là il faut la sortir la brioche en train de lever hein !!) et quand il est chaud, enfourner pour une vingtaine de minutes, voir un peu plus si comme moi votre plat est un peu petit et que tous les tronçons se sont collés entre eux.

Sortir du four et préparer le glaçage.

En ce qui me concerne j’ai vraiment fait au plus simple pour le glaçage, d’une part car je trouve que la brioche est déjà assez riche, d’autre part parce que un glaçage juste au sucre se conservera mieux.

J’en ai fait un car c’est quand même plus joli et que les enfants adorent quand il y a du sucre dessus à lécher, mais on peut aussi très bien s’en passer !

Donc, mettre du sucre glace dans un bol et ajouter de l’eau goutte par goutte en mélangeant pour avoir une consistance un peu pâteuse et facile à étaler sur le dessus de la brioche encore chaude.

C’est tout, rien de plus en ce qui me concerne, mais bien sûr vous pouvez toujours suivre la recette d’Hervé et faire un glaçage à base de fromage, à vous de voir.

Cette recette a été un vrai gros succès, du coup la prochaine fois je tenterais celle de Niko, car je sais que je n’ai pas de réfractaire à la cannelle ici et que je peux m’en donner à cœur joie !

Et je vous préviens tout de suite, en ce moment j’ai de très grosses envies de boulange, donc il va y avoir quelques billets spécial boulange ici à venir !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 06:00

chinois pralin et chocolat (1) modifié-1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Voici une recette que j’ai déjà réalisée mainte fois, disons que c’est presque un classique chez les Pralines.

C’est simplement la recette du chinois d’Anne de Papilles et Pupilles, que j’ai un peu adapté en fonction de mon emploi du temps pour les temps de pause.

Le mien était très bien garni, très gourmand et du coup aurait très bien supporté un peu plus de cuisson, mais malgré ça mes invités n’ont pas fait les difficiles, alors soit ils sont bien mieux éduqués que Monsieur Pralin (hum hum hum), soit ils ont vraiment aimé, mais en même temps aucune bonne éducation n’oblige à en reprendre 3 fois, si ? 

  chinois pralin et chocolat (6) modifié-1chinois pralin et chocolat (2) modifié-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quoi ?

La brioche :

-305g de lait

-40g de beurre

-60g de sucre

-1cc de sel

-30g de purée de pomme de terre en sachet

-470g de farine T55

-1,5 cc de levure de boulanger sèche

-1 belle fève tonka

La garniture :

- de la pâte de praliné

-des pépites de chocolat

chinois pralin et chocolat (7) modifié-1

chinois pralin et chocolat (13) modifié-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment ?

Mettre tous l’ingrédient de la brioche dans la MAP, sauf le beurre et lancer le programme pâte seule.

A la fin du pétrissage, remettre le programme pâte seule depuis le début et alors ajouter le beurre mou en petits morceaux.

Laisser le programme cette fois aller jusqu'au bout du temps de levée.

A ce stade j’ai dégazé ma pâte, l’ai mise dans un saladier couvert de film alimentaire et gardé au frais pour la nuit.

Le lendemain, verser la pâte sur le plan de travail légèrement fariné.

Etaler la pâte au rouleau en rectangle de 30*40cm (environ, hein ! pas la peine de mesurer non plus !) et plier comme une pâte feuilletée en trois. Faire faire un quart de tour à la pâte.

Etaler à nouveau et faire un second pliage en 3 dans l’autre sens.

Faire faire un quart de tour et étaler à nouveau en un grand rectangle.

chinois pralin et chocolat (34) modifié-1 

Cette fois tartiner ce rectangle de pâte de praliné (généreusement ou très généreusement comme moi…) et parsemer de pépites de chocolat.

Rouler le côté le plus long du rectangle sur lui-même pour enfermer la garniture au centre.

Couper alors en 8 belles tranches épaisses et régulières et les déposer dans un plat rond en les espaçant un peu pour les laisser pousser.

Couvrir d’un torchon et laisser lever dans un endroit chaud et à l’abri des courants d’air (le four éteint pour ma part) environ 1h.

