Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 05:59

 pudding brioche chocolat blanc (39) modifié-1

Je me suis battue avec la famille Praline pour qu’ils n’engloutissent pas toute la brioche vendéenne car je voulais en faire de la brioche perdue.

Et puis entre temps je suis tombée sur une émission sur cuisine tv (putain, saperlipopette! bientôt je l’aurais plus !!!) avec un pudding fait avec des croissants qui m’a fait de l’œil.

Et j’ai eu tout de suite envie de transposer cette recette à ma brioche …et à mes placards.

pudding brioche chocolat blanc (21) modifié-1

pudding brioche chocolat blanc (27) modifié-1Mais ça valait la peine de sacrifier ma brioche perdue, ce pudding c’est vraiment un super pudding !

Et beau avec ça moi je trouve !

J’ai ajoutée des cranberries puisqu’il y en avait déjà dans la brioche à la place des raisins, mais si vous avez une brioche nature ou des croissants, mettez des raisins si vous préférez.

 

Quoi ?

-un reste de brioche ou 5/6 croissants

-300ml de lait

-200ml de crème liquide

- 1 gousse de vanille (ou 1 cc de vanille liquide)

-3 œufs

-100g de sucre

-100g de chocolat blanc

-1 poignées de cranberries (ou raisins secs)

-1 bonne rasade de rhum brun

-sucre glace

  pudding brioche chocolat blanc (7)

Comment ?

Couper la brioche en tranches un peu épaisse et les faire se chevaucher dans un plat à gratin.

Ajouter les cranberries entre les tranches

Hacher le chocolat avec un couteau, le mettre dans un saladier.

Faire chauffer le lait et la crème avec la gousse de vanille grattée, dès l’ébullition verser au travers d’une passette sur le chocolat.

Attendre 3 minutes et bien remuer pour faire fondre le chocolat.

Fouetter ensemble les œufs et le sucre pour faire légèrement blanchir le tout.

Verser alors le lait au chocolat dessus et une bonne rasade de rhum en continuant de mélanger.

pudding brioche chocolat blanc (28) modifié-1

pudding brioche chocolat blanc (43) modifié-1Verser dans le plat sur les tranches de brioche.

Laisser reposer 10/15 minutes, le temps que la brioche absorbe un maximum de liquide.

Pendant ce temps préchauffer le four à 200°.

Couvrir le plat de papier d’alu et enfourner pour 20/25 minutes.

Sortir du four et mettre le four en position grill (sauf si vous avez un chalumeau, dans ce cas utilisez le, ce sera mieux, moi je dois aller chercher le matériel de bricolage de monsieur et c’est quand même super encombrant alors je fais sous le grill, c’est moins uniforme, mais ça marche !)

Saupoudrer très généreusement le pudding de sucre glace et passer sous le grill en surveillant tout le temps, ça va très vite et ça crame encore plus vite si vous partez !

Laisser donc juste le sucre caraméliser et sortir du four.

Déguster avec une boule de glace ou une cuillère de crème ou nature !

On sent très bien le rhum, mais je vous rappelle que l’alcool s’évapore à la cuisson, alors oui, même les enfants peuvent en manger, en tout cas les Pralinettes  se sont régalées !

Ps: aujourd'hui La famille Praline a 6 mois tout rond, et je vous dit un grand merci !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 05:30

  pain vite fait bien fait du petit dej (12) modifié-1

Je ne sais pas chez vous, mais chez moi avoir du pain frais au petit déjeuner c’est juste un rêve fou, parce que comme c’est moi qui fait le pain à la maison, il est pas question que je me lève aux aurores pour le faire cuire juste avant que tout le monde se lève…surtout quand je vous aurais avoué que chez nous, la dernière à s’extirper de son lit, c’est bien moi !!!

De toute façon c’est bien simple, je refuse catégoriquement de me lever avant Monsieur Pralin, quitte à le virer du lit en le poussant avec mes pieds et à le mettre par terre les jours où lui prend l’idée de poser un RTT alors que moi je bosse !!

Non mais ça va pas la tête, je suis la reine de mon lit, un point c’est tout !!

Donc, du pain frais, tout juste chaud, disais-je … pas la peine de rêver.

Jusqu’à ce que …

Jusqu’au jour bénit où je suis partie au cinéma un soir en ayant oublié le pain en train de lever dans la MAP.

En rentrant affamée ce soir là vers 22h30, j’ai eu l’idée de prélever un bout de pâte encore en train de lever dans la MAP et d’en faire une sorte de boule aplatie et de la cuire à la poêle.

