Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 06:35

pâte à tartiner Daims (9) modifié-1

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Je vous l’avais promise …la voici donc !

Comme je vous l’ai dit là, j’ai eu l’idée de cette pâte à tartiner car la ganache au Daims était si bonne et les restes ont eu un tel succès sur les tartines au petit déjeuner que j’ai eu envie d’en faire une pâte à tartiner qui se conserverait plus longtemps et avec une texture un peu plus ferme aussi, comme une pâte à tartiner quoi !

Bien sûr c’est plus sucré que la ganache, mais on n’en mange qu’une petite cuillère à café sur sa tartine …enfin, normalement, après je ne fais pas partie de la brigade anti excès de la tartinade, hein !! Vous faîtes comme vous voulez moi j’dis !

pâte à tartiner Daims (22) modifié-1

pâte à tartiner Daims (28) modifié-1

Quoi ?

-200g de Daims

-50g de chocolat noir

-125ml de lait

-250ml de lait concentré sucré

 pâte à tartiner Daims (13) modifié-1

Comment ?

Faire fondre doucement les daims et le chocolat dans une casserole avec le lait.

Quand tout est bien fondu, ajouter hors du feu le lait concentré sucré, bien mélanger et verser dans des pots.

Se conserve au frais.

La pâte à tartiner aux Daims accompagne merveilleusement les madeleine de Ladurée, (recette hier), et ce plateau goûter participe au concours du blog mes petits Choux sur les goûters améliorés !

concours goûter amélioré

OUF, juste sur le gong !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 06:32

madeleines Ladurée (14) modifié-1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

J’ai ma recette fétiche de madeleines depuis très longtemps, mais c’est plus fort que moi je ne peux pas m’empêcher d’en tenter d’autres encore et encore et je suis quasi toujours déçue.

Et le livre « Sucré » de Ladurée est si joli qu’il me donne quand même envie de tester des douceurs…

Mais quand même quoi, les madeleines de Ladurée, avouez qu’on y croit, qu’on se dit que ça ne peut être que top !

Et c’est vrai !

Non, franchement quand elles sortent du four, juste tiède avec un thé, elles sont vraiment parfaites, très parfumées, très moelleuses, elles se gorgent de thé et c’est un pure bonheur de croquer dedans.

Mais, parce que oui, il y a encore une fois un mais !

Le lendemain, c’est là que ça pêche ! Elles restent moins moelleuses que celles de ma recette fétiche ! Alors au petit déj dans le café, le thé ou le chocolat ça le fait encore c’est sûr, mais seule sans trempouillage…elles ne sont pas aussi tendres.

 A faire donc pour déguster de suite !

J’ai partagé la pâte en deux et parfumé une moitié au citron (mes préférées, je les aime d’amour au citron.) et une moitié avec des pépites de chocolat et une demi-fève tonka.

Celles aux pépites ont plus de mal à lever, mais le chocolat est plus lourd, pas de panique.

La coloration est aussi assez difficile à maitriser et j’ai un peu tâtonné pour la cuisson, en suivant les instructions du livre, elles étaient très très colorées et sans bosse.

 madeleines Ladurée (3) modifié-1

La pâte se prépare la veille…oui, enfin 3h avant pour moi.

Quoi ?

-160g de sucre

-175g de farine T45

-1 sachet de levure chimique

-180g de beurre

-4 œufs

-35g de miel

-1zeste de citron

-1 petite fève tonka

-pépites de chocolat (j’ai coupé des carrés de chocolat au caramel en 4)

madeleines Ladurée (4) modifié-1

Comment ?

Faire fondre doucement le beurre et réserver.

Battre ensemble le sucre et les œufs assez longtemps pour que le mélange blanchisse et prenne du volume.

Ajouter alors la farine et la levure tamisées ensemble (pour une fois je l’ai fait !) et bien incorporer l’ensemble.

Ajouter alors doucement le beurre fondu en mélangeant et en versant doucement le beurre afin de ne pas mettre le petit lait qui reste au fond de la casserole.

Une fois le tout bien homogène, partager en deux la pâte.

Mettre le zeste du citron dans une moitié, et râper la fève tonka et ajouter les pépites de chocolat dans l’autre.

Couvrir et mettre au frigo pour plusieurs heures, une nuit dans l’idéal.