Sortir la brioche du four et le mettre à préchauffer à 180°.

Quand il est chaud, enfourner le chinois pour 30/40 minutes (je l’ai laissé un peu moins de 30 minutes et ce n’était pas assez).

Laisser refroidir avant de démouler.

chinois pralin et chocolat (16) modifié-1

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 06:00

brioche jambon fromage (15) modifié-1 

Ça y est !! Le jeu interblog n°14 est arrivé au bouclage !!

Comme toujours le jeu est organisé par le site Plaisirs Gourmands et magnifiquement orchestré par Melle Banane et Sorcilili.

Cette fois j’ai pioché chez Angy et c’est Sophie la gourmande qui est venue choisir une recette chez moi.

Allez, sans plus de blabla, je passe à la recette.

J’ai gardé l’idée de départ de la tresse d’Angy, ceci dit point de boursin, jamais dans mon panier de courses, donc j’ai remplacé par du fromage que nous mangeons.

Les explications concernant la tresse ne sont pas assez claires pour mon esprit lent et du coup la mienne ne ressemblait pas à grand-chose, mais même si ce n’était pas très joli, c’était très bon et pour améliorer un peu l’aspect de ma brioche, il me restait un peu de chapelure pain/parmesan maison dont j’ai saupoudré la brioche avant d’enfourner.

brioche jambon fromage (7) modifié-1

Quoi ?

-300g de lait (ribot pour moi)

-40g de sucre (25g pour moi) -500g de farine

-2cc de levure de boulanger déshydraté

-80g de beurre mou

-1cc de sel

-1 bûche de fromage de chèvre frais

-du jambon blanc

-un peu de gruyère

-un reste de chapelure pain/parmesan maison (il suffit de passer au blender les deux ensemble pour obtenir une chapelure)

 brioche jambon fromage (13) modifié-1

Comment ?

Mettre dans la MAP le lait, la levure, la farine, le sucre et le sel.

Lancer le programme pâte seule et quand tous les ingrédients forment une boule, ajouter peu à peu le beurre mou.

A la fin du pétrissage, relancer le programme depuis le début pour avoir un second pétrissage + le temps de levée.

Pour les brioches, il faut que le pétrissage soit long.

A la fin du programme, la pâte à doublée de volume (sinon laisser encore un peu dans la MAP fermée)

Sortir le pâton et le dégazer doucement sur le plan de travail fariné légèrement.

Bouler et laisser reposer 10 minutes.

Avec un rouleau à pâtisserie étaler la pâte en rectangle.

Parsemer du fromage de chèvre émietté puis des tranches de jambon. Saupoudrer d’un peu de gruyère râpé et rouler le rectangle sur lui-même pour avoir un boudin dans la longueur du rectangle.

Poser le boudin obtenu sur la plaque de cuisson couverte de papier cuisson. C’est important de le faire avant l’étape suivante (ce que je n’ai pas fait et amèrement regretté !!)

brioche jambon fromage (9) modifié-1

brioche jambon fromage (14) modifié-1C’est là que je me suis débrouillée pour faire la tresse et que j’ai galéré, mais tant bien que mal couper le boudin en 2 dans le sens de la longueur sans aller jusqu’au bout et enrouler les deux brins l’un sur l’autre.

Moi j’ai mal lu et j’ai vu tresse, donc j’ai coupé en 3 et tenté de faire une tresse !!! Aïe aïe aïe, la galère !!!! Mais non, c’est bien 2 et ce n’est plus vraiment une tresse, mais ce sera sans aucun doute plus facile et plus joli !!

Bien sûr le gruyère (que j’ai rajouté et c’est donc ma seule faute si c’est galère !!) fuit un peu de partout, mais tant pis pour lui !

Couvrir d’un torchon et laisser lever entre 30 et 45 minutes. Cette étape n’est pas dans la recette originale, mais quand on fait un pain ou une brioche, il y a toujours une seconde levée avant la cuisson, alors j’ai fait une seconde levée.

Au bout de ce temps enfourner la brioche à four chaud à 200° pour 30 minutes.

Avec une salade, c’est un excellent repas en effet pour un plateau repas !!