Quelques minutes plus tard j’avais un bon morceau de pain tout chaud à manger avec un morceau de fromage.

pain vite fait bien fait du petit dej (17) modifié-1

J’ai laissé le reste de la pâte toute la nuit dans la MAP et le lendemain matin je me suis juste levée 5 minutes plus tôt (mais APRES monsieur, hein ! pas de panique, je ne déroge pas à mes principes !!), je suis allée faire 4 boules de pâtes que j’ai aplatie du plat de la main, je les ai couvert d’un torchon et suis allée me doucher.

Après la douche, j’ai fait chauffer à sec ma poêle et j’ai mis à cuire 5 minutes de chaque côté à feu moyen/doux mes petits pains et quand tout le monde s’est assis autour de la table du petit déjeuner il y avait du pain frais et encore tout chaud et nous étions un jeudi, même pas le week end !!

Ce jeudi là, Praline-Noisette est allée à la piscine avec une bonne tartine de confiture dans le ventre !

Je vous donne ma recette classique (au levain donc), celle que j’utilise le plus souvent, mais prenez votre recette habituelle, et enlevez peut être un peu de levure si vous  par rapport à d’habitude car votre pâte aura toute la nuit à attendre dans la MAP ou dans la cuve du pétrin.

 pain vite fait bien fait du petit dej (5) modifié-1

Quoi ?

-300g de farine (T55, T65 ou T80 pour moi)

-200g d’eau

-100g de levain liquide

-1 pincée de levure (ou pas selon la force de mon levain)

-8/10g de sel

 

Comment ?

Le soir avant de vous coucher mettre les ingrédients dans la cuve de la MAP et lancer le programme pâte seule.

Allez au lit !!

Le matin en vous levant :

Verser le pâton sur le plan de travail fariné.

Diviser votre pâte en 5 ou 6 morceaux (selon la taille que vous souhaitez, mais trop gros, ce sera plus difficile à cuire !

Bouler légèrement et aplatir du plat de la main en appuyant doucement.

Couvrir d’un torchon et laisser lever entre 10 et 30 minutes, le temps de vous préparer (ou de retourner au lit le week end, par exemple !)

Au bout de ce temps, faite chauffer à sec une ou deux poêles sur feu moyen.

Poser doucement vos pains dedans et laisser cuire environ 5 minutes (en fonction de leur taille) et les retourner doucement de l’autre face.

Passer à feu doux et laisser cuire encore 5 petites minutes en surveillant bien pour que ça ne crame pas.

Laisser tiédir 3 minutes, couper en deux et tartiner !!

Vous pouvez aussi très bien les passser au grille pain s'il en reste le lendemain !

pain vite fait bien fait du petit dej (9) modifié-1

Moi je trempe OBLIGATOIREMENT mes tartines, et vous ??

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 05:11

  brioche vendéenne (33) modifié-1

Cette recette de brioche m’a été donnée par ma copine Maryjo, vous savez celle du défi !

Elle habite un petit bledvillage de Vendée  et cette recette lui a été donné par une Vendéenne pure souche je crois.

En tout cas cette recette fait l’unanimité à la maison et c’est sans doute la meilleure brioche que j’ai faite.

Elle demande du temps, mais en réalité uniquement du temps d’attente, donc en travail effectif elle est très rapide.

brioche vendéenne (46) modifié-2

Il faut juste penser à la préparer la veille, après elle reposera sagement de longues heures pendant que vous vous vaquerez à vos occupations.

La mienne n’est pas aussi dodue qu’elle devrait l’être (et elle est déjà bien grosse pourtant) pour la simple raison que je n’ai pas laissé assez de temps à la seconde pousse.

Disons que je l’avais préparée pour le goûter des enfants et que ce jour là, manque de bol, un des enfants devait partir plus tôt, donc goûter plus tôt.

Ça n’était pas prévu, mais j’ai du coup mis la brioche au four au moins 1, voire 2 heures trop tôt.

Vous voyez que finalement cette recette est assez souple !

La brioche pourrait être plus dodue, mais elle est tout aussi bonne, tendre moelleuse un peu plus mince !

J’avais des restes de fraises et cranberries séchées que j’ai mis dans la pâte au plus grand bonheur des papilles gourmandes de mes Pralines.

brioche vendéenne (46) modifié-1

Quoi ?

-4 jaunes d’œufs

-250 ml de liquide (lait, 1 bouchon de rhum, 1 bouchon eau de fleurs d’oranger, ½ verre de lait concentré non sucré)

-1 c à café de sel

-600g farine 55

-1 cube de levure fraîche de 25g (ou 2 paquets de levure déshydratée)

-100 g de sucre

-100 g de beurre mou (1/2 sel pour moi)

-100g de fraises séchées

-70g de cranberries séchées

Pour la dorure :

-1 jaune d’œuf

-1 pincée de sel

-1cc de lait

brioche vendéenne (1) modifié-1

Comment ?

