Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 04:43

legumes-et-accompagnements 0048 modifié-1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Ceux qui me suivent au quotidien savent que je suis allée il y a peu, pendant les vacances pour être précise, à un cours de cuisine sur la grande cuisine d’Alain Ducasse, à l’école de cuisine dudit chef donc.

Ce cours qui dure toute une journée m’a été offert par mon chéri et mes amis pour mes 40 ans.

Et quel beau cadeau !! Je voudrais encore une fois les en remercier car j’ai vraiment passé un excellent moment et j’ai appris des techniques qui jusque là me semblaient juste hors de ma portée, comme de préparer joliment des légumes ou de lever un filet de sole.

Je n’avais encore jamais fait ce genre de chose, les cours de cuisine j’entend, et je ne peux donc pas comparer avec d’autres, en revanche je peux dire que nous sommes très bien accueillis à l’école de cuisine de Ducasse et que s’il est vrai que c’est un très beau cadeau qui a un coût certain, une fois sur place, on est très bien traité et que le coût est sans doute justifié et mérité.

Je ne vous referais pas tout le menu, mais j’ai déjà refait l’entrée pour Pâques, ainsi que les fameux jolis légumes qui accompagnaient un pigeon, et que je referai certainement la sole, et bien sûr le fondant au chocolat.

Aujourd’hui donc je vous présente l’entrée, une déclinaison autour de l’asperge.

J’avais adoré et si à ma table pour Pâques la présentation était loin de celle de la photo qui est celle du chef, monsieur Pralin et mes parents ont adoré aussi.

Les filles ont refusé de manger des asperges (trop beurk !!) mais ont quand même beaucoup aimé la purée verte (hum hum hum !! si si !! à la fin ça m’a fait plaisir de leur dire que c’était de la purée d’asperge ! Non mais !)

C’est un plat assez simple à préparer en somme, mais il demande un peu d’organisation.

Il se compose de 3 déclinaisons autour de l’asperge : une purée/coulis, des asperges entières un brin croquantes et la très très bonne surprise : d’asperges crues finement émincées : excellent !!

Et d’un œuf mollet qui se marie à merveille avec l’asperge.

Le plus facile étant de tout préparer à l’avance, car c’est parfaitement possible de tout réchauffer au dernier moment.

Il suffira de réchauffer doucement la purée, le temps que les asperges grillent sous le grill et repasser les œufs dans l’eau qui aura été portée à ébullition puis après avoir coupé le feu, on y plonge les œufs quelques minutes.

Bon, nous nous avons appris à préparer les asperges pour les faire toutes belles, bien taillées et régulières, mais ça je ne pourrais pas vous le transmettre ici, sans démonstration, ça ne va pas être possible, mais même si elles sont un peu moins jolies, elles seront tout aussi bonnes.

legumes-et-accompagnements 0046 modifié-1

Quoi ?

-3 bottes d’asperges vertes bien fraîches

-10 cl de fond blanc de volaille (Ariaké, vivement recommandé par le chef, j’en ai trouvé au supermarché !)

-5g beurre

-40g de parmesan

-4 œufs

-huile d’olive

-sel, poivre

-un peu de vinaigre

Comment ?

La purée/coulis :

Réserver  5 belles asperges par personne, soit 20, parmi les plus belles.

Couper le bout fibreux des autres et les émincer.

Les faire revenir dans une sauteuse avec un filet d’huile d’olive pendant une minute. Saler et mouiller avec la moitié du fond blanc chaud.

Couvrir et laisser cuire 4 ou 5 minutes.

Débarrasser et passer au mixer pour mixer très finement.

On obtient plus un coulis qu’une purée, c’est liquide, c’est normal.

Tamiser le coulis au besoin afin d’enlever toutes les fibres qui ne seront pas passées correctement au mixer.

Saler si besoin, un tour de moulin à poivre et un filet d’huile d’olive, c’est prêt, réservez.

Les asperges :

Sur les 20 asperges réservées, en prendre 16.

Les préparer en enlevant le bout terreux et dur.

Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans un sautoir et rouler les asperges dedans, saler, mouiller avec le fond blanc à hauteur.

Couvrir et cuire à feu vif pendant 8 minutes.

A la fin de la cuisson les rouler dans les sucs de cuisson et les déposer dans un plat allant au four ou sur une plaque à pâtisserie couverte d’un papier cuisson.