Pour cuire vos madeleines, beurrer les moules, même ceux en silicone, c’est ce qui va donner le petit côté croquant à la coque de vos madeleine.

Mais pour ça, beurrer avec du beurre pommade et non du beurre fondu, et avec vos doigts c’est encore ce qui marche le mieux !!

Préchauffer le four à 240°.

Remplir au ¾ les moules à madeleine et enfourner, baisser de suite le four à 200°, et cuire 3 minutes.

Au bout de 3 minutes, baisser encore le four à 180° et finir la cuisson environ 7/8 minutes.

Mais ça va surtout dépendre de votre four et de vos moules, donc une seule solution : surveiller !

madeleines Ladurée (6) modifié-1madeleines Ladurée (7) modifié-1

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 08:00

  1 billet 10 repas

Pas la peine de vous dire à quoi je fais allusion, nous connaissons tous ce slogan maintenant et comme tous les ans la banque alimentaire va faire des collectes dans les magasins.

Le 4 et 5 mars donc, pensez en faisant vos courses à tous ceux qui ne peuvent pas en faire autant et chacun fera ce qu’il pourra en fonction de ses moyens, mais un petit peu + un petit peu, ça peu finir parfaire beaucoup.

Cette année encore Carrefour et Danone s’associent pour cette collecte.

Et comme l’an dernier, chaque blogueur peut offrir 10 repas en publiant un billet.

L’an dernier les blogueurs ont ainsi permet d’offrir 16 675 repas…ce que je disais, un peu + un peu +un peu = c’est toujours mieux que rien !

Repost 0
Published by nanie - dans bla bla bla
commenter cet article
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 06:37

 

panna cotta et ganache au daims (11) modifié-1 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Non, mais là, je ne trouve même pas les mots pour vous parler de ce dessert !!!

Bon, déjà la panna cotta j’adore ça !

D’ailleurs j’étais certaine de vous avoir déjà mis plusieurs recettes ici, et en fait pas tant que ça !

Mais là, oui là … je crois bien que je pourrais épuiser les stocks de daims des Suédois !!

C’était si bon, tout le monde a tellement aimé que j’en ai créé ensuite une pâte à tartiner aux Daims pour pouvoir la conserver plus longtemps que la ganache et pour tartiner le pain le matin au petit déjeuner !

Croyez moi, que vous aimiez ou non les Daims, c’est juste à tomber !!

Dans cette recette la ganache aux Daims est quasi la même que le glaçage ici.

La pâte à tartiner arrive …ne vous impatientez pas !

panna cotta et ganache au daims (6) modifié-1

Quoi ?

La panna cotta

-50cl de crème liquide entière

-10cl de lait

-35g de sucre

- 3 feuilles de gélatine

-1 Cs de mascarpone

La ganache :

-140g de Daims

-40g de chocolat noir

-125ml de crème liquide

panna cotta et ganache au daims (2) modifié-1

Comment ?

Commencer par la panna cotta pour la laisser prendre.

 Faire tremper la gélatine dans de l’eau très froide.

Faire chauffer doucement le lait, la crème et le sucre et porter à ébullition, couper le feu dès le premier frémissement.

Ajouter la gélatine essorée entre vos doigts et bien mélanger pour bien la dissoudre.

Ajouter la cuillère de mascarpone et fouetter énergiquement.

Verser dans des verrines et mettre au frigo dès que ça a refroidit et laisser prendre plusieurs heures.

Préparer la ganache :

Mettre tous les ingrédients à chauffer tout doucement dans une casserole et remuer très souvent jusqu’à dissolution des Daims.

Laisser refroidir et réserver.

Quand la panna cotta est prise, verser dessus un peu de ganache froide et laisser au frigo jusqu’au moment de servir.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 06:45

tarte au citron facile (5) modifié-1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Cette tarte est celle que je me suis faite le matin même de mes 40 ans (et entre parenthèse, c'est le 200è billet ici !! Déjà !!).

Disons que je me doutais que mon chéri me préparait une fête surprise (ou plutôt que ma copine Fa me préparait une surprise avec monsieur Pralin), mais dans le doute j’ai quand même choisi de me faire au moins un gâteau car mes Pralinettes attendaient et réclamaient de quoi poser des bougies !

J’ai donc opté pour cette tarte au citron, parce que j’adore le citron et le reste de la famille aussi, et parce qu’elle est facile et rapide à préparer.