 Émietter la levure dans un peu de liquide prélevé sur la quantité et légèrement tiédi.

Mettre les liquides dans la MAP avec la levure délayée.

 Ajouter la farine et la pincée de sel.

 Lancer le prog pâte seule de votre MAP.

Pendant ce temps couper les fraises en petits cubes de la même taille que les cranberries.

Quand la pâte est homogène et une boule bien formée  ajouter le beurre mou peu à peu et laisser former le pâton et ajouter alors les fruits séchés.

A la fin du pétrissage du programme pâte seule, relancer un second programme pâte seule et cette fois le laisser se dérouler jusqu’ à la fin de la levée soit environ 1h30.

A la fin transvaser la pâte dans un grand saladier et le couvrir de film alimentaire avant de placer le tout au frigo pour une nuit, voir plus, vous pouvez la laisser jusqu’à 24h.

Je l’ai laissé cette fois au moins 20h en ce qui me concerne.

Le lendemain dégazer sur le plan de travail et  faire 4 boudins de poids identique

Tresser en vous aidant d’ici et mettre sur papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie (ma copine, son mari lui a fait un moule en forme de gouttière carré, mais moi je n’ai pas ça !! manque plus que le mari m’en fasse un aussi, appel à Marcel si tu m’entends….lol)

Laisser lever dans un endroit chaud jusqu’à ce que la brioche soit bien gonflée et filandreuse  (on voit les fibres entre les tresses) 4 à 5 heures ou plus  selon t° de la pièce.

En ce qui me concerne je fais chauffer mon four à 40° et quand il est chaud, je pose la plaque dedans, je ferme la porte et laisse ainsi dans four éteint entre 4 et 6h.

Cette fois elle n’est restée que 3h je crois.

Au bout de ce temps, dorer au pinceau avec un jaune d’œuf + un peut de lait +sel

Mettre au four chaleur tournante, 180° 25 à 30 minutes.

Un petit truc si vous avez une thermo-sonde, la brioche est cuite quand le cœur a atteint 93°

Sortir et la faire refroidir sur une grille.

 Pour la conserver moelleuse il faut  la mettre dans un sac plastique type sac congélation (un grand bien sûr !!) troué  dés qu’elle est froide.

 

Repost 0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 05:14

  pain d'épices (15) modifié-1

 

Je dédie cette recette à Monsieur Pralin qui fête ses bip bip bip ans !

Je souhaite un très joyeux anniversaire à mon goûteur number one !

 

Cette recette est celle de Mercotte et c’est tout simplement celle que nous préférons parmi toutes celles qui sont testées chaque année !

C’est bien simple, je ne peux pas m’empêcher de faire de nouvelles expériences chaque année mais nous revenons toujours à celle-ci et d’ailleurs c’est cette version là que j’offre à tout le monde tous les ans dans les cadeaux gourmands.

La fille de ma cousine est juste LA fan n° 1 de ce pain d’épices.

Elle peut en demander pour le petit déjeuner jusqu’aux environ de Pâques alors qu’offert le 5 janvier, il ne doit plus y en avoir chez eux depuis le 6 janvier aux environs du goûter !

Enfin, j’ai quand même souvent pitié d’elle et je lui en refais un de temps en temps.

Mais tout ça pour dire le souvenir impérissable que peut laisser ce pain d’épices.

Je ne fais que quelques modifications à la recette de Mercotte, mais pour voir la version originale je vous invite à aller ici.

 pain d'épices (26) modifié-1

Quoi ?

-500g de farines mélangées soit pour moi :

   -200g de farine de seigle (indispensable à mon avis dans le pain d’épices la farine de seigle)

   -50g de farine de châtaignes

   -50g de farine complète

   -200g de T80

-500g de miel

-250ml de lait

-1Cc de bicarbonate de soude (ou levure chimique)

-60g d’écorces d’orange confites

-1Cc de gingembre en poudre

-1cc de cannelle en poudre

-2 pincées de quatre épices

-2Cs d’eau de fleur d’oranger

-1/2 Cc de sel

  pain d'épices (32) modifié-1

Comment ?

Faire chauffer dans une casserole le lait avec le miel et la fleur d’oranger.

Une fois le miel fondu et bien mélangé au lait, qui prend du coup une jolie couleur, couper le feu.

Dans la cuve du robot mettre tous les autres ingrédients sauf les écorces d’orange confites.

Commencer de faire tourner tout doucement le fouet ou la feuille pour mélanger et verser doucement en même temps le lait au miel.