Fondre le beurre dans les sucs de cuisson et avec un pinceau lustrer les asperges.

Les parsemer de parmesan et les passer sous le grill du four pour les gratiner.

Pendant ce temps trancher en fines bandes les asperges crues à l’aide de la mandoline réglée à 2mm.

Les déposer dans une assiette et les saler, poivrer, ajouter un filet de vinaigre, un filet d’huile d’olive et mélanger très délicatement avec le bout des doigts.

Cuire les œufs, faire bouillir de l’eau avec un filet de vinaigre (ainsi si un œuf éclate, l’acidité du vinaigre coagule de suite l’œuf et évite qu’il file et se vide dans l’eau).

Au moment de plonger les œufs, baisser le feu pour avoir une eau frémissante et les cuire 6 minutes (5’30 s’ils sont petits).

Les refroidir, les écaler et passer au dressage.

Poser un peu de purée dans l’assiette, ajouter 4 asperges par personne, déposer l’œuf au centre et déposer par-dessus les asperges crues.

Chaque convive percera son œuf avant de déguster avec un très bon pain et un petit verre de blanc.

Je pense que de tout le menu, cette entrée a été mon plat favori.

C’est vraiment excellent.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 04:29

 

ratatouille au four (7) modifié-1 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Voilà un grand classique la ratatouille ! Comme tout le monde nous en mangeons vraiment beaucoup l’été à la maison.

Moi c’est un plat que j’aime un peu à toutes les sauces, chaud, froid, avec des œufs cassés dedans, en omelette, en tarte, enfin j’adore ça !

Cette recette reste assez classique, sauf que j’ai eu envie de la cuire dans ma cocotte en fonte, à petit feu, au four.

Du coup les légumes sont super fondants, il n’y a quasi pas d’huile dedans et elle est extra light !

Et ça tombait bien ce jour là car je pense que la diététicienne qui fait les menus de l’école de ma grande a été remplacée par sa fille de 4 ans ! Je vous dis le menu de ce mardi midi ?

Z’êtes sûrs que vous voulez savoir ? OK, mais tant pis pour vous !

Entrée : tomates en salade (bon, Ok, bien, vous dîtes vous !)

Plat : omelette (bon, pourquoi pas !)

Accompagnement : pomme quartier (euh…un nouveau mot pour dire grosses frites sans doute …)

Fromage : Brie (euh…ce n’est pas léger léger quand même là …oui, je sais vous tiquez légèrement vous aussi…)

Dessert : Mousse au chocolat (oui, là vous applaudissez, il ne reste que ça à faire !!)

Donc, le soir, bon, ben ratatouille légère, une compote et au lit !

Bon, je sais que l’équilibre se fait sur la semaine, mais à l’heure où je vous parle ma fille a du céleri rémoulade à la cantine ….c’est sûr que le jeûne doit rétablir l’équilibre !! Ha ha ha ha ha

Allez, on y va pour cette ratatouille « succulente » comme dirait ma Pralinette.

ratatouille au four (11) modifié-1

ratatouille au four (8)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Quoi ?

-1 oignon

-2 courgettes

-1 aubergine

-2 poivrons rouges

-1 boite de tomates concassées

-sel, poivre, thym, romarin

-1 Cs d’huile d’olive

- 2 gousses d’ail

ratatouille au four (6) modifié-1 

Comment ?

Peler les poivrons, éplucher oignon et ail, et laver les autres légumes.

Couper en cubes tous les légumes.

Mettre un peu d’huile d’olive dans le fond d’une cocotte avec un couvercle qui passe au four.

Y mettre tous les légumes, sauf la tomate, saler, poivrer, ajouter le brin de romarin, de thym et les gousses d’ail entières sans peau, juste écrasées légèrement.

Poser le couvercle et enfourner à 165° pendant 45 minutes.

Remuer de temps en temps.

Au bout de ce temps, ajouter la tomate, remuer et remettre au four pour 20/30 minutes en baissant la t° à 150°.

Il n’y a pas plus simple !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 05:21

ragout potiron pois chiche (4) modifié-1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !  

En voilà une recette originale me direz-vous !

Enfin pour nous c’était une première, et même que moi qui cherchais depuis un moment comment manger des pos chiche, c’est une excellente recette pour se faire.