En ce qui me concerne, elle manquait quand même un peu d’acidité et j’aurais volontiers ajouté un citron ou deux en plus, mais je suis la seule à l’avoir pensé !

En son temps cette tarte a fait le tour de la blogosphère et pense qu’elle vient au départ de chez Auntie Jo.

J’ai opté pour une pâte sucrée mais j’ai eu envie de remplacer la poudre d’amandes par du pralin (pas du praliné, du pralin !) pour apporter un peu plus de croquant.

Avec ces quantités il m’est restée pas mal de pâte que j’ai déclinée de différentes façons (à venir !), mais vous pouvez soit réduire un peu les quantités, soit congeler ce qui reste (et attendre la suite des recettes par exemple)

tarte au citron facile (8) modifié-1

Quoi ?

La pâte sucrée du Larousse des desserts :

-210g de farine

-85g de sucre

-1 œuf

-1/2 gousse de vanille

-125g de beurre mou

-25g de pralin

-1/2 cc de sel

-un peu d’eau si besoin

La garniture :

-1 boite de lait concentré sucré (environ 400g)

-jus + zeste de 2 citrons (ou plus …)

-2 œufs

tarte au citron facile (23) modifié-1

La meringue italienne :

-2 blancs d’œuf

-30g de sucre

-50g d’eau

-150g de sucre

Comment ?

Commencer par la pâte :

Mettre dans le robot avec le couteau le beurre mou et les graines de vanille, puis le sucre. Mixer quelques secondes par à coups pour avoir un mélange homogène.

Ajouter l’œuf, mixer.

Ajouter alors la farine et le sel et enfin le pralin en mettre le robot en marche par à coup pour avoir une boule de pâte prête à se former.

Débarrasser sur le plan de travail fariné et terminer à la main pour obtenir une jolie boule de pâte homogène.

Filmer et réserver au frais.

Oui, enfin ça c’est ce qu’il faudrait faire !

Moi, je prélève la pâte dont j’ai besoin, je l’étale entre deux feuilles de papier cuisson et la dépose directement dans mon plat à tarte.

Je couvre d’une feuille de papier cuisson et place mon plat au congélateur 15 ou 20 minutes.

Juste le temps de préchauffer le four à 180°.

Cuire alors la pâte à blanc avec des haricots secs pour faire du poids pendant 15 minutes.

tarte au citron facile (9) modifié-1

Pendant ce temps préparer la garniture au citron.

Mettre dans un saladier le lait concentré sucré.

Ajouter les œufs, le jus et le zeste des citrons et bien mélanger énergiquement au fouet pour avoir un ensemble bien homogène.

Sortir la pâte du four, ôter le papier et les haricots, verser le mélange au citron dans la tarte et remettre au four pour 15 minutes.

A la sortie du four, laisser refroidir complètement.

Un peu avant de servir préparer la meringue italienne.

Mettre dans une casserole les 150g de sucre et l’eau.

Monter les blancs en neige en ajoutant peu à peu les 30g de sucre dès que les blancs commencent à mousser.

Simultanément faire chauffer le sucre et l’eau pour faire un sirop, en surveillant la température, dès que le sirop atteint 110°, couper le feu.

Quand les blancs sont bien fermes, ajouter doucement le sirop encore très chaud, attention aux projections.

Laisser le batteur tourner jusqu’à refroidissement de la meringue (environ 10 minutes).

Mettre dans une poche munie d’une douille cannelée.

tarte au citron facile (30) modifié-1

Bien fermée, la meringue peut attendre ainsi à l’abri de l’air un bon moment avant le dressage.

Dresser la meringue sur la tarte refroidie.

Vous pouvez la passer soit au chalumeau soit sous le grill du four pour la caraméliser, j’ai choisi de la laisser toute blanche, elle était si jolie comme ça…

Avec le reste de meringue, j’ai simplement dressé des petites meringues sur une plaque et je les ai fait cuire à 140° pendant 45 minutes.

 

Ah !! Et à tous ceux qui se demanderaient si finalement j’ai eu une fête surprise, oui, mais le lendemain ! OUF ! Heureusement que je me suis fais un gâteau !

Et je vous reparlerais aussi de mon cadeau …il va en faire baver d’envie plus d’une….