Quand tout est bien mélangé et homogène, cesser de mélanger.

Couper les écorces d’orange en petits cubes et les incorporer à la pâte en mélangeant doucement.

Si comme moi vous avez des enfants réfractaires aux morceaux d’oranges dans le pain d’épices, pas la peine de vous en priver pour autant ce serait vraiment trop dommage !

Dans ce cas mixer les cubes avec une cuillère à soupe de sucre pour obtenir des morceaux si petits qu’ils seront indétectables une fois mélangés à la pâte !!

Verser la pâte dans un grand moule à cake (environ 1,5l) ou comme moi dans 2 moules à cake classiques.

Cuire à 150° pendant 1h15 pour 2 petits mais plutôt 1h30 pour un gros.

Tester la cuisson avec un cure dent, quand il ressort sec, c’est cuit.

L’avantage d’en faire deux c’est que d’abord ils lèveront plus qu’un seul gros, et surtout vous pourrez en offrir un et faire vraiment plaisir !!

De toute façon ils se conservent très bien très longtemps soit dans une boite en fer soit dans un sac plastique (type sac congélation) hermétique.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 05:07

  brioche st génix (95)

Je l’ai beaucoup vu cette recette et je la trouvais si jolie cette brioche que j’avais envie depuis un moment de la tester, mais le temps de trouver des pralines roses a été plus long que prévu.

Une fois mes pralines dégottée, ne me reste plus qu’à réaliser cette brioche.

Si j’aime beaucoup les pralines, les roses…n’ont à mon avis rien de particulier niveau goût et sont même assez décevantes, mais là, dans la brioche, d’abord c’est vraiment très beau, et j’ai même trouvé ça franchement bon !

J’ai choisi la recette de Mercotte, comme je ne connais pas la brioche originale, autant choisir une valeur sûre en la matière.

J’ai plutôt bien respecté la recette, sauf que je n’ai pas clarifié mon beurre, pour la simple et bonne (ou mauvaise !) raison que je me suis décidée un mardi soir tard à faire cette brioche pour le goûter du mercredi et que je n’en ai pas eu le courage, les autres modifications sont infimes au niveau des quantités.

Mais je vous invite à aller voir toutes les explications sur le blog de Mercotte.

  brioche st génix (14)

Quoi ?

-25g de levure de boulanger

-2Cs de lait tiède

-170g de beurre fondu

-3 œufs

-20g de sucre

-350g de farine T45

-1 pincée de sel

-1cs de fleur d’oranger

-150g de pralines roses

-QS de sucre gros grains.

  brioche st génix (24)

Comment ?

La veille au soir : Délayer la levure dans le lait tiède.

Ajouter le beurre fondu puis les œufs un à un dans le robot avec la feuille.

Ajouter alors le sucre puis la farine, la pincée de sel et la fleur d’oranger.

Pétrir juste assez longtemps pour que la pâte se décolle de la paroi du bol.

Là, j’avoue j’ai ajouté une cuillère à soupe rase de farine quand même, mais ça dépendra de votre farine, alors pas d’ajout prématuré ou intempestif, on y va en douceur car il faut savoir que la pâte prend de la force (donc de la texture et de la fermeté) au fur et à mesure du pétrissage.

Sortir la pâte du bol et la mettre dans un saladier, la couvrir de film alimentaire et mettre au frigo pour la nuit.

Le lendemain matin …ou plus tard ! Le matin j’avais rendez-vous chez le médecin, je ne l’ai récupéré ma pâte qu’à 14h.

Donc le lendemain, sortir la pâte du frigo, fariner légèrement le plan de travail, la poser dessus et l’étaler au rouleau pour avoir un rectangle.

Garder quelques pralines de côté et mettre les autres dans un torchon, les fermer dedans et taper dessus avec le rouleau à pâtisserie pour les casser.

Verser les pralines sur la pâte et plier la pâte en 4 (voir photo de Mercotte).

Retourner les coins dessous pour former une boule et la déposer dans un moule.

J’ai choisi un moule à brioche car je trouve ça plus joli mais un moule à manquer rond fera très bien l’affaire.

Couvrir et laisser lever 2h à t° ambiante.

Comme il fait froid en ce moment, je l’ai simplement mise dans mon four éteint préalablement préchauffé 5 minutes à 35°.

Au bout de ce temps la brioche a doublé de volume.

Allumer le four à 160°.

Dorer la brioche avec un jaune d’œuf ou comme moi avec un peu de lait auquel j’ajoute une grosse pincée de sucre, poser dessus les pralines réservées et enfourner pour 30/40 minutes.

brioche st génix (97) 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 05:30

pains gourmands chocolat p (20) modifié-1 

Bien sûr en rentrant de la pâtisserie des rêves, je me suis à nouveau plongée dans le livre de Philippe Conticini.