Disons que les pois chiche, j’aime bien ça dans le couscous, mais autant vous dire que ça fait assez peu parti de ma culture culinaire périgourdine, donc du coup il n’est pas absolument naturel et évident pour moi de les cuisiner.

Mais j’ai décidé de faire un effort avec les légumineuses, et toutes ces choses que je n’ai point trop l’habitude de manger comme certains abats (je dis ça, parce que autant vous dire que je n’ai pas du tout envie de faire d’effort particulier pour la cervelle par exemple ! Le foie OK, la cervelle …non !).

Je redécouvre donc les pois cassés, les lentilles, les fèves et donc les pois chiche.

Vous saviez, vous, que le tofu fait parti des légumineuses ??

Donc revenons à mon ragout, et bien c’est très bon !

Sauf que la purée de sésame était un peu trop présente pour les filles, et du coup le premier soir elles ont quand même tordu du nez.

Qu’à cela ne tienne, le lendemain je l’ai mixé en purée, et c’est très bien passé.

Mais vous savez que les enfants n’aiment pas trop voir de nouvelles choses dans leur assiette, et les pois chiche n’ont pas fait exception à la règle.

En tout cas monsieur Pralin a lui beaucoup aimé, et moi aussi !

 ragout potiron pois chiche (14) modifié-1

Quoi ?

-1 courge butternut

-2 «échalotes

-1cs d’huile

-1 boite de pois chiche

-2cs de purée de sésame (magasin bio)

-sel, poivre, cumin en poudre

ragout potiron pois chiche (16) modifié-1 

Comment ?

Peler et couper le potiron en cubes.

Eplucher et ciseler les échalotes et les mettre à revenir dans une sauteuse avec un peu d’huile.

Ajouter la butternut, couvrir et laisser mijoter 20 minutes en remuant de temps en temps.

Ajouter alors les pois chiche bien égouttés et laisser cuire doucement encore 10 minutes.

Au bout de ce temps assaisonner de sel, poivre un peu de cumin en poudre.

Ajouter alors la purée de sésame (j’en ai mis 2 Cs, mais vous pouvez avoir la main un peu plus légère en fonction de vos goûts), bien mélanger et servir bien chaud.

En purée, c’est vraiment excellent aussi et ça passe un peu mieux pour ceux qui seraient un peu réfractaires…suivez mon regard ….

Cette recette est tirée du livre « Potirons, potimarrons, je vous aime »… des éditions Le sureau, c’est une collection que j’aime tout particulièrement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 06:00

boulettes aubergine (1) modifié-1

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Les boulettes ne font absolument pas parties de ma culture culinaire.

Point de boulette de confit de canard ou de boulette de foie gras dans ma Dordogne.

En revanche, je dois bien admettre que rien qu’au niveau de la présentation, la boulette est un gros avantage pour les enfants.

Je n’en avais encore jamais fait, mais en voyant sur cuisine tv une recette de boulettes à base d’aubergine, j’ai été si séduite que je me suis lancée.

Je n’ai absolument pas pu entendre la recette de la dame à la télé (et qui a des enfants de moins de 6 ans chez soi, et deux filles qui plus est, saura aisément pourquoi …) mais j’ai vu les aubergines et la chapelure, le reste j’ai complètement innové et fait avec les moyens du bord et l’inspiration.

Tout le monde a adoré !

Je ne peux pas vous mettre des quantités exactes car franchement j’ai fait souvent au pif, mais je vous donne des quantités approximatives, ce qui n’est pas bien grave, car c’est vraiment le type de plat qui peut sans risque de rater connaître des variations au niveau des ingrédients.

Ce qui reste important c’est la consistance, il faut que vous puissiez faire des boulettes qui se tiennent bien et qui tiennent à la cuisson.

C’est le pain qui sert de chapelure qui va assembler le tout et donner du croquant à la cuisson.

Mais laisser donc libre court à vos envies…moi par exemple je n’ai pas mis d’oignon car j’ai un peu oublié et un peu parce que les filles …mais c’est dommage et surtout, surtout, je n’avais plus de parmesan et ça c’est limite impardonnable !

boulettes aubergine (4) modifié-1

Quoi ?