Allez, on file voir ce que Sophie de "Bonheurs gourmands de Sophie" a cuisiné !

Bon dimanche à tous et bonne ronde.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 05:45

pitas (34) modifié-1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Je n’avais encore jamais réalisé de pains pitas.

Je ne sais pas vraiment pourquoi, juste que ça n’est pas vraiment un pain que nous achetons ou que nous mangeons non plus …enfin avant !!

Non parce que là nous sommes tous les quatre tombés en amour de ces petits pains à farcir comme bon nous semble et je vous jure que si je ne résistais pas, Monsieur Pralin me demanderais de lui faire tous les jours des pains farcis pour emporter le midi !!! Ben voyons, à quoi ça sert que sa cantine d’entreprise se décarcasse !!!

La version ci-dessous est une version pseudo kebab maison que je dédicace tout spécialement à mon ami Raphaël !!

La recette du pain pita est inspirée de celle de Sandra.

pitas (38) modifié-1 

Quoi ?

-300ml d’eau

-1cs d’huile d’olive

-2cc de sel

-1cc de sucre

-2cc de levure déshydratée

-450g de farine t65

-1 Cs de lait en poudre

  pitas (13) modifié-1

Comment ?

Mettre tous les ingrédients dans le robot pétrin (ou la MAP bien sûre !) et pétrir jusqu’à obtenir une pâte soupe qui se détache des parois.

Verser dans un saladier huilé et laisser lever 1h30 à t° ambiante recouvert d’un papier film.

La pâte va doubler de volume.

Dégazer la pâte et la verser sur le plan de travail.

Normalement l’huile du saladier suffit pour que la pâte ne colle pas sur le plan de travail.

Couper des morceaux de pâtes d’environ 100g, faire des boules bien serrées et couvrir pour 20 minutes de repos.

Au bout de ce temps, faire chauffer une poêle antiadhésive avec un soupçon d’huile.

Prendre la première boule de pâte, fariner légèrement le plan de travail et à l’aide d’un rouleau à pâtisserie étaler en donnant une forme ovoïde. Soulever régulièrement la pâte du plan de travail pour que ça ne colle pas.

Laisser reposer 10 minutes, pas plus et poser la pâte dans la poêle bien chaude.

Au bout de quelques secondes la pâte va commencer à légèrement cloquer, à l’aide d’une spatule la retourner de suite et la laisser cuire 2 ou 3 minutes.

La pâte va gonfler comme un ballon !

pitas (11) modifié-1

Pendant ce temps préparer le pain suivant en l’étalant et ainsi de suite.

Les pains chauds sont remplis de vapeur vraiment brûlante, donc attention à l’ouverture pour les farcir !

Ils se congèlent très bien.

Le lendemain, il vous suffira de les passer au grille pain pour les réchauffer, mais attention toujours à l’ouverture.

Ici ils sont garnis d’un « kebab » fait sur la base des boulettes d’aubergine.

pitas (37) modifié-1

Mais c’est aussi fabuleux avec du jambon cru et du brie, avec un steak haché et une sauce style hamburger (d’ailleurs Monsieur Pralin a décrété que dorénavant plus de Mac Do, je n’aurais qu’à leur faire ce pain et en faire des hamburgers pita parce que c’est trop bon et vraiment sain !).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 06:03

  pains au lait ribot (15) modifié-1

J’ai découvert ces pains chez « Les Gourmandises d’Isa » et il m’a tout de suite donné envie de le tester très vite d’autant que j’aime beaucoup le lait ribot, que j’en achète assez régulièrement …et que je l’oublie tout aussi souvent au fond du frigo car au final il y a peu de recettes avec du lait ribot dans mes habitudes de cuisine car ça ne fait pas du tout partie de ma culture culinaire à la base.

Mais j’aime vraiment ça, je trouve que ça apporte beaucoup de douceur avec un brin d’acidité.

Ces pains sont excellents pour le petit déjeuner en particulier.

Pour être gentille avec vous, j’ai pris la peine de vous remettre les mesures en grammes, autant que possible.

pains au lait ribot (9) modifié-1

Pour 2 pains :

Quoi ?