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by nanie - dans tartes sucrées
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 06:58

  magret de canard sirop d'érable et crème de topi-copie-2

C’est une recette qu’en règle générale je fais avec du miel. Ce qui est en somme assez classique le magret au miel.

Sauf que j’étais absolument sûre d’avoir du miel, bien sûr, mais qu’au moment de l’ajouter dans ma sauce, ah !!!! Ben non !!! Je n’ai plus de miel !!

Je ne me suis pas laissée déstabilisée, j’avais du sirop d’érable, de la mélasse, du golden syrup et même sans doute du malt d’orge et du sirop de glucose, donc le choix de remplacement était vaste !

J’ai opté pour le sirop d’érable.

Et c’était aussi bon qu’avec du miel !

Quoi ?

-1 magret pour deux

- 5/6 échalotes

-1 grosse Cs de sirop d’érable

-1 cs de vinaigre balsamique

-sel, poivre

-4/5 panais

- du lait entier

magret de canard sirop d'érable et crème de topi-copie-1

Comment ?

Commencer par peler les panais, les couper en cubes et les recouvrir de lait dans une casserole.

Saler légèrement et mettre à cuire.

Les retirer du feu quand ils sont tendres.

Préchauffer le four à 180°.

Peler et ciseler les échalotes, réserver.

Pendant ce temps, préparer le magret.

Faire des croisillons assez profonds dans la peau.

Faire chauffer une poêle à fond épais à sec.

Quand elle est bien chaude, poser le magret côté peau dans la poêle et laisser cuire 5 minutes.

Au bout de ce temps jeter un peu du gras fondu, mais en garder quand même dans la poêle environ la valeur d’une cuillère à soupe.

Poser alors le magret côté chair dans la poêle et le laisser colorer 2 minutes.

L’ôter de la poêle et le mettre dans un plat allant au four côté peau en bas contre le plat.

Enfourner pour 8 minutes pour un magret rosé.

Faire revenir les échalotes dans la graisse du magret qui reste dans la poêle (s’il y en a plus d’une cuillère à soupe, en enlever un peu) et les faire doucement fondre.

Passer la purée de panais au presse purée, saler, poivrer et garder au chaud.

Quand les échalotes sont tendres, déglacer avec le vinaigre balsamique, et ajouter le sirop d’érable.

Bien mélanger pour que la sauce devienne bien sirupeuse, cuire encore 1 ou 2 minutes et sortir du feu.

Récupérer le magret, le découper en tranches et déposer dans les assiettes.

Recouvrir de sauce au miel, servir avec la purée de panais.

Voilà un joli plat du dimanche, non ?

  magret de canard sirop d'érable et crème de topinambours

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by nanie - dans viandes
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 06:00

 

gaufrettes de dunkerque (8) modifié-1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Oui oui je sais je suis un peu décalée pour la publication des recettes !

Ces gaufrettes sont celles qui ont réjouis les papilles de la famille Praline le jour de la chandeleur, pour changer un peu des crêpes que nous avions déjà mangé quelques jours avant.

D’autant que, qui a dit qu’on ne peut pas aussi tartiner les gaufrettes de chocolat ? En tout cas pas mes Pralinette !!

Ceci dit je vais profiter de cette recette pour vous parler du nouveau magasine en ligne « Yum Yum Yummy », parce que justement il y a aussi une recette de gaufrette dans le magasine qui est sorti le 15 février !

Je n’ai strictement rien à voir avec ce magasine, mais j’aime l’idée et il est très beau en plus, donc si vous ne l’avez pas encore croisé sur d’autres blogs, je vous invite à aller voir par là et à le télé-charger GRATUITEMENT ! Elle n’est pas belle la vie !

Mes gaufrettes à moi elles viennent de chez Lilo, enfin, la recette, et le seul souci c’est de trouver le bon appareil à gaufrettes (et non à gaufres !) !

J’avais acheté un appareil Vibel pour à peine 12 euros …mais il n’existe plus ! Je crois que j'ai acheté le dernier !

Il reste le gaufrier Lagrange avec les plaques à gaufrettes, mais le prix n’est pas du tout du tout le même !

Si vous avez des bons plans, surtout laissez nous un commentaire, peut être que dans le Nord c’est plus facile à trouver qu’ici….