-2 ou 3 aubergines

-3  gousses d’ail

-2 steaks hachés

-150/200g de pain de la veille

-3 Cs de riz cuit

-2 tranches de jambon cru

-1 boite de tomates pelées

- 1 botte de persil

-sel, poivre

-huile d’olive

boulettes aubergine (12)

Comment ?

Couper les aubergines en deux.

Faire des croisillons avec un couteau dans la chair et mettre des tranches d’ail dedans.

Verser un peu d’huile d’olive dessus et enfourner à four chaud (200°) pour 30 à 40 minutes en retournant les aubergines à mi-cuisson.

Les sortir du four, les laisser un peu refroidir et prélever la chair et l’ail.

Mettre le tout dans une passoire et bien essorer avec vos mains pour enlever le maximum d’eau et ne garder que la chair.

Mettre la chair dans un saladier assez grand.

Couper le pain en gros morceaux et le passer au blender pour obtenir une chapelure pas trop fine.

Ajouter à l’aubergine.

Ajouter la viande hachée (je n’avais que du bœuf mais avec de l’agneau, ce serait encore mieux c’est sûr !), le riz, et le jambon coupé en lanière. Saler et poivrer.

Mettre la moitié du persil ciselé et bien mélanger le tout avec les mains, c’est plus facile.

Former des boulettes entre vos paumes.

Faire chauffer de l’huile dans une sauteuse et quand elle est bien chaude, faire revenir les boulettes de chaque côté.

Les réserver sur un plat et mettre la tomate dans la sauteuse, le reste du persil, une gousse d’ail, du sel, du poivre.

Quand la tomate est chaude, ajouter les boulettes, laisser revenir le tout quelques minutes et servir.

Repost 0
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 05:36

  gratin de poireau et jambon (12) modifié-1

J’ai piqué cette recette chez Une Gourmande.

Enfin, j’ai voulu piquer la recette d’une gourmande, mais comme souvent en cuisine, il faut adapter avec ce que contient notre frigo.

Du coup je me suis très très très largement de son clafoutis de poireaux, mais j’ai modifié pour faire avec ce que j’avais…ou plutôt ce que je n’avais pas puisque je manquais de jambon et d’œuf.

Cela reste une très bonne idée sa recette, nous ne mangeons pas énormément de poireaux comme ça et très franchement nous en avons mangé sans sourcilier deux soirs de suite !

gratin de poireau et jambon (1) modifié-1

Ce qui pour Monsieur Pralin est un gage de qualité car comme (tous ?) les hommes, il apprécie assez peu les restes et râle s’il doit manger deux fois de suite la même chose !

Quoi ?

-2 œufs

-40cl de crème liquide

-10g de maïzena

-2 poireaux

-2 tranches de jambon

-2 tranches de bacon

-1Cs d’huile

-sel, poivre

-quelques tranches de fromage à raclette

 gratin de poireau et jambon (2) modifié-1

Comment ?

Laver et couper les poireaux en rondelles

Les faire revenir dans une poêle avec un peu d'huile pendant 10 minutes.

Déposer les poireaux dans les tranches de jambon et les tranches de bacon les enrouler autour des poireaux.

Déposer un rouleau de jambon et un de bacon dans chaque cassolette.

Dans un saladier battre les oeufs avec la maïzena et la crème liquide et bien assaisonnner de sel et de poivre.

Verser l'appareil ainsi obtenu dans les cassolettes et poser sur le dessus un ou deux morceaux de fromage à raclette et enfourner à 210° pour 20/25 minutes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 05:12

salade citrouille jambon cru (4) modifié-1 

La première fois que j’ai fait cette salade, c’était il y a presque un an.

Je me souviens très bien, c’était début janvier pour le dîner que je donne au retour des vacances de Noël pour fêter la nouvelle année et distribuer les cadeaux malencontreusement oubliés chez moi par le père Noël .

Cette salade a sans doute était le clou du repas ce jour là tellement elle a plu à tous.

Tout le monde m’a demandé la recette et si je le fais avec beaucoup de retard, j’en connais quelques unes qui vont se jeter sur la première tranche de citrouille passant à leur portée.

J’ai fait plusieurs fois cette salade, en changeant souvent quelques éléments, elle se prête à bien des variations.

La première fois, c’était du potimarron, il n’y avait pas de chèvre non plus.

La mâche peut devenir de la roquette et le jambon cru …du magret séché par exemple ?