Je dois bien avouer que si tout me fait envie, il y a quand même peu de recettes qui peuvent être faites à l'improviste et qu’il y a quand peu de place pour la spontanéité en deux temps trois mouvements!

Il est assez difficile de se lever le dimanche matin en se disant  « tiens, aujourd’hui je me lance dans le Paris-brest » si on n’a pas avant un tant soit peu préparé la question.

Je suis quand même tombée sur cette recette de pain tout chocolat qui me paraissait être à ma portée même avec le retour des enfants avec mes parents.

Ils me paraissaient franchement parfaits pour un petit déjeuner dominical et familial.

Et gourmands, très gourmands …

J’ai quand même bien dû adapter deux trois choses parce que  même avec des placards bien garnis, il arrive que zut, plus de crème épaisse !

Et en plus il y a des erreurs dans cette recette, la poudre de lait est stipulée deux fois dans les ingrédients, le miel n’est ajouté à aucun moment, enfin bref, je me suis dépatouillée comme j’ai  pu.

pains gourmands chocolat p (2) modifié-1 

Quoi ?

-200g d’eau tiède

-2Cs rase de poudre de lait

-25g de levure de boulanger

-395g de farine T55

-40g de crème épaisse (mascarpone pour moi)

-8g de sel

-40g de sucre roux

-50g de miel

-2CS de cacao

-75g de chocolat noir

-50g de beurre

-60g de pépites de chocolat (100g de chocolat au lait que j’ai coupé pour faire des pépites)

-1 œuf pour la dorure

-du sucre roux

Comment ?

Mettre dans la cuve du robot l’eau tiède, la levure émiettée et le lait en poudre.

Verser par-dessus la farine, la crème, le sel, le sucre, le miel et le cacao.

Lancer le pétrin à vitesse lente pour 5 minutes.

Au bout de 5 minutes, augmenter la vitesse et pétrir encore 5 minutes.

Pendant ce temps faire fondre le chocolat et le beurre au bain marie.

Couper le chocolat en pépites (en gros un carré =4 pépites) et les mettre au congélateur quelques instants.

Baisser la vitesse du pétrin et ajouter le chocolat et le beurre fondu en trois fois.

Quand la  pâte se décolle des bords, ajouter les pépites juste sorties du congélateur (ainsi elles ne vont pas s’écraser).

Verser la pâte sur le plan de travail légèrement fariné.

Couper en 6/7 morceaux d’environ 150g.

Former des petits pains et les poser sur un papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie.

Couvrir et laisser lever 3h à température ambiante.

Au bout de ce temps allumer le four à 180°.

Battre l’œuf et dorer les pains.

Saupoudrer de sucre roux pour la caramélisation et enfourner pour 35/40 minutes.

Sortir et laisser refroidir sur une grille.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 04:52

pain de mie en MAP (16)

Le pain de mie à la maison on aime bien ça pour les croques monsieur, ou les sandwiches, mais ça n’est pas notre pain de tous les jours.

Cependant quelque fois, quand je n’ai pas eu le temps de faire notre pain quotidien, il me faut une solution de rechange rapide et pratique et dans ces cas là il m’arrive de simplement lancer un pain de mie dans la MAP et de laisser faire tranquillement.Cette recette vient de chez Anne du blog "papilles et pupilles" qu'on ne présente plus !

Ce dimanche soir là, nous n’avons pas vraiment dîné car le goûter nous avait bien calé, mais il n’y avait pas de pain pour le petit déjeuner du lundi matin, j’ai donc mis tous les ingrédients dans la MAP et je suis allée me coucher.

A vrai dire j’aurais pu/dû programmer ma MAP pour le lendemain matin mais je n’y ai pas pensé pour la simple raison que je n’en ai pas du tout l’habitude en fait.

pain de mie en MAP (18) 

Quoi ?

-500g de farine (T80 pour moi mais normalement la T55)

-1,5 cc de levure sèche

-1,5 cc de sel

-3 cc de mélasse (ou miel)

-220ml de lait tiède

-80ml d’eau tiède

-60g de beurre mou

Comment ?

J’ai tout mis dans la MAP et j’ai lancé un programme pain de 3h15.

La plupart des MAP (dont mon ancienne machine) ont un programme pain sandwiche, dans ce cas, choisir celui-ci.

 

A la sortie nous avons eu un super pain pour le petit déjeuner du lundi matin et sa belle couleur brune vient de la mélasse, mais si vous optez pour le miel il sera plus blanc.