Je vous invite vivement à aller lire la recette originale chez Lilo, ne serai ce que pour l’interview de Solange, la vraie pro de la gaufrette …

Attention ! On prépare la pâte la veille !

gaufrettes de dunkerque (24) modifié-1

Quoi ?

-250g de farine

-250g de vergeoise blonde (Graeffe pour moi)

-125g de beurre fondu

-1 œuf

-1cc de cannelle

- 5cl de rhum

-5 cl d’eau (+/-)

gaufrettes de dunkerque (17) modifié-1

Comment ?

Mélanger ensemble la farine, la cannelle et le sucre.

Puis ajouter dans l’ordre l’œuf, le rhum et l’eau.

Ajouter alors peu à peu le beurre fondu et refroidi.

On obtient une jolie boule de pâte qu’il faut laisser reposer au moins 12h couverte de film au frigo.

Le lendemain, prendre des morceaux de pâte et en faire des boudins sur le plan de travail fariné d’environ 3 cm de diamètre.

Les fariner pour qu’ils ne collent pas et les remettre au frais pour environ 1h afin que la pâte ne soit pas trop molle.

Au bout de ce temps, faire chauffer le gaufrier, prendre un boudin de pâtes et couper des tranches de 1.5/2 cm.

Faire cuire quelques minutes pour que les gaufrettes soient plus ou moins dorées en fonction de vos goûts.

Sortir la gaufrette sans se brûler avec une spatule et la déposer bien à plat (elle est molle à ce moment là) sur une surface propre et froide.

Cuire la suivante et ainsi de suite, puis aller chercher le boudin suivant et recommencer jusqu’à épuisement de la pâte.

Les gaufrettes se conservent très bien dans une boite en fer bien fermée.

gaufrettes de dunkerque (7) modifié-1

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by nanie - dans biscuits
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 06:00

ravioles butternut ricotta (8) modifié-1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Monsieur Pralin m’a offert juste avant Noël un laminoir.

Mais si, vous savez !! Le truc là avec la manivelle pour faire des pâtes fraîches !

J’en rêvais depuis fort longtemps.

Mais j’en avais un peu peur aussi ! Ne me demandez pas pourquoi, je sais que c’est idiot, mais j’avais peur de ne pas avoir assez de bras pour tourner, passer, récupérer la pâte et du coup j’ai tourné autour pendant 2 mois avant d’oser me lancer.

Et franchement c’est super simple, alors autant vous dire que nous entamons avec cette recette une longue série de recettes de pâtes fraîches !!

La recette de la pâte, j’ai gardé celle d’Alba Pezone déjà utilisée ici.

La farce et la sauce sont inspirés de Giada de Laurentiis (elle m’énerve celle-ci, hou qu’elle est agaçante !! Elle ne pourrait pas avoir au moins une verrue sur le nez ou je ne sais pas moi, des grandes oreilles !!)

ravioles butternut ricotta (10) modifié-1

Quoi ? (pour 2)

La pâte :

-300g de farine

-3 œufs

-1cc de sel fin

-un peu d’eau si besoin

La farce :

-900g de butternut sans peau ni graine

-1 pot de ricotta

-2 belles échalotes

-2 gousses d’ail

-thym, romarin

-sel, poivre, muscade

La sauce :

-du beurre

-2cs de cranberries séchées

-1cs de pistaches

-parmesan râpé

-2cs de la farce ci-dessus

 

Comment ?

Commencer  par faire la pâte en mélangeant la farine et le sel puis ajouter l’œuf battu et un peu d’eau si besoin pour avoir une pâte souple, lisse et non collante.

L’emballer dans du film alimentaire et la laisser reposer 30 minutes au frigo.

Préparer la courge.

Une fois pelée, la couper en cubes et la poser dans un plat allant au four.

Ajouter deux gousses d’ail avec leur peau, une branche de thym et de romarin (j’en ai dans mon jardin mais à défaut, des herbes de Provence feront l’affaire), arroser d’un peu d’huile d’olive et enfourner à 180° pendant environ 30 minutes.

Faire chauffer dans une poêle un peu d’huile d’olive et faire revenir les échalotes jusqu’à ce qu’elles soient translucides.

Quand le potiron est bien tendre, ôter les herbes aromatiques et récupérer la chair de l’ail rôti.

Mettre dans le robot muni du couteau le potiron, l’ail, les échalotes, le pot de ricotta et mixer le tout pour avoir une farce lisse.