Ce que je veux vous faire comprendre, c’est de laisser libre court soit à votre imagination et vos envies, soit à ce que vos placards voudront bien vous offrir.

salade citrouille jambon cru (23) modifié-1

Quoi ?

-1 paquet de mâche

-1 belle tranche de citrouille

-2/3 grosses pommes de terre

- 4 tranches de jambon cru

-50g de chèvre frais

-copeaux de pecorino (ou du parmesan)

-huile d’olive

- réduction de balsamique

-fleur de sel

-poivre du moulin

-piment d’Espelette

-3 gousses d’ail

  salade citrouille jambon cru (1) modifié-1

Comment ?

Peler et couper en morceaux de 3 cm environ d’épaisseur les pommes de terre et de 4/5 cm la citrouille.

En effet les deux vont cuire ensemble et la citrouille cuit plus vite, donc il faut que les morceaux soient plus gros.

Les mettre dans un plat qui va au four.

Préchauffer le four à 200°.

Ajouter l’ail dans sa peu aux légumes, saler avec de la fleur de sel, une pincée de piment d’Espelette et arroser de 2 belles cuillère d’huile d’olive.

Mettre au four et cuire 30 minutes, en mélangeant une ou deux fois en cours de cuisson.

Quand c’est prêt, sortir du four et préparer les assiettes le temps de laisser tiédir 10/12 minutes les légumes rôtis.

Mettre dans chacune une belle grosse poignée de salade.

Déposer dessus les légumes rôtis.

Déchirer le jambon cru et parsemer l’assiette.

Emietter le chèvre par-dessus et parsemer de copeaux de parmesan.

Récupérer l’huile de la cuisson, ajouter une ou deux cuillérées d’huile d’olive.

Finir avec une pincée de fleur de sel, une bonne cuillère de réduction balsamique (ou de vinaigre balsamique), une cuillère d’huile d’olive mélangée avec celle de cuisson, et un tour du poivre du moulin.

Avec une bonne tranche de pain frais pour saucer, un pur bonheur !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 04:23

courge spaghetti sauce à la viande (14)

Cette courge ça fait un moment que je lui tourne autour mais à chaque fois que j’ai voulu la faire, j’ai eu un souci, soit je n’avais plus le temps de la cuire, soit je n’avais plus de viande hachée, soit ….enfin bon, ça a pris plus de temps que prévu et en plus après il faut le temps de rédiger la recette.

Mais tadadam …la voilà !

Les courges spaghettis, c’est quand même assez rare d’en trouver, mais ceci dit l’autre jour en faisant mes courses j’en ai vu !

Et je me souviens aussi en avoir vu plusieurs fois l’an dernier dans le magasin bio du Raincy où j’achète ma farine pour le pain.

Elle se démocratise donc peut être peu à peu …

J’ai fait très simple.

E l’ai utilisé comme si c’était des pâtes et je lui ai fait une petite sauce à la viande hachée dans laquelle j’ai quand même planqué quelques légumes, parce que je fais toujours ça, je planque plein de légumes l’air de rien dans mes sauces à la viande !

Ça leur donne du goût et en plus personne ne vient râler qu’il n’aime pas les légumes, puisqu’ils ne se voient pas !!

courge spaghetti sauce à la viande (9)

Quoi ?

-1 courge spaghetti

-1 oignon

-2 échalotes

-1 poivron

-2 petites carottes

-500g de bœuf haché

-5 tomates (ou tomate en boite hors saison)

-huile d’olive

-sel, poivre, thym.

Comment ?

Cuire la courge. La plonger entière dans un grand volume d’eau salé.

Je la mets dans mon couscoussier et je pose le panier vapeur dessus pour faire un poids afin de la tenir immergée.

Cuire 30 minutes environ à partir de l’ébullition.

Pendant ce temps préparer la sauce.

Peler et émincer très finement l’oignon et les échalotes. Les faire revenir dans l’huile d’olive chaude à feux moyen dans une sauteuse.

Couper et épépiner le poivron et le tailler en tous petits cubes, les ajouter dans la sauteuse et faire revenir.

Peler et râper les carottes finement et les ajouter au reste.

Quand les légumes sont légèrement translucides, ajouter la viande hachée et assaisonner de sel, poivre et herbes.

Laisser cuire la viande quelques minutes.

Pendant ce temps ébouillanter les tomates quelques secondes pour les monder (éplucher en clair).