-1kg de farine T55

-2cc de levure déshydratée

-14g de sel fin

-500ml de lait ribot

-250ml d’eau tiède

Comment ?

Mélanger la farine et la levure.

En MAP, mettre le lait, l’eau et le sel dans la MAP, ajouter la farine par-dessus et lancer le programme pâte seule.

Dans un robot pétrin, mettre la farine, faire un puits au centre et y mettre l’eau, le lait et le sel et mettre le robot en marche.

Laisser pétrir jusqu’à ce que la pâte se détache du bord du bol, même si elle reste quand même assez collante.

Couvrir et laisser lever 2h dans le four éteint par exemple.

pains au lait ribot (6) modifié-1

Au bout de ce temps fariner légèrement le plan de travail et y verser délicatement le pâton.

Couper le pâton en deux pâtons de même poids pour façonner deux pains.

Bouler les pâtons et les étendre doucement en cylindre en les roulant délicatement sur la table pour les allonger et les déposer dans les moules à pains (ou moules à cake à défaut), en ayant pris bien soin de pincer les soudures et de déposer celles-ci en dessous.

Couvrir d’un torchon et laisser lever 40 minutes.

Pendant ce temps préchauffer le four à 220° au moins 30 minutes avant d’enfourner, il faut que le four soit bien chaud.

Laisser la lèchefrite dans le bas du four pendant le préchauffage.

Au moment de mettre les pains dans le four chaud, verser un verre d’eau dans la lèchefrite chaude pour créer de la vapeur.

Cuire 30 minutes.

Sortir les pains, les démouler et les laisser refroidir sur une grille.

Vous pouvez en trancher un et congeler les parts, ainsi les matins sans pain frais, il vous suffira de glisser une ou deux tranches dans le grille-pain et de vous régaler…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 09:56

  galette des rois briochée (9)

Quand j’étais petite, nous fêtions l’Epiphanie le jour de l’Epiphanie soit le 6 Janvier !!

Bien sûr cela paraît idiot aujourd’hui puisque les fêtes ne sont plus que prétexte à remplir les poches des commerçants et que les rois aujourd’hui s’appellent plus Carrefour, Auchan ou Intermarché que Gaspard, Melchior et Balthazar …

Enfin bon, je ne vais pas refaire le monde, mais chez moi je continue de fêter l’épiphanie le 6 janvier, et comme en plus c’est le jour de l’anniversaire de ma cousine, j’y tiens encore plus !

Et quand j’étais petite j’habitais en Dordogne, à vrai dire à la limite entre la Dordogne et la Gironde, et la galette était une jolie brioche ronde recouverte de sucre.

galette des rois briochée (13)

La frangipane n’avait pas autant de succès que maintenant, ou alors je ne m’en souviens pas !

En tout cas pas dans ma famille ça c’est sûr car j’ai une telle passion pour la frangipane, que je m’en souviendrais très bien.

Depuis, pour satisfaire tout le monde à la maison, j’alterne les galettes tout au long du mois de janvier, qui peut aussi déborder sur février, mais en dehors de ces deux mois, point de galette chez les Pralines, je résiste à la tentation …mais quelle plaisir de les retrouver ces galettes tous les ans !!

Je vous propose aujourd’hui la version briochée, la Bordelaise, comme on dit.

La version frangipane, la Parisienne donc, viendra un peu plus tard.

A la maison Monsieur Pralin préfère la Bordelaise, et moi la Parisienne, quant aux petites Praline…je pense que la grande est comme sa maman et la petite …et bien on ne sait pas, elle était l’an dernier trop petite pour manger des amandes, donc elle va découvrir cette année !!

Cette version briochée est la seule et unique brioche pour laquelle j’utilise de la farine du commerce toute prête.

D’ailleurs je n’achète qu’un paquet par an, uniquement pour l’occasion.

Mais je trouve cette recette si bonne et si proche de mes souvenirs d’enfant, que franchement je n’ai même pas tenté d’essayer avec une autre farine, plus « pure », très franchement pour un mois dans l’année et au maximum 3 ou 4 galettes …ça ne me semble pas très dramatique quelques additifs surtout que ceux-ci ne sont que du gluten, des œufs et de l’acide ascorbique.