Assaisonner de sel et de poivre au goût et d’une pincée de muscade.

Réserver cette farce.

Récupérer la pâte dans le frigo et la passer au laminoir comme indiqué dans le mode d’emploi (sinon le faire avec le rouleau à pâtisserie, c’est un peu plus dur mais ça marche aussi : la preuve ici)

J’ai laissé les bandes de pâte sécher une dizaine de minutes avant de faire les ravioles.

Qui a dit qu’il fallait acheter des séchoirs hors de prix ?

ravioles butternut ricotta (5) modifié-1

Après plusieurs solutions s’offrent à vous pour faire vos ravioles.

Vous avez un appareil à ravioles, suivez le mode d’emploi.

Vous n’en avez pas : 

Soit vous avez deux belles bandes de pâtes, vous déposer un peu de farce sur la première, vous posez la seconde dessus après avoir passé un pinceau humide autour de chaque tas de farce pour bien souder. Vous soudez et découper les ravioles.

ravioles butternut ricotta (3) modifié-1

Cette solution est plus rapide, mais il est aussi bien plus dur de ne pas enfermer de l’air dans la raviole, air qui risque fort de tout faire exploser à la cuisson.

Autre solution, vous découpez avec un emporte pièce des ronds de pâte.

Vous déposer un peu de farce au centre, vous humidifiez la moitié du tour et vous soudez bien en refermant avec vos doigts. Vous obtenez ainsi des demi-lunes.

Méthode un peu plus longue, mais plus facile à maîtriser pour un débutant comme moi.

Attention de bien tenir votre plan de travail légèrement fariné et à ne pas coller les ravioles les unes aux autres !

ravioles butternut ricotta (7) modifié-1

Garder 2 grosses cuillères à soupe de la farce.

En réalité je l’ai intégré dans ma sauce car il m’en restait, et je suis partie de cette base pour réaliser une sauce car dans la recette de Giada, la sauce est à base de beurre…ce qui me plaisait moyen !

Cuire les ravioles dans une grande casserole d’eau salée bouillante.

Quand les ravioles remontent à la surface, les égoutter et les garder au chaud.

Pendant que les ravioles cuisent, faire fondre un peu de beurre dans une poêle, ajouter les cranberries et les pistaches hachées, la farce réservée à cette effet et en fin de cuisson des pâtes 4 ou 5 cuillères à soupe d’eau de cuisson (ou plus si besoin).

Bien remuer ou avoir une sauce homogène.

Servir les ravioles avec la sauce par-dessus et du parmesan fraîchement râpé

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 06:00

brioche jambon fromage (15) modifié-1 

Ça y est !! Le jeu interblog n°14 est arrivé au bouclage !!

Comme toujours le jeu est organisé par le site Plaisirs Gourmands et magnifiquement orchestré par Melle Banane et Sorcilili.

Cette fois j’ai pioché chez Angy et c’est Sophie la gourmande qui est venue choisir une recette chez moi.

Allez, sans plus de blabla, je passe à la recette.

J’ai gardé l’idée de départ de la tresse d’Angy, ceci dit point de boursin, jamais dans mon panier de courses, donc j’ai remplacé par du fromage que nous mangeons.

Les explications concernant la tresse ne sont pas assez claires pour mon esprit lent et du coup la mienne ne ressemblait pas à grand-chose, mais même si ce n’était pas très joli, c’était très bon et pour améliorer un peu l’aspect de ma brioche, il me restait un peu de chapelure pain/parmesan maison dont j’ai saupoudré la brioche avant d’enfourner.

brioche jambon fromage (7) modifié-1

Quoi ?

-300g de lait (ribot pour moi)

-40g de sucre (25g pour moi) -500g de farine

-2cc de levure de boulanger déshydraté

-80g de beurre mou

-1cc de sel

-1 bûche de fromage de chèvre frais

-du jambon blanc

-un peu de gruyère

-un reste de chapelure pain/parmesan maison (il suffit de passer au blender les deux ensemble pour obtenir une chapelure)

 brioche jambon fromage (13) modifié-1

Comment ?

Mettre dans la MAP le lait, la levure, la farine, le sucre et le sel.

Lancer le programme pâte seule et quand tous les ingrédients forment une boule, ajouter peu à peu le beurre mou.