Couper les tomates en dès grossiers et ajouter à la viande.

Couvrir et laisser mijoter 20/30 minutes, rectifier l’assaisonnement si besoin.

Une fois la courge cuite, la sortir de l’eau et quand elle est assez refroidi pour pouvoir la manipuler, la couper en deux, retirer les graines et à l’aide d’une fourchette émietter la chair sur un plat.

Verser la sauce à la viande sur la courge, servir avec du parmesan fraîchement râpé.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 04:29

salade d'automne endive poire parmesan (5)

Pour cette jolie salade je suis partie des poires.

J’avais très envie de poires en version salée, j’ai donc attrapé le livre de Julie Andrieu  « mes accords de goûts » et j’ai regardé qui se marie bien avec ce fruit.

Je suis tombée sur «salade amère », j’avais des endives.

Puis sur noix, qui elles même se marient fort bien avec l’endive, et parmesan.

J’avais ma salade.

Pour l’assaisonnement je suis restée dans l’esprit sucré salé et j’ai fait une sauce toute douce avec une pointe de miel.

Au final nous avons eu une salade toute fraîche et vraiment excellente pour notre dîner.

Armelle, je t’invite vivement à la tester, toi qui me demandais justement des recettes avec des endives, et de venir nous donner ton avis.

salade d'automne endive poire parmesan (7)

Quoi ?

-2 endives

-1 belle poire

-7/8 noix

-2 tranches de jambon cru

-copeaux de parmesan

Pour la sauce :

-1cc de miel

-1 cc de crème de balsamique

-1cs de vinaigre balsamique

-3cs d’huile de noix

-sel, poivre

Comment ?

Couper les endives et la poire.

Casser en 3 ou 4 les noix.

Déchirer le jambon.

Mettre tous les ingrédients dans un saladier.

Préparer la sauce en mélangeant tous les ingrédients et verser sur la salade.

Voilà une salade d’automne qui va vous ravir les papilles !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 18:27

    petits farcis du jardin (14)-copie-1

La rentrée est là et en ce qui me concerne elle a été plus que dure !

Et je ne vous parle pas encore de la météo, non parce que passer de 35° au bord de la piscine aux chaussettes et aux pulls en région Parisienne, il y a quand même de quoi pleurer !

Alors le soleil, il faut lui faire des incantations et le faire revenir par tous les moyens qu’on trouve !

Et moi en rentrant j’ai trouvé dans ma cuisine les jolies tomates cueillies dans mon jardin par les bons soins de mon adorable voisine.

Et parmi ces jolies tomates il y en avait quelques unes assez grosses pour les farcir !

J’ai aussi cueilli LE poivron de mon jardin et j’ai juste ajouté une belle courgette ronde trouvée dans le panier de mon gentil jardinier.

Bien, les légumes, c’est fait !

Reste la farce.

Oui mais c’est là que ça se gâte ! Non, parce que bon OK il faut faire les courses au retour des vacances, là on est tous d’accord.

Sauf que justement !! J’aurais bien aimé moi qu’on ne soit pas tous d’accord parce que dans les rayons c’étaient juste le vide intersidéral et que plus rien pour moi !!

Non mais quand je dis plus rien, je veux vraiment dire plus rien !! C’est bien simple le rayon viande était juste inexistant !

Alors mes farcies et bien j’ai un peu innové avec le congélateur et ce que j’ai trouvé dans mon frigo !

  petits farcis du jardin (4)

Quoi ?

-4  grosses tomates

-1 courgette ronde

-1 gros poivron rouge

-1 steak haché

-6 chipolatas

-2 tranches de jambon rôti

-2 jaunes d’œufs + 1 œuf (ou 2 œufs, moi je garde les blancs mais on en reparlera)

-1 oignon

-1 gousse d’ail

-200g de pain un peu rassît

-10 olives noires

-sel, piment d’Espelette, romarin, thym

-un peu de lait

-2/3 Cs de boulgour cru (ou riz)

  petits farcis du jardin (6)

Comment ?

Creuser les légumes, les saler et les retourner sur un plat pour les laisser égoutter un peu.

Couper en dès les morceaux de légumes prélevés et les placer au fond du plat de cuisson.

Préchauffer le four à 210°.

Pendant ce temps préparer la farce.