Cette recette je l’ai depuis plusieurs années maintenant et je pense qu’elle vient du site Francine à la base …après quelques modifications, voici ma version …comme quand j’étais petite …

galette des rois briochée (11)galette des rois briochée (25)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quoi ?

-350g de farine pour pain au lait Francine

-150g de lait tiède

-1 sachet de levure de boulanger déshydratée

-1/2 cc de sel fin

-30g de sucre (vous pouvez aller jusqu’à 50g sans soucis, si vous avez la main légère avec le sucre perlé...contrairement à moi !)

-1 œuf

-1Cs de rhum

-1Cs de fleur d’oranger

-zeste d’agrume au choix (citron, orange, clémentine)

-100g de beurre mou

- du sucre perlé pour le dessus

-un peu de lait pour dorer

-1 fève !!

-1 couronne (moi je n'avais que la reine des playmobils...)

  galette des rois briochée (31)

Comment ?

Je fais cette recette dans ma MAP programme pâte seule, mais un robot pétrin fera l’affaire et je pense même qu’elle est parfaitement réalisable à la main, la pâte est facile à travailler et ne colle pas.

Verser dans la MAP, le lait tiède, la levure, la fleur d’oranger, le rhum et l’œuf.

Verser la farine par-dessus, le sel et le zeste d’agrume (clémentine pour moi cette fois ci)

Mettre la MAP en route.

Quand une boule homogène s’est formée, ajouter peut à peur le beurre mou coupé en morceaux.

Laisser le pétrissage aller au bout et le remettre une seconde fois et laisser cette fois le programme aller jusqu’au bout de la levée.

Sortir le pâton et le poser sur le plan de travail très légèrement fariné.

Former une boule délicatement.

Poser une feuille de papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie.

Déposer au centre un gros ramequin par exemple dont vous aurez beurré le pourtour extérieur.

Faire un trou au centre de la brioche et l’agrandir doucement avec vos doigts en faisant très délicatement tourner la pâte entre vos mains.

Agrandir le trou du centre suffisamment et déposer la galette sur la feuille de papier sulfurisé en mettant le ramequin dans le trou.

Ainsi votre galette va bien pousser sans pour autant que le trou du centre se referme.

N’oubliez pas de mettre la fève par en dessous.

Couvrir et laisser lever 1h30 dans un endroit chaud (sur un radiateur ou dans le four éteint).

Au bout de ce temps, badigeonner délicatement de lait pour dorer et parsemer de grains de sucre.

Enfourner à 180° pour 30 minutes.

Je laisse le ramequin pour la cuisson mais j’essaie de l’enlever délicatement au bout de 20 minutes de cuisson environ pour que le centre puisse aussi dorer.

C’est un peu délicat, mais au pire laissez-le !

Ce que préfèrent les enfants ??

Les grains de sucre dessus bien sûr !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 06:17

  panettone (16) modifié-1

Le Panettone est une brioche traditionnelle de Noël des régions de la Lombardie, du Milanais et du Piémont me dit Wikipédia.

C’est donc le bon moment pour se lancer !

J’en ai déjà fait un, une fois il y a 4 ans environ, et je crois bien que c’était la meilleure brioche que j’ai faite.

Seulement il y a 4 ans je débutais tout juste moi en boulange, et ça m’avait semblé un peu long comme recette.

Aujourd’hui avec un peu plus d’expérience, je sais que

 1/ ça n’est pas si long, elle est faite dans la journée cette brioche

2/ j’ai surtout appris à patienter le temps qu’il faut en boulange.

J’ai donc décidé de recommencer et de faire un panettone pour nos petits déjeuners de cette semaine.

Je n’ai pas de moule à panettone et j’ai donc fait avec les moyens du bord.

J’ai fait le choix de faire un gros plutôt que 3 petits comme préconisé dans ma recette.

Si vous voulez trois petits, ce n’est pas compliqué, fabriquez des moules avec des boites de conserves que vous chemiser de papier sulfurisé pour rehausser un peu les bords.