A la fin du pétrissage, relancer le programme depuis le début pour avoir un second pétrissage + le temps de levée.

Pour les brioches, il faut que le pétrissage soit long.

A la fin du programme, la pâte à doublée de volume (sinon laisser encore un peu dans la MAP fermée)

Sortir le pâton et le dégazer doucement sur le plan de travail fariné légèrement.

Bouler et laisser reposer 10 minutes.

Avec un rouleau à pâtisserie étaler la pâte en rectangle.

Parsemer du fromage de chèvre émietté puis des tranches de jambon. Saupoudrer d’un peu de gruyère râpé et rouler le rectangle sur lui-même pour avoir un boudin dans la longueur du rectangle.

Poser le boudin obtenu sur la plaque de cuisson couverte de papier cuisson. C’est important de le faire avant l’étape suivante (ce que je n’ai pas fait et amèrement regretté !!)

brioche jambon fromage (9) modifié-1

brioche jambon fromage (14) modifié-1C’est là que je me suis débrouillée pour faire la tresse et que j’ai galéré, mais tant bien que mal couper le boudin en 2 dans le sens de la longueur sans aller jusqu’au bout et enrouler les deux brins l’un sur l’autre.

Moi j’ai mal lu et j’ai vu tresse, donc j’ai coupé en 3 et tenté de faire une tresse !!! Aïe aïe aïe, la galère !!!! Mais non, c’est bien 2 et ce n’est plus vraiment une tresse, mais ce sera sans aucun doute plus facile et plus joli !!

Bien sûr le gruyère (que j’ai rajouté et c’est donc ma seule faute si c’est galère !!) fuit un peu de partout, mais tant pis pour lui !

Couvrir d’un torchon et laisser lever entre 30 et 45 minutes. Cette étape n’est pas dans la recette originale, mais quand on fait un pain ou une brioche, il y a toujours une seconde levée avant la cuisson, alors j’ai fait une seconde levée.

Au bout de ce temps enfourner la brioche à four chaud à 200° pour 30 minutes.

Avec une salade, c’est un excellent repas en effet pour un plateau repas !!

Allez, on file voir ce que Sophie de "Bonheurs gourmands de Sophie" a cuisiné !

Bon dimanche à tous et bonne ronde.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 05:29

soupes 8551 modifié-1

Et oui, parfois le soir quand vient l’heure du dîner, on n’en a juste ras le bol de tout, juste envie de se mettre au fond de son lit et d’attendre le lendemain.

Ces soirs là, ni l’envie de cuisiner, ni l’envie de se battre pour faire manger des légumes aux enfants ne sont au rendez-vous.

Mais malheureusement, parfois ces soirs là on a eu la mauvaise idée de regarder le menu de la cantine et on sait qu’il y avait des bouchées à la reine, des saucisses-lentilles et un éclair au chocolat le midi.

Et notre bonne conscience nous empêche soudain de sortir le paquet de coquillettes !!

Qu’à cela ne tienne, j’ai ma botte secrète, celle qui satisfait tout le monde : la feignasse que je suis, l’équilibre alimentaire ET les enfants récalcitrants : la soupe de courgette au fromage de chèvre !!

Et oui, parfois je suis trop fatiguée pour la photo AUSSI !!

Quoi ?

-2/3 courgettes

-100g de lardons

-1 oignon

-1 bûche de chèvre

-sel, poivre

Comment ?

Faire revenir ensemble dans le fond d’une casserole les lardons et les oignons pelés et grossièrement coupés.

Pendant ce temps laver les courgettes, les couper en rondelles.

Les ajouter dans la casserole, couvrir d’eau, saler et laisser cuire 15 minutes.

Verser dans le blender, ajouter le fromage émietté, mixer, rectifier l’assaisonnement, servir !

Et voilà une soupe avec le fromage qu’est déjà dedans, un bout de pain et un fruit, et zou ! Tout le monde au lit !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0

Présentation

  • : les douceurs de la famille Praline
  • les douceurs de la famille Praline
  • : surtout des choses sucrées , mais aussi du pain et des brioches mais pas que
  • Contact

le blog se construit petit à petit grâce à vos visites et à vos commentaires, merci à vous et surtout n'hésitez pas !Et pour ne rien rater, la marche à suivre est

Recherche

ici aussi !

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez nanieb sur Hellocoton

Archives