Émietter le steak, sortir la chair à saucisse de son enveloppe.

Couper au couteau en petit dès les oignons, l’ail, le jambon, le pain et les olives.

Mélanger le tout, ajouter les œufs, le piment d’Espelette, le thym et le romarin, saler et mélanger avec les mains pour que ce soit bien homogène, si besoin ajouter un peu de lait.

Mettre le boulgour avec les dés de légumes dans le fond du plat et déposer dessus les légumes et les remplir de farce.

Remettre les chapeaux sur les tomates et la courgette.

En ce qui me concerne je ne couvre pas les ½ poivrons car j’adore la farce qui grille, mais à vous de voir…

Enfourner pour 1h15.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 09:35

deux versions chou fleur chorizo (8)

Pourquoi le hasard me direz-vous ?

Tout simplement parce qu’à l’approche des vacances (et oui, notre tour arrive !) nous entamons l’opération vidage de frigo et cuisine du placard intensifs.

Bon la cuisine du placard en réalité je ne fais presque que ça, je ne suis pas du genre à établir un menu et à faire les courses en conséquence, c’est bien simple j’en suis strictement incapable.

Ce qui peut provoquer des frictions entre Monsieur Pralin et moi s’il me demande de lui établir une liste de courses ! Je ne sais pas faire une liste de courses !! Je fais les courses et après je fais avec pour cuisiner et non le contraire !

Enfin, bon, tout de même avant les vacances les courses sont plus rares et du coup il faut être encore plus inventif.

J’avais donc un chou-fleur tout frais tout bon fraîchement cueilli et livré par G le jardinier, je l’avais cuit à l’eau le matin (bouh…la vilaine odeur dans ma maison !) pour le préparer le soir rapidement pour le dîner.

Au départ je pensais le faire de façon classique, des lardons, une fausse béchamel, du gruyère et au four : tout le monde aime, pourquoi s’enquiquiner !!

Et puis je ne sais pas pour vous mais moi l’inspiration vient toujours pendant que je cuisine, il m’arrive d’ailleurs souvent de commencer à cuisiner un plat sans avoir la moindre idée de ce que je vais faire, je commence à éplucher un oignon, et puis peu à peu les idées viennent …

Donc ce soir là j’ai eu envie de faire revenir un oignon avec mes lardons, et puis non, tiens, si je réduisais  la portion de lardons pour mettre le chorizo à cuire qu’il faut manger ?

Et comme ça est né ce plat, enfin ces deux plats car en cours de route je me suis dit que ça me plaisait bien sans béchamel mais que les enfants préféreraient avec, alors j’ai fait deux versions, à vous de choisir.

Quoi ?

-1 chou fleur coupé et cuit à l’eau égoutté

-100g de chorizo à cuire

-1 oignon

-100g de lardons fumés

-1cs huile d’olive

Pour la fausse béchamel :

-25cl lait

-1cs maïzena

-sel, poivre, muscade

-gruyère râpé pour gratiner

Comment ?

Peler et couper l’oignon et le faire revenir doucement dans l’huile d’olive.

Ajouter les lardons fumés et continuer de cuire à feu doux.

Pendant ce temps peler et hacher au hachoir le chorizo.

Le rajouter dans la poêle et ajouter le chou fleur.

Faire revenir le tout quelques minutes.

La première version est terminée.

deux versions chou fleur chorizo (9)

Pour la seconde version, préparer la fausse béchamel (ou la vrai si vous préférez).

Diluer la maïzena dans le lait froid et porter à ébullition, cuire 2 minutes, assaisonner au goût.

Mélanger la sauce avec le chou fleur au chorizo , verser dans un plat allant au four , parsemer de gruyère râpé et passer au four 15 minutes à 220° .

 

Dois je vous décrire la tête des filles quand après cette débauche de légumes elles ont découvert un midi dans leur assiette juste du jambon blance et du Ebly au beurre ??

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0

Présentation

  • : les douceurs de la famille Praline
  • les douceurs de la famille Praline
  • : surtout des choses sucrées , mais aussi du pain et des brioches mais pas que
  • Contact

le blog se construit petit à petit grâce à vos visites et à vos commentaires, merci à vous et surtout n'hésitez pas !Et pour ne rien rater, la marche à suivre est

Recherche

ici aussi !

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez nanieb sur Hellocoton

Archives