Pour un gros, soit vous avez la chance d’avoir une énorme boite de conserve pour collectivité que vous chemisez aussi, soit vous avez comme moi un moule à bord un peu haut que vous chemisez aussi !

panettone (1) modifié-1

Dans tout les cas ça marche très bien et j’ai obtenu un panettone d’au moins 14cm de haut, ce qui n’est pas si mal au vu du matériel de fortune !

Le panettone est normalement fait avec des raisins secs, des fruits confits et des zestes d’agrumes.

Les fruits confits n’ont pas beaucoup de succès ici, aussi j’ai préféré adapter la recette à nos goûts et les fruits confits sont devenus des écorces de citrons confits et des airelles séchées, ce qui n’est pas super traditionnel, mais vous pouvez très bien mettre des fruits confits variés si vous préférez.

panettone (22) modifié-1

Quoi ?

Le levain :

-250g de farine complète

-15g de sucre

-1cc de levure de boulanger déshydratée (ou 10g de fraîche)

-200g d’eau

La pâte :

-250g de T55 (150g de farine Francine pour brioche et pain au lait +100g de T45 pour moi)

-60g de sucre

-7g de levure déshydraté

-60g de miel (30g de golden syrup +30g de mélasse pour moi …en rupture de miel !)

-15g de sel

-4 jaunes d’œufs

-150g de lait

-100g de beurre

-zeste de 1 citron

-zeste d’une orange (2 clémentines pour moi, Plus d’orange !)

-150g de raisins secs (90g raisins+60g airelles séchées pour moi)

-100g de fruits confits (écorces de citrons confits pour moi)

-quelques amandes effilées pour décorer

 

 panettone (22) modifié-1

Comment ?

Préparer un levain en mélangeant tous les ingrédients et en pétrissant assez pour obtenir une boule homogène qui se détache facilement des bords du bol.

Laisser lever 1h30 à 25°.

Moi j’ai simplement posé le bol bien filmé sur un radiateur. Au bout d’1h30 le levain avait doublé de volume.

Faire tremper les raisins et les airelles (ou pas !) dans de l’eau chaude. J’ai parfumé mon eau avec un peu de rhum en ce qui me concerne.

Mettre dans une casserole le lait, le beurre, le sucre et le miel et porter à ébullition, couper le feu aussitôt.

Battre les œufs et verser un peu de liquide chaud dessus en remuant bien afin de ne pas cuire et coaguler les jaunes d’œuf.

Verser peu à peu la totalité du liquide chaud, en y allant peu à peu et en remuant sans arrêt.

Laisser tiédir l’ensemble jusqu’à environ 25°.

Pendant ce temps mélanger ensemble la farine et la levure.

Ajouter le liquide tiède, mélanger et ajouter le levain.

Pétrir entre 10 et 20 minutes au robot (ou 2 fois à la MAP).

La pâte est assez collante, mais ne rajoutez pas trop de farine, et pas plus d’une cuillère à la fois.

Mais résistez au maximum !

Ajouter les zestes, les fruits secs égouttés, les fruits confits.

Couvrir et laisser lever environ 1h.

J’ai posé le bol du KitchenAid dans le four éteint.

Profiter de ce temps pour fabriquer votre ou vos moules.

Beurrer le fond du plat et chemiser avec du papier sulfurisé en le laissant largement dépasser en hauteur, mais attention, il faut que ça rentre dans votre four avec la grille en position basse, et sans toucher la résistance en haut !!!

Verser la pâte sur le plan de travail huilé (pas fariné !!! huilé, c’est super ça ne colle pas du tout !) et faire une boule avec vos mains soit huilées elles aussi soit juste mouillées.

Garder les mains mouillées aide vraiment à ce que rien ne colle, et c’est valable pour n’importe quelle pâte en boulange.

Si vous voulez trois petits panettones, c’est là qu’il faut diviser la pâte en trois.

Poser la (ou les) boule(s) dans le(s) moule(s).

Un peu d’aide est bienvenue, une personne maintient le papier sulfurisé pendant que l’autre dépose la pâte au fond, sinon c’est un peu compliqué, mais un enfant ou un mari feront l’affaire.