Il nous a fait plusieurs petits déjeuners, et il est très bon toasté.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 05:04

pide turc (2)

Je suis allée en Turquie il y a quelques années maintenant, au moins 8 ans je dirais.

J’y suis allée une année pendant les vacances de pâques avec ma cousine.

Nous avons adoré ce voyage, rien ne nous a déçu, ni les paysage, ni les gens d’une gentillesse hors du commun, ni les repas !!

Je pense que ce pays reste, de tous mes voyages à aujourd’hui, celui que j’ai préféré.

Et il vous suffira de prononcer le mot pide pour que le pain fabuleux que nous mangions là bas revienne à ma mémoire et que je bave d’envie.

Alors quand j’ai trouvé chez Sandra (encore elle !!)Une recette de pain turc, j’y suis allée les yeux fermés !

J’en avais déjà testée d’autres, toujours bonnes, mais un peu décevantes par rapport à mes souvenirs. Cette recette est vraiment la plus proche de ce dont je me souviens, je pense qu’en réalité il ne lui manque que le fait d’être sur place ….et un iskender Kebab ….voilà une chose que je n’ai jamais remangé et qui pourrait me faire pleurer de bonheur ….Malatane, tu te souviens ??

J’ai fait plusieurs fois déjà cette recette de pide turc, mais je ne l’avais encore jamais faite pour ma cousine, et samedi donc, nous étions invités chez elle, je lui en ai donc fait deux.

Et j’ai gardé la moitié de la pâte au frigo pour nous le dimanche midi.

Pour 4 pains (vous pouvez diviser par deux !)

pide turc (5)

Quoi ?

-pour le levain :

-135g de T65

-5cc de levure sèche

-1cc de sucre

-240g d’eau

-Pour les pains :

-900g de T65

-15g de sel

-65g d’huile d’olive

-30g de yaourt

-1Cs de mélasse (ou miel)

-350g de lait

-100g d’eau

Pour la dorure :

-1 jaune d’œuf

-1 pincée de sel

-1 pincée de sucre

-1cc de lait

- des graines (sésame, cumin, carvi, nigelle …)

Comment ?

Mélanger dans un bol tous les éléments du levain levure, couvrir de film étirable et laisser lever 30 minutes à 1h. Il doit y avoir plein de petites bulles à la surface.

Au bout de ce temps mettre dans la MAP ou le bol du robot pétrin la farine, le sel, le levain, l’huile d’olive, le yaourt, le lait et l’eau et mettre en marche sur programme pâte seule la MAP (ou le pétrin !)

La pâte doit devenir bien lisse, bien souple et facile à travailler en fait.

Quand elle est bien lisse, la transvaser dans un saladier huilé légèrement.

Si comme moi vous souhaitez faire les pains sur deux jours, diviser en deux et mettre chaque moitié dans un saladier différent.

Laisser doubler de volume (environ 1h en fonction de la t° de la pièce !)

(Au bout de ce temps, faire un rabat sur la pâte que vous souhaitez conserver jusqu’ au lendemain, la couvrir à nouveau et placer en bas du réfrigérateur.

Il vous suffira le moment venu de reprendre les étapes qui suivent, en laissant toutefois des temps de levée un peu plus long car la pâte est froide.)

Donc  dégazer doucement la pâte et la verser délicatement sur le plan de travail légèrement fariné.

Faire deux boules de poids identiques et laisser détendre 30 minutes sur la plaque qui servira à la cuisson couverte de papier sulfurisé.

Préchauffer le four à 210°.

Avec la paume de la main aplatir les boules de pâte pour former des disques d’environ 25 cm de diamètre.

Avec le manche d’une cuillère en bois former des sillons qui se croisent en appuyant doucement mais fermement sur la pâte.

Préparer la dorure en mélangeant tous les ingrédients et à l’aide d’un pinceau dorer les disques.

Parsemer de graines choisies et laisser lever 30 minutes.

Enfourner pour 15/20 minutes environ.

Laisser refroidir sur une grille.

pide turc (7)

J’adore ce pain !!!

Il est tendre et moelleux et très parfumé !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 04:47

brioches suisses (23)

Une recette de Christophe Felder tirée de son livre «leçons de pâtisserie n°7 : les brioches et viennoiseries de Christophe ».

J’ai presque suivi la recette à la lettre mis à part les temps de pause de la pâte à brioche, et j’ai rajouté de la fleur d’oranger dans la pâte, ce qui m’a aussi obligée à rajouter de la farine.

Ah ! Et j’ai mis du chocolat au lait et de la pralinoise dedans à la place du chocolat noir !