Poser un torchon ou un film alimentaire sur le dessus du papier pour que le pâton de sèche pas sur le dessus et laisser lever entre 3 et 5h.

Il faut que la pâte triple de volume.

Dorer le dessus de la brioche, décorer avec quelques amandes effilées et enfourner à 175° pendant 1h15/1h30 pour un gros (1h/1h15 pour 3 petits je pense).

Surveiller la cuisson, si le dessus roussi un peu trop couvrir avec une feuille de papier alu.

J’ai baissé le four à 150° pour le dernier quart d’heure de cuisson et j’ai vérifié la cuisson avec une brochette en bois piquée au cœur.

Laisser refroidir un peu avant de démouler et laisser refroidir sur une grille.

Je n’ai pas de boite assez grande, alors je l’ai emballé dans du papier alu quand il a été bien froid.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 06:31

Blinis parfait pour le saumon (8) modifié-1

Inutile de vous dire que chez les Praline tout ce qui est crêpes, pancakes, blinis, galettes ou autres a son lot de fans.

Donc quand j’ai demandé avec quoi la famille souhaitait déguster son saumon le soir de Noël, Monsieur Pralin a été le premier a demandé des blinis, "mais pas comme la dernière fois, des classiques cette fois" à-t-il précisé.

Je me suis alors souvenue d’une recette testée il ya plusieurs années de chez Lilo du blog « cuisine Campagne », un blinis avec du yaourt au lait de brebis qui avait une superbe texture.

A vrai dire allez voir, j’avais testé l’ensemble de sa recette et je vous assure que les invités de ce soir là m’en parlent encore !

Je n’avais pas de yaourt de brebis, mais j’avais un très bon VRAI yaourt grec.

Qui franchement n’a juste rien à voir avec les soi-disant yaourts à la grecque.

Ce yaourt a une texture très épaisse et se situe un peu entre le fromage blanc et une crème épaisse.

Si vous n’en trouvez pas, prenez soit comme Lilo un yaourt au lait de Brebis, soit du fromage blanc à 40% de MG, ou encore du mascarpone !! Innovez !

Vous obtiendrez des blinis assez épais et très moelleux, vraiment délicieux.

Avec ces proportions vous obtiendrez une vingtaine de blinis.

Si vous n’utilisez pas tout, vous pouvez très bien filmer le saladier et garder la pâte au frais et terminer de les cuire le lendemain. C’est ce que j’ai fait et ils sont tout aussi bons et tendre le lendemain.

  Blinis parfait pour le saumon (21) modifié-1

Quoi ?

-100g de yaourt grec (ou voir ci-dessus)

-2 œufs (blancs et jaunes séparés)

-200g de farine

-150ml de lait

-1cc de levure chimique

-1/2 cc de sel

Blinis parfait pour le saumon (6) modifié-1

Comment ?

Battre les jaunes d’œufs avec le yaourt.

Ajouter la levure, la farine et le sel, commencer à mélanger et ajouter au fur et à mesure le lait pour que cela reste toujours facile de remuer.

Monter les blancs en neige et les ajouter très très délicatement à l’appareil.

Mélanger avec une fourchette pour être sûre de ne pas faire tomber les blancs.

Faire chauffer une poêle à crêpes (ou poêle à blinis si vous en avez une), mettre un peu d’huile au fond avec un pinceau pour éviter l’excédent et verser une cuillère à soupe de pâte par blinis.

Attention, la poêle doit être assez chaude mais pas trop non plus, entre moyen et vif.

Ne pas mettre trop de blinis à cuire en même temps dans  la poêle pour qu’ils ne se collent entre eux et pour pouvoir les retourner facilement.

Cuire 2 minutes, retourner et cuire encore 2 minutes environ.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0

Présentation

  • : les douceurs de la famille Praline
  • les douceurs de la famille Praline
  • : surtout des choses sucrées , mais aussi du pain et des brioches mais pas que
  • Contact

le blog se construit petit à petit grâce à vos visites et à vos commentaires, merci à vous et surtout n'hésitez pas !Et pour ne rien rater, la marche à suivre est

Recherche

ici aussi !

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez nanieb sur Hellocoton

Archives