Sinon je n’ai rien changé, hein !!

Pour la pâte, il préconise un temps de pause au froid de 40 minutes au réfrigérateur puis 20 minutes au congélateur ou 2h au réfrigérateur.

Moi je l’ai préparée la veille et l’ai laissée la nuit au frigo, comme je fais souvent pour les brioches en fait.

C'est une super recette et franchement, je bavais devant avant même qu’elles soient passées au four ces jolies petites brioches !

Et quand j’ai annoncé à ma petite Praline que ce serait son goûter après la sieste, une brioche avec de la crème et du chocolat, elle est allée dormir sans faire d’histoire !! Et à son réveil il y avait ça qui l'attendait :

brioches suisses (34)

Quoi ?

-la brioche :

-250g de farine T45 (je dirais plutôt 300g pour moi !)

-30g de sucre

-1cc de sel

-1,5 cc de levure déshydratée

-3 œufs

-2cs de lait

-1cs de fleur d’oranger

-165g de beurre mou

La crème pâtissière :

-25cl de lait

-1cc de beurre

-2 jaunes d’œufs

-50g de sucre

-20g de maïzena (ou de poudre à flan)

-1cs rase de farine

Pour la garniture et la finition :

-110g de chocolat (au lait pour moi) en pépites (haché au couteau pour moi)

-40g de pralinoise hachée en pépites

-50g de sucre +50g d’eau +1cs fleur d’oranger pour le sirop de nappage final

-1 jaune d’œuf + 1 pincée sel+1 pincée sucre+1cc lait pour la dorure

  brioches suisses (3)

Comment ?

Commencer par faire la brioche.

Si vous la préparez la veille, votre temps sera plus facile à gérer.

Mélanger tous les ingrédients, sauf le beurre et pétrir (robot crochet, MAP ou à la main !) pour obtenir une pâte assez épaisse.

Ajouter alors le beurre et pétrir pour obtenir une pâte bien homogène.

A la MAP je lance toujours une seconde fois le programme pâte à la fin du premier pétrissage, puis je laisse le second se dérouler jusqu’au bout du temps de la levée.

Sinon laisser lever 1h à t° ambiante à couvert.

Au bout de ce temps, je transvase mon pâton dans un saladier, je couvre de papier étirable et je place au frigo jusqu’au lendemain matin.

Préparer la crème pâtissière.

Faire chauffer le lait avec la cuillère à café de beurre.

Pendant ce temps fouetter les jaunes d’œufs avec le sucre. Ajouter la maïzena (ou poudre à flan) et la cuillère de farine sans cesser de fouetter.

Quand le lait arrive à ébullition, le verser sur le mélange en remuant puis remettre le tout dans la casserole sur le feu  et cuire jusqu’ à épaississement.

Filmer au contact et refroidir au réfrigérateur. (Cette étape peut très bien aussi se faire à l’avance ! et le jour J il suffira de monter les brioches et de laisser le temps de pousse et la cuisson).

 

Sortir le pâton du frigo et fariner légèrement le plan de travail.

Le déposer dessus et étaler la pâte en un rectangle de 3-4 mm d’épaisseur.

Étaler dessus la crème pâtissière bien froide, mais seulement sur la moitié inférieure.

Déposer les pépites de chocolat (et pralinoise pour moi qui ne suis pas gourmande ) sur la crème, passer le rouleau à pâtisserie dessus pour bien enfoncer les pépites dans la crème et rabattre la partie sans crème par-dessus pour faire comme une calzone !

Passer à nouveau le rouleau à pâtisserie dessus pour avoir quelque chose de lisse.

Découper avec un couteau bien affûté des rectangles de 3-4 cm de large et les déposer au fur et à mesure sur la plaque de cuisson recouverte de papier cuisson.

Couvrir et laisser lever 2h30.

Pendant ce temps préparer un sirop avec le sucre et l’eau, porter à ébullition, laisser cuire 2 minutes et sortir du feu.

Ajouter la cuillère de fleur d’oranger et laisser refroidir à T° ambiante.

Bien sûr on peut se passer du sirop, mais je vous assure que ça mérite mille fois le peu de travail que ça demande et que ce serait vraiment très très dommage de s’en passer !!

 20 minutes avant la fin de la levée, préchauffer le four à 180° et préparer la dorure.

Dorer les brioches et enfourner pour 10 à 12 minutes en surveillant la coloration.

A la sortie du four passer immédiatement un pinceau avec le sirop à la fleur d’oranger et laisser refroidir sur une grille.

Mettre sous clé et donner la clé à vos enfants les moins habiles pour ouvrir un verrou …si vous souhaitez attendre l’heure du goûter pour les dévorer manger !

Voilà une recette qui va être un grand classique dans la famille Praline !!

D’ailleurs ma grande Praline a demandé s’il y en aurait tous les jours et si son père en mange une ce soir, y en aurait-il quand même assez pour elle ?

Je crois que c’était bon !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 04:28

pain au lait (2)

J’aime beaucoup de blogs de cuisine, et je vous en parle souvent d’ailleurs, mais si je ne devais en garder qu’un seul à emporter sur une île déserte ce serait sans hésitation celui de Sandra : « le Pétrin ».

Je ne compte plus le nombre de recettes testées et TOUTES approuvées chez les Pralines !

D’ailleurs c’est bien simple, nous envisageons de lui demander de nous adopter et d’aller vivre chez elle !!

Alors quand j’ai vu sa nouvelle version des pains au lait, je me suis dit que cela faisait un moment que je n’avais pas fait de douceurs spéciales pour le petit déjeuner dominical et j’ai immédiatement mis cette version au planning du week end.

Et comme en plus nous étions invités samedi soir chez ma cousine et que sa fille adore mes douceurs (en fait ils les aiment tous, parents et petite sœur compris, mais la plus grande est très enthousiaste !!), quoi de mieux que de leur en apporter pour leur dimanche matin aussi ??

(J’ai d’ailleurs apporté une autre surprise ce soir là, mais vous verrez ça un peu plus tard.)

J’ai simplement divisé les proportions par deux et changé 2 œufs par quatre jaunes afin de continuer à stocker les blancs pour les macarons, sinon j’ai suivi la recette à la lettre.

Ah ! Et aussi j’ai pris de la farine T65 car j’avais un sac de 25kg à finir !

Je vous note ici la façon de procéder avec le pétrin du KitchenAid, mais passez quand même chez Sandra, ne serait-ce que pour les photos car il faut bien avouer que je ne joue pas du tout dans la même cour qu’elle et que je suis admirative (et jalouse ! na c’est dit !)

pain au lait (3)

Pour 10 pains :

Quoi ?

-500g de T65

-5g de sel

-50g de sucre

-2cc de levure déshydratée de boulanger

-200g de lait tiède

-4 jaunes d’œufs

-125g de beurre mou

pain au lait (20)

Comment ?

Mettre dans la cuve du pétrin la farine, le sel et le sucre et mélanger avec une cuillère en bois.

Ajouter la levure, le lait et les jaunes d’œufs et mettre le pétrin en route.

Laisser pétrir jusqu’ à ce que la pâte soit souple et homogène.

Ajouter alors le beurre morceau par morceau en laissant bien pétrir entre chaque.

Quand tout le beurre est ajouter, laisser encore tourner le pétrin 8 à 10 minutes.

Verser la pâte dans un saladier, et laisser lever 45 minutes couvert d’un film étirable.

Au bout de ce temps faire un rabat, couvrir à nouveau et mettre au frigo pour la nuit.

En ce qui me concerne j’ai placé le saladier au frais l’après midi vers 15h30 et je l’ai sorti le lendemain matin à 9h30.

Donc une nuit c’est à titre indicatif, ça peut être bien plus si besoin, pas la peine de vous affoler à l’idée de l’organisation que ça demande.

Le lendemain sortir du frais, verser sur le plan de travail la pâte et couper des parts de 100g.

Bouler chaque morceau et laisser détendre (reposer) 10 minutes sous un torchon.

Au bout de ce temps, façonner vos petits pains en prenant bien garde que la soudure soit bien soudée et en dessous du pain quand vous le déposez sur la plaque de cuisson (avec un papier sulfurisé bien sûr !)

Laisser reposer 1h30/2h couvert d’un torchon, à l’abri des courants d’air et du froid.

Allumer le four à 200° et quand il est chaud, dorer les petits pains avec un jaune d’œuf délayé avec un peu de lait, une pincée de sucre et une pincée de sel.

Parsemer de grains de sucre (en supermarché, on en trouve assez facilement !) et inciser avec la pointe d’un ciseau trempé dans la dorure.

Enfourner pour 12/15 minutes en fonction de votre four.

Attention ceux du fond peuvent brunir plus vite, tourner au besoin la plaque à mi cuisson.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0

Présentation

  • : les douceurs de la famille Praline
  • les douceurs de la famille Praline
  • : surtout des choses sucrées , mais aussi du pain et des brioches mais pas que
  • Contact

le blog se construit petit à petit grâce à vos visites et à vos commentaires, merci à vous et surtout n'hésitez pas !Et pour ne rien rater, la marche à suivre est

Recherche

ici aussi !

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez nanieb sur Hellocoton

